J’irai revoir ma Normandie…(air connu)

Après la balade florale d’hier nous revenons dans une réalité moins poétique pour un détour par la Normandie, abordée essentiellement sur le thème du débarquement.

Nous découvrons la plaque ci-dessous à Arromanches 

Arromanches1 (2) (Copier)

juste avant de visiter le  musée du débarquement.

MuséeArromanches2 (2) (Copier)

Nous poursuivons notre « pèlerinage » par  la batterie de Longues-sur-Mer,

BatteriedeLongues4 (2) (Copier)

dont on voit, ci-dessous, le canon en gros plan.

BatteriedeLongues5 (2) (Copier)

Nos roues nous conduisent du côté de Bayeux, à proximité du moulin à eau,

Bayeux1 (2) (Copier)

puis de la magnifique cathédrale, sous la brume,

Bayeux2 (2) (Copier)

et la crypte.

Bayeux5 (2) (Copier)

Bayeux4 (2) (Copier)

Au jardin public de Bayeux, nous tombons en arrêt devant un impressionnant hêtre pleureur d’une envergure incroyable… (il m’a longtemps servi de fond d’écran tellement je le trouvais majestueux)

HêtreBayeux10 (2) (Copier)HêtreBayeux16 (2) (Copier)

En fin de journée nous regagnons notre chambre d’hôtes à Castel Provence  à Ver-sur-Mer (la Provence étant la rivière qui coule dans le jardin)  où la maîtresse des lieux nous montre les documents ci-dessous relatifs à une petite annexe dans sa propriété.

CastelProvence8 (2) (Copier)CastelProvence7 (2) (Copier)

La suite de notre programme consacré au souvenir nous conduit à la Pointe du Hoc. Nous sommes impressionnés par l’état du terrain dont on imagine facilement qu’il a été le théâtre des combats sanglants qui ont conduit à notre liberté. Il y règne une ambiance prenante.

PointeduHoc2 (2) (Copier)PointeduHoc4 (2) (Copier)PointeduHoc5 (2) (Copier)

PointeduHoc6 (2) (Copier)PointeduHoc7 (2) (Copier)

Nous terminons notre séjour par une très longue (plusieurs heures et malgré tout l’envie que ça continue pour en apprendre davantage sur notre passé) et très émouvante visite au Mémorial de Caen où nous ressentons les sentiments des soldats des deux camps…Cette approche nous fait prendre conscience, à travers des manuscrits, que le coeur des hommes bat de la même manière, quelle que soit la nationalité…Nous pensons que  tout le monde devrait visiter un jour ce territoire de la mémoire  

NB: il existe en Belgique une asbl appelée « Territoires de la mémoire » qui est un centre d’éducation à la résistance et à la citoyenneté dont le but est un travail de mémoire pour tous publics afin qu’on puisse espérer que nos enfants ne vivent « plus jamais ça ».

mémCaen6 (2) (Copier)

Remarque: les photos ci-dessus datent d’une dizaine d’années, avec un appareil peu performant, soyez indulgents pour la qualité :-/



Pas de commentaire

  1. Bonjour Bernadette !

    Je m’aperçois que tu connais la Normandie encore mieux que moi qui suis normand !
    Il est vrai que quand on s’imagine le dureté des combats on reste sans voix.
    Le hêtre pleureur est magnifique et mieux vaut cela qu’un être pleureur, c’est plus gai !

    Bon dimanche après-midi ! ( Tout pourri en Normandie ! )

    Pierre

    • Ce n’est qu’un aspect de la Normandie Pierre, j’en ai encore quelques autres sous le coude …et tant mieux si je peux te faire découvrir certaines petites choses de ta région.

  2. Paco

    Comme tu le sais déjà, je connais bien le coin et c’est vrai que depuis le D-Day, ce sont des lieux chargés d’émotions. Le plus impressionnant étant sans doutes le cimetière Américain de Coleville-sur-mer.

    • Merci Paco. Quel que soit l’endroit du point de vue géographique, je ressens toujours une émotion très intense dans un cimetière américain. Ce sont des lieux tellement empreints de solennité. Tous ces jeunes gens venus mourir pour nous sauver…il ne faut jamais les oublier!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :