Les fêtes de Bayonne

 

Elles se sont terminées il y a quelques jours mais je n’y étais pas cette année. Je le regrette tant l’ambiance de ces fêtes est formidable. J’ai déjà eu l’occasion d’y participer et je peux dire que c’est inoubliable! On a envie de chanter et de danser, on se sent libéré et on pense juste à s’amuser sans se prendre la tête.
La pratique festive des fêtes de Bayonne est inscrite à l’
Inventaire du patrimoine culturel immatériel français, c’est dire si c’est sérieux…

La marionnette duroi Léon, veille attentivement sur ses ouailles durant toutes les fêtes.
Héros d’une bande dessinée deJean Duverdier, ce personnage est inspiré d’une figure de la vie bayonnaise, Léon Dachary (Raphaël Dachary à l’état-civil), réputé à l’époque pour ses frasques.
C’est lui qui lance les fêtes en jetant, du balcon de la mairie, les fameuses clés de la ville, avec une personnalité invitée. (source)

Le roi Léon au balcon

C’est la fête dans tous les quartiers de la ville. Des bars avec musiques festives sont installés pour faire la fête tandis que des bandas jouent de la musique dans les rues. La danse tient une grande place également, qu’elle soit folklorique (en rue ou sur estrade) ou moins conventionnelle partout où on en a envie.

L’identité basque est bien présente…

Les géants bayonnais sont de sortie pour l’occasion, pour le plaisir des petits et des grands.

C’est clair qu’il vaut mieux ne pas être agoraphobe si on veut se sentir bien.

Non, ce n’est pas moi mais ces deux danseurs folkloriques ont pris gentiment la pose pour moi

Tous les jeux sont permis du moment qu’on s’amuse

Les régates des fêtes ( courses d’aviron) sont aussi organisées pendant ces fêtes au ponton de l’Aviron Bayonnais et sur la Nive.

J’espère que ces quelques vues vous auront donné envie de participer un jour à ces fêtes du sud-ouest à l’ambiance généralement bon enfant. En tout cas, c’est très chouette l’après-midi parce que, en fin de journée, c’est parfois moins évident pour certains…

 

Un dernier conseil, comme vous l’aurez compris, si vous voulez vous fondre dans la foule des festayres*, il vaut mieux être habillé en blanc en portant au moins un foulard rouge mais, mieux encore, une écharpe en ceinture (rouge également), sinon vous vous ferez chambrer gentiment (je le sais, ça nous est arrivé, depuis on a notre tenue ).

*:  Dans le sud-ouest, le mot festayre (du gascon hestaire) désigne les fêtards des ferias. La feria est une fête taurine (courses landaises ou autres, personnellement je n’ai jamais assisté à ce volet de la fête et je n’aime pas les corridas!) (source)


4 commentaires

  1. Bonjour Bernadette !

    C’est très folklorique ! Les fêtes de Bayonne, c’est comme le saucisson, ont les a dans la peau et le soir on en a plein les jambons d’avoir dansé ! … Blague à part, c’est très festif !

    Bon samedi !

    Pierre

    • photonanie

      C’est la vraie fiesta du tonnerre, c’est vrai et ça fait du bien de se lâcher un peu 🙂

  2. Ah Léon Léon Léon roi de Bayonne !…
    Je ne t’aurais pas croisée si tôt chez l’ami Rotpier si la fiesta avait eu lieu hier. 😉
    Bon dimanche

    • photonanie

      C’est certain 😉
      Quoique, un petit tour chez Rotpier avant d’aller me coucher…c’est possible ça 🙂
      Que le force (basque) soit avec toi
      Bonne journée

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :