Voyage, voyage: Göttingen (Allemagne)

Je vous ai dit récemment qu’on reparlerait  de Georg Christoph Lichtenberg. Je vous emmène donc à Göttingen où se trouve sa statue.

Dans sa carrière comme dans son œuvre, Georg Christoph Lichtenberg a été un être singulier. Il n’a cessé de combattre l’engouement de ses contemporains pour le génie original cependant que par ses études, ses voyages, son enseignement, sa vie très retirée, lui-même ne répondait à aucun modèle ordinaire, cela étant accentué par l’union d’un physique ingrat avec une redoutable acuité d’esprit. (source)

Lichtenberg est surtout connu pour ses citations et ses cahiers d’aphorisme. Goethe aurait dit de lui: « Les écrits de Lichtenberg peuvent nous servir comme de la plus merveilleuse lanterne magique : là où il rit, c’est qu’un problème se cache. »

Mais bon, Göttingen ne se résume pas à cette seule statue. C’est avant tout une ville universitaire assez plaisante où 42 Prix Nobel auraient étudié ou enseigné selon Wikipédia.

Le vieil Auditorium Maximum de l’université de Göttingen

Quelques photos plutôt qu’un long discours vous feront mieux sentir l’atmosphère de la ville.

Une façade particulièrement bien ouvragée

L’église Saint-Jacques

Ci-dessus, la statue de Ganseliesel, jeune gardienne d’oies que tout étudiant fraîchement diplômé se doit d’embrasser sur les deux joues (nous sommes sur la route des contes des frères Grimm).

Les dorures de l’ancien hôtel de ville

La pharmacie universitaire

Une fontaine commune pour les oiseaux, les chevaux, les hommes et les chiens 

Et puis, pour que cette fois encore, tout finisse par une chanson, je ne pouvais pas ne pas vous proposer celle-ci bien sûr…



3 commentaires

  1. Bonjour Bernadette !

    Une ville riche de son passé ! Jolies maisons à pans de bois !
    Merci pour Barbara !

    Bon dimanche !

    Pierre

    PS: le rébus va arriver !

  2. Gene

    Diese Fachwerkhaüser sind so schön. Ich sehe sie mir gern an!

    • photonanie

      Tout à fait Gene, je trouve ça très beau et j’aime beaucoup aussi (même si mes bribes germaniques à moi sont très loin…)
      A bientôt

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :