Mini découverte de Tongres (Belgique)

Je vous propose aujourd’hui de nous balader un peu dans ce qui est probablement une des 3 plus vieilles villes de Belgique (les autres étant Arlon et Tournai).

La ville de Tongres est située dans la province du Limbourg, à l’est de la Belgique. On y parle essentiellement néerlandais même si on y rencontre beaucoup de francophones.

Un peu d’histoire

En 54 avJC, Ambiorix, chef des Éburons, ligue une partie de la Gaule Belgique contre César  lors de la bataille d’Aduatuca. Des milliers d’hommes y perdront la vie. Cet épisode a évidemment marqué de nombreux écoliers belges lors de la traduction de la « Guerre des Gaules » au cours de latin! Moi-même, je n’en ai pas encore perdu tout à fait le souvenir.
En fait, c’est surtout cette locution qui m’a marquée  (expliquez-moi pourquoi je ne pourrais pas être un peu chauvine pour une fois):

Horum omnium fortissimi sunt Belgae
De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves.

La ville de Tongres trouverait son origine à cette époque en raison du camp installé par les troupes de César à cet endroit.

César dit qu’il voulait anéantir les Éburons et leur nom, et en effet, nous n’entendons plus parler des Éburons. Leur pays fut bientôt occupé par une tribu germanique avec un nom différent, les Tongres. Cependant, l’indication de Tacite selon laquelle les Tungri étaient à l’origine « Germani » venus plus tôt du Rhin, correspond à la description que César a faite des Éburons et de leurs voisins, ce qui conduit à la possibilité qu’ils aient survécu sous un nouveau nom. (source)

De nos jours

  • En arrivant dans la ville, la première chose que nous voyons est une jolie fontaine autour de laquelle de jeunes femme statufiées s’invectivent. Je ne suis pas arrivée à trouver d’information ni sur la fontaine ni sur le sculpteur qui l’a créée.
  • Ensuite, monument incontournable sur la Grand-Place, la Basilique Notre-Dame de style gothique. Sa construction a débuté en 1240 et elle a été relativement vite érigée, mais les finitions ont duré trois siècles!
  • Devant cette basilique se trouve la grande statue d’Ambiorix. Quand j’ai pris la photo, la décoration des fêtes de fin d’année était toujours présente. Le gros paquet cadeau qui enveloppe le socle de la statue prouve, s’il était nécessaire, l’attachement des habitants à leur héros.
  • A quelques pas de là on découvre l’Hôtel de Ville. En 1677, un grand incendie a détruit complètement l’ancien hôtel de ville. La première pierre du bâtiment actuel a été posée en 1737 à l’emplacement de l’ancienne halle aux draps détruite elle-aussi par les flammes. L’Hôtel de Ville actuel est de style classique ce qui n’est pas étonnant puisque celui-ci est basé sur les canons esthétiques greco-romains. Il est à noter que l’architecte de ce bâtiment est le même que celui de l’Hôtel de Ville de Liège. La ressemblance entre les deux est vraiment flagrante.
  • Poursuivant la balade, nous passons devant une statue de Flavius Claudius Julianus (331-363)
    Il aurait résidé à Tongres au printemps 358 et y aurait signé un traité avec les Francs Saliens, traité qui serait en partie à l’origine de la Belgique (source)
    Cette statue, installée en 2000, a été réalisée par l’artiste Monique Bleck.
  • Un peu plus loin nous découvrons la Moerenpoort (Porte aux noix) qui est la seule porte médiévale (sur les six qui existaient) encore visible de nos jours.
    Le site négligé après la période romaine a connu une relance à la fin du Moyen-Âge. La Porte aux noix, qui conduit à la route de Visé , a été construite entre 1257 et 1264 sur les restes des remparts romains du deuxième siècle avJC.
  • Pour terminer la balade, je vous montre trois façades anciennes de la ville.

Je vous invite à m’accompagner dans cette balade via mes quelques photos

 

Au terme de cette balade, je tiens à insister une dernière fois sur l’attachement de la ville à Ambiorix. En effet, une très ancienne fabrique de chaussures, basée à Tongres, a choisi d’utiliser ce nom en tant que marque. Je précise que je ne suis aucunement sponsorisée mais que rares sont les produits actuels d’une telle qualité. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir ci-dessous la fabrication artisanale d’une paire de chaussures Ambiorix.



9 commentaires

  1. Geneviève Hubinon

    Je me souviens que mes parents m’ emmenaient à Tongres pour aller prier  » le petit Jésus de Prague » lorsque J’ étais toute petite. J étais très impressionnée par l’ allure de la ville .

    • photonanie

      La chapelle de l’enfant-Jésus a été fermée en 2003…et j’ai été un peu étonnée de voir le calme actuel et les magasins abandonnés Image hébergée par servimg.com

  2. Que n’a fait-on fait dire abusivement à ce brave César ! 😉
    …En tout cas, cet Ambiorix est un parfait ambassadeur pour les tablettes de chocolat belge. 🙂
    …Et sincèrement, les chaussures Ambiorix, chapeau !

    • photonanie

      Brave, César? C’est à une Belge que tu dis ça? 😉 … et tu fais erreur, l’ambassadeur
      (imparfait) pour le chocolat c’est Léonidas, pas Ambiorix.
      Quant aux chaussures, mon mari, fils de chausseur, considère que ce n’est plus la même fabrication qu’avant mais il reste quand même inconditionnel de cette marque dont je te signale au passage qu’ils ne font pas de chapeaux Image hébergée par servimg.com

  3. Ah ! que n’a-t-on… bien sûr. Je me perds parfois dans les hiéroglyphes. 😉

    • photonanie

      Je comprends mais faut que je te laisse pour aller au petit coin, néfertiti…

      • Hein, ça fait du bien, je comprends aussi… J’espère qu’après tu as pensé à rendre la clé au pâtre. 😉

  4. Bonjour Bernadette !

    Bel historique ! Belles chaussures aussi ..; ils auraient pu opter pour la fabrication de tongs … non ?
    Sinon, je crois me souvenir que la femme d’ Ambiorix s’appelait Clitorix et qu’elle l’avait bio … mais je n’en suis plus absolument certain …

    Bonne journée… bien pourrie en Normandie !

    Pierre

    PS: Aujourd’huit c’est chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu t

    • photonanie

      Merci pour ton commentaire sur l’historix.
      Bon courage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :