Du côté de chez Ma

Cette semaine le mot proposé dans le cadre du projet 52 de Ma est “boutique”.

Là encore comment choisir?

Pour commencer je partagerai volontiers les photos d’un endroit qui m’a laissé un souvenir particulièrement agréable: l’épicerie de La Borne près de Sancerre.

C’est un endroit hors du temps où on déguste du thé savoureux dans de la poterie faite main dans ce village de potiers dont vous trouverez l’histoire ici.

Après un temps de fermeture, l’épicerie est devenue restaurant en juillet de cette année, il faudra que j’y retourne, d’autant plus qu’on y sert du Sancerre de chez Daniel Chotard ainsi que du Menetou Salon. (nous avons été très bien reçus il y a quelque temps par Daniel Chotard et nous en avons rapporté quelques petits souvenirs agréables au palais). Comment résister aux bonnes choses…

Je continue avec un tout autre type de boutiques où c’est presque du producteur au consommateur en direct et c’est au Maroc que ça se passe: on y voit deux vendeurs d’épices, un marchand d’oranges et un poissonnier qui vend les poissons tout juste pêchés.

Les deux dernières photos sont plus humoristiques à mes yeux c’est la modernité marocaine pour commencer…

…et pour terminer, ce petit chat craquant devant la boutique du boucher (au Maroc aussi bien entendu, on imagine difficilement pareille scène chez nous). 

A la semaine prochaine pour le nouveau défi de Ma (ce qui ne veut pas dire que je ne posterai pas avant bien sûr)

Toit, toi mon toit

Après avoir évoqué Chambord et ses 262 cheminées, c’est tout naturellement que je vous parle aujourd’hui de ce qu’on peut voir sur certains toits.

Savez-vous que le terme girouette provient du verbe girer qui signifie tourner?

Je vous propose un peu de théorie pour commencer, ça vous dit? Celle-ci provient de ce  site qui me paraît assez complet. 

Comment lire sa girouette.

Une girouette est un dispositif généralement métallique, la plupart du temps installé sur un toit, constitué d’un élément rotatif monté sur un axe vertical fixe. Sa fonction est de montrer la provenance du vent ainsi que son origine cardinale.
Si la flèche ou la tête pointe vers le O (Ouest), c’est que le vent vient de l’Ouest et va vers l’Est.

Lecture du Vent.

En été

Nord ou Est: Temps assez sec, chaud et sans nuage, tondez la pelouse et sortez le barbecue.
Sud: Temps chaud et humide (risque d’orage), pensez aux bougies.
Ouest: Brise souvent plus fraîche avec quelques risques de pluie, ça rafraîchit un peu.

En hiver

Nord ou Est: Temps sec et froid, c’est le moment de sortir les moufles.
Sud – Ouest: Rangez le jardin, la tempête arrive.
Ouest: La pluie arrive pour plusieurs jours. Sortez les parapluies.

Voilà, ceci étant rappelé, je vous propose de découvrir mes garnitures de toit animales en cliquant juste

ici

A bientôt pour une autre balade sur les toits 

Voyage, voyage: le château de Chambord

La blogosphère et ses surprises: c’est en repensant au magnifique escalier de Chambord pour illustrer le projet 52 de Ma que je me suis rendu compte que j’avais omis d’écrire un article sur le château qui sert d’écrin à cette oeuvre monumentale!

Aussitôt pensé, (presque) aussitôt exécuté puisque je l’ai visité l’année dernière en optant pour une visite guidée insolite qui m’a laissé un très bon souvenir.

Saviez-vous que le nom de Chambord proviendrait de Chambourd qui veut dire, en gaulois, le gué sur la courbe (dictionnaire de Dauzat)? 

On parle bien sûr de la courbe de la rivière Le Cosson qui arrose La Ferté-Saint-Aubin, le château du Lude en Sologne, La Ferté-Saint-Cyr, puis passe près du château de Chambord où son cours a été détourné pour former un canal et alimenter les douves.

Ci-dessus, de gauche à droite: la tour nord de l’enceinte, l’oratoire de François 1er, les galeries nord; le donjon: tour nord façade nord-ouest, tour ouest; les galeries, la tour ouest de l’enceinte.

Les terrasses du château de Chambord

Une exposition étonnante

Art optique, abstraction, pop art : Georges Pompidou et son épouse Claude ont fait entrer l’avant-garde artistique à l’Élysée. Au château de Chambord, une exposition fêtant les quarante ans du Centre Pompidou met en lumière les goûts éclatants du couple de collectionneurs. Attention les yeux ! (source)

Je vous invite à découvrir quelques coins de ce château dont nous terminerons la visite dans la galerie des trophées de chasse après quelques vues de l’exposition signalée ci-dessus.

Du côté de chez Ma

Cette semaine Ma nous propose pour illustrer son projet 52 le mot escalier.

La dernière marche d’un escalier qu’on gravit est toujours plus haute que les autres.(Paul Masson)

Une grande hésitation  pour illustrer ce mot de la vie courante. C’est que des photos d’escaliers j’en ai beaucoup, j’adore les beaux escaliers! Comme d’habitude, le choix reste le plus difficile…

Vais-je vous montrer l’impressionnant, escalier du roi d’Aragon à Bonifaccio?

Ou plutôt le très bel escalier en marqueterie du château de Seneffe?

A moins que je ne partage le dernier que j’ai emprunté composé d’une partie en pierre et d’une partie métallique, le tout en colimaçon donnant le tournis?
Cet escalier d’environ 250 marches au total donne accès à la tour du carillon de l’université de Leuven (Belgique) dont je vous parlerai un jour.

Mais finalement je pense que le plus parfait et le plus étonnant est probablement celui à double hélice du château de Chambord.

