C’est reparti pour une crise!

Pour certains le printemps est synonyme du retour des allergies mais pour moi, quelle que soit la saison, je fais des crises subites de paréidolie ! Là où il n’y a rien pour les gens normalement constitués, pour moi il y a des formes, des visages, des personnages,…

Mais après tout, si ça m’amuse et même si c’est contagieux, où est le problème?  La vie est trop courte pour qu’on ne s’amuse pas de petits riens qui feront mieux ressortir les grands bonheurs 

Lire la suite »

Balade dans les Ardennes belges (3)

Nous continuons notre promenade dans cette belle région. Il n’y a pas de montagnes dans « le plat pays qui est le mien » mais il y a quand même de bien beaux reliefs et des paysages plaisants.

Lire la suite »

Voyage, voyage: Santorin (2/6)

Dans notre liste de beautés à découvrir sur lîle, l’endroit suivant est le petit village d’Akrotiri situé à l’extrémité sud de Santorin.
Ce petit village est paisible et la vue sur la caldeira est saisissante. Nous reviendrons plus tard pour une journée consacrée à la découverte du site archéologique mais aujourd’hui c’est promenade relax sous le soleil le long des incroyables constructions blanches aux boiseries et toits souvent bleus…

Ce village, dont le nom  en grec signifie « promontoire », est entouré par une ancienne forteresse vénitienne. L’endroit est une véritable perle peu recherchée par les touristes, ce qui ajoute à son attrait en ce qui me concerne 

Lire la suite »

Balade dans les Ardennes belges (2)

En quittant Paliseul, nous nous dirigeons vers Bouillon. A moins de 5 km de la frontière française et au milieu des forêts, la ville est surtout connue pour son château et pour l’illustre descendant de Charlemagne,  le Croisé Godefroy de Bouillon, qui y fut éduqué par son oncle.

La ville de Bouillon, après avoir été française puis néerlandaise, est devenue belge en 1830 lors de la révolution belge.

Ci-dessous, le château vu de la ville.

Lire la suite »

Balade dans les Ardennes belges (1)

Une belle journée ensoleillée et du temps libre, il n’en fallait pas plus pour nous donner l’envie d’une balade au long des belles routes qui serpentent dans nos Ardennes belges. C’est aussi l’occasion de nous arrêter à différents endroits qui jalonnent notre itinéraire. Nous ferons notre première pause à

Jemelle

La légende raconte que la fille du seigneur de Rochefort émit le souhait de baptiser tous les endroits rencontrés lors de son voyage à travers leurs terres. Arrivés au confluent de la Lomme et de la Wamme, les deux augustes voyageurs remarquèrent les deux rivières «jumelles», qui coulaient joyeuses et se jetaient dans les bras l’une de l’autre. La fillette descendit du carrosse et, soudain, entendit monter des flots une voix harmonieuse qui disait: «Je me mêle». Saisie d’admiration, elle courut à son père et lui dit: «Nous l’appellerons : je me mêle». Plus tard, on l’écrivit Jememelle. Et, enfin, le greffier, jugeant sans doute ce mot trop long à écrire, l’abrégea. Depuis lors, on écrit Jemelle. (source)

Lire la suite »

Toi, toi mon toit

Oscar Wilde a dit 

« La beauté est dans les yeux de celui qui regarde »

J’espère que vous apprécierez, autant que moi, la présentation, ci-dessous, de mes dernières trouvailles de girouettes…

 

Voyage, voyage: Santorin (1/6), Oia

Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page” (Saint-Augustin)

et moi j’aime les gros livres et je vous assure que je lis toutes les pages attentivement 

Et comme le printemps danse une valse hésitation et que le manque de soleil se fait sentir de plus en plus, j’ai décidé de vous en donner quelques rayons en attendant l’été 

Je vais donc vous proposer cette fois de m’accompagner sur la très belle et très ensoleillée île de Santorin. Cette île volcanique des Cyclades (Grêce) est un vestige d’une ancienne île partiellement détruite vers 1500 av. J.-C. au cours de l’éruption minoenne.

Lire la suite »

Les murmures des murs

Je vous laisse découvrir les murmures de ces murs décorés qui n’appellent pas d’autres commentaires je pense…

Let’s wash the world together…

Mur d’une école privée

Terracotta

J’ai eu la possibilité, samedi dernier, de visiter une exposition incroyable. Sauf à aller sur place, en Chine, je n’aurais jamais eu l’occasion de me rendre compte de ce que représente cette découverte fantastique faite par hasard en 1974. C’est en creusant un puits que des agriculteurs chinois de la province de Shaanxi ont fait une découverte exceptionnelle. Les fragments de l’armée chinoise souterraine en terre cuite s’avèrent rapidement comme étant la découverte archéologique majeure du 20ème siècle.

Il faut savoir que les Chinois pensent que nous avons deux âmes. Au moment de la mort, l’âme supérieure s’envole tandis que l’âme inférieure reste avec le corps. Il est donc important de mettre près du corps des choses que le défunt appréciait. Pour un empereur, il n’est alors pas surprenant de trouver une armée et des chevaux.

Je vous invite à m’accompagner dans cette visite en cliquant simplement ici pour démarrer la présentation que j’ai réalisée sur base de mes photos et des explications reçues (excepté le texte et les photos sur fond blanc au début qui proviennent du dossier de presse comme indiqué). 

J’espère que vous apprécierez autant que moi…

La vie de château au Luxembourg (6): Vianden

 

Les premières traces de construction du château de Vianden remontent vers le milieu du Vème siècle de notre ère. Sa construction a donc démarré à l’époque romaine et s’est poursuivie à l’époque carolingienne. La majorité des bâtiments fut érigée entre leXIème  et le XIVème siècle.(source)

Lire la suite »