Les livres à deux places

Kékseksa? 

Pour une fois mon article ne sera pas illustré par mes propres photos puisque je n’ai pas l’occasion de me rendre en Normandie avant fin septembre mais je trouve l’idée suffisamment intéressante/amusante/intelligente/originale/culturelle/etc. (choisissez ce qui vous parle) pour la rapporter ici.

Et comme j’aime la lecture mais aussi l’écriture (en toute modestie) j’ai décidé de partager cette information trouvée par hasard.

« Les Livres à 2 places », le concept

Il s’agit de  sculptures  de bancs en forme de  livres ouverts, décorées par des artistes sur le thème de la littérature, exposées pour la première fois à Pont l’Évêque (14) et à la Vallée Village (77) . Elles seront ensuite vendues aux enchères au profit de  l’association “Lire et faire lire“.

Le but de ces sculptures est de permettre aux passants d’explorer le patrimoine culturel, de promouvoir les artistes du pays et de célébrer la lecture pour le plaisir.  Elles sont inspirés par des histoires, des poèmes et des bandes dessinées et encouragent toutes les générations à raviver leur passion pour la lecture et l’écriture.

La Vallée Village vous invite jusqu’au 26 août à une balade culturelle pour redécouvrir les plus grands opus de la littérature, transformés en bancs illustrés. Une vingtaine d’œuvres en forme de livre ouvert sont ainsi installées dans les allées du Village et mettent à l’honneur la littérature française. La vente aux enchères des bancs aura lieu à l’automne. Plus d’infos, ici.

A Pont l’Évêque les bancs seront exposés jusqu’à la vente aux enchères du 29 septembre et sont visibles ici.

Les murmures des murs

Bon, ce n’était pas prévu maintenant mais puisque j’ai entrouvert la porte j’ai décidé de partager quelques découvertes et, pour commencer, présenter toutes les photos du passage qui a illustré le projet de Ma dans l’article précédent ainsi que d’autres photos prises à proximité. Toutes ces photos ont été prises en Bavière 

Vous pouvez les faire défiler ci-dessous si ça vous tente. Personnellement je trouve que certaines peintures sont vraiment artistiques et très recherchées 

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

A bientôt pour la suite de mes photos.

Du côté de chez Ma

Tout d’abord dire que mon blog va prochainement émerger de la torpeur qui l’a envahi en cette période estivale. La canicule mais aussi diverses occupations telles que quelques semaines de voyages ajoutées aux jours agréables en compagnie de mes (petits-)enfants sans oublier le jardinage et l’entretien des bacs à légumes m’ont rendue un peu moins bavarde sauf pour le rendez-vous hebdomadaire de Ma.

Depuis fin mai, j’ai glané pas mal de photos que je suis toujours en train de trier, annoter, classer,… et qui devraient fournir quelques sujets intéressants dans les semaines à venir 

Ceci étant précisé, abordons le projet 52 de Ma, dont le thème de cette semaine est passage.

Les habitué(e)s savent que j’admire beaucoup les murs peints et je dois dire que ce passage décoré m’a vraiment attirée comme un aimant. J’en parlerai et donnerai d’autres vues dans un article de la catégorie “murmures des murs” prochainement.

A la semaine prochaine pour un autre défi 

Du côté de chez Ma

Comme chaque semaine depuis quelques mois, je participe au projet 52 de chez Ma. Cette semaine, le thème est “s’amuser”.

C’est un chouette thème pour cette période de vacances où les occasions de s’amuser sont nombreuses.

En ce qui me concerne, je m’amuse beaucoup à découvrir d’autres lieux et à les photographier et quand c’est la fête où je suis c’est encore mieux dans le thème. Vous savez que j’adore le sud-ouest et, en particulier, le Pays Basque. Et là, on peut dire qu’ils savent s’amuser quand c’est la fête à Bayonne par exemple.

La première fois on s’est fait un peu chambrer dans le bus qui nous emmenait de Bardos à Bayonne (il vaut mieux laisser sa voiture au parking en-dehors de la ville) parce que nous n’avions pas le costume approprié rouge et blanc. Heureusement qu’on trouve sur place t-shirts et foulards pour se fondre dans la foule à peu de frais.

Si vous n’avez jamais vécu une fête de ce type, je vous y invite vraiment tant on se sent porté par la liesse ambiante, on a les pieds qui bougent tout seuls au rythme des bandas.  A ce moment, on fait vraiment partie des festayres (les fêtards des ferias).

Je vous montre 

Si vous voulez voir un précédent article plus complet sur ces fêtes, il suffit de cliquer ici.

 

Le Fondry des Chiens

Viroinval est une commune de Wallonie qui provient de la fusion de 8 villages dont Nismes, Vierves et Treignes. 

Le Fondry des Chiens