Comme c’est samedi aujourd’hui, je propose qu’on termine de manière ludique pour bien commencer un week-end qui s’annonce radieux.

En plus je trouve que c’est un bon moyen d’inciter les gens à faire de l’exercice en empruntant l’escalier 

L’abbaye d’Orval bis

On l’a déjà visitée, souvenez-vous c’était ici. Aujourd’hui une personne, tombée sur mon article par hasard, m’a fait parvenir des infos complémentaires et je trouverais dommage de vous en priver.

La démarche est un peu commerciale mais les informations données sur la légende de Mathilde, sont très bien présentées et j’accepte donc de les partager (gratuitement en ce qui me concerne bien sûr).

Si vous souhaitez donc en savoir davantage sur la légende d’Orval, il suffit de cliquer ici.

 

PS: je ne connaissais pas le concept de Divine Box avant aujourd’hui mais je trouve ça finalement assez sympa 

Les murmures des murs

Les murs que je partage aujourd’hui gazouillent plus qu’ils ne murmurent et ils sont pleins de couleurs. 

Si tous les tunnels étaient aussi joliment peints, ils seraient certainement plus agréables à traverser que des endroits souvent sombres et tristounets…on peut rêver non? 

 

On change de style mais ça reste gai et coloré

Personnellement je trouve ça très joli, et vous 

Et puis il y a plus sobre, sans couleur aucune mais avec, peut-être, un message à faire passer…

Une petite balade en Belgique: le village de Celles

Bon j’avoue j’ai failli mettre en titre “Et si on allait à Celles?” mais je me suis dit que vous alliez penser à un article de plus sur le petit coin ou à une balade à cheval 

Ces écueils étant évités, je vous propose de me suivre dans la découverte d’un des plus beaux villages de Wallonie qui était, semblerait-il, déjà habité au 2ème siècle: le village de Celles.

Le nom de Celles trouve son origine dans le nom latin féminin cella signifiant chambre, local, pièce, salle ou encore, cellule. Il provient, suivant la tradition, des cellules que les disciples de Saint-Hadelin (617-690) construisirent pour demeurer auprès de leur maître spirituel, l’ermite Hadelin.(source)

C’est donc munis des informations fournies dans le circuit proposé en ligne que nous nous sommes mis en route sous le soleil.

Si vous voulez nous suivre dans la promenade , il suffit de cliquer

ici

Pour terminer, je vous propose de visionner une découverte curieuse dans ce village 

Du côté de chez Ma

Le mot proposé à l’illustration cette semaine chez Ma est BD

Comme j’ai déjà écrit sur les murs décorés de BD à Bruxelles et à Angoulême, j’ai choisi aujourd’hui de mettre à l’honneur un dessinateur qui fait partie du gratin de la BD belge et qui a son propre musée à Bruxelles, il s’agit de Marc Sleen.

Un inconnu? Pas vraiment, en tout cas pas en Belgique néerlandophone. Il faut quand même signaler que Marc Sleen a reçu une mention dans le livre Guinness des records (en 1989)  pour avoir détenu le record du monde pour une bande dessinée écrite et dessinée par un auteur. 

C’est dans un bâtiment à la façade chargée d’histoire (ancienne maison du peuple), que se trouve un musée avec une belle scénographie: on sent qu’il a été réalisé par de vrais amateurs de l’oeuvre de Marc Sleen. Dans ces conditions, pourquoi se priver d’aller découvrir ce qui nous y est proposé?

Dès l’entrée, on est plongé dans l’univers de Marc Sleen.

Le héro principal…

…et l’auteur

Le parcours créatif

Quelques exemples de BD de Néron

Si vous êtes séduits par le personnage, vous pouvez également vous balader sur les traces de Néron en suivant ce document.

La Fondation Marc Sleen se trouve rue des Sables 31-33 à 1000 Bruxelles et, contrairement à moi, Marc Sleen est sur Facebook.

Autant en em”porte” le vent…

 En hiver, on dit souvent « Fermez la porte, il fait froid dehors » et quand la porte est fermée, il fait toujours aussi froid dehors !  (Pierre Dac – Les pensées, 1972) 

Il n’empêche qu’une belle porte c’est quelque chose qui  attire volontiers mon regard. Il n’y a pas que ça direz-vous, soit, mais une porte ou une poignée originale pour moi c’est la preuve du raffinement de celui qui l’a souhaitée et de celui qui l’a conçue. Parfois c’est la même personne, c’est encore plus touchant à ce moment-là.

Il y a certes le côté fonctionnel de la porte qui isole du regard, du froid, du bruit,… mais également la fonction décorative. C’est celle-là que je souhaite illustrer par quelques photos personnelles. Rassurez-vous, je ne vais pas vous présenter un catalogue de vente de portes en ligne  

Et pour finir, une porte sur laquelle on peut compter à coup sûr 

A bientôt 

La vague de surf urbaine

Sur l’Eisbach (= rivière/ruisseau de glace ») qui est une rivière artificielle, située à Munich près du jardin anglais, on est surpris de voir des surfeurs en combinaison de sport en pleine ville 

Il faut dire que la rivière forme une vague statique d’environ 1 mètre de haut. L’eau y est froide et peu profonde (parfois 40 centimètres), ce qui rend la vague accessible aux surfeurs expérimentés et aux kayaks de rivière.

Quand vous vous promenez et que vous arrivez à cet endroit, vous êtes littéralement hypnotisé tant cela est surprenant. Il est ensuite difficile de quitter l’endroit où les jeunes gens surfent à tour de rôle avec un fair-play très allemand alternant surfeur d’une rive puis de l’autre.

Ci-dessous une vidéo professionnelle:

Étonnant non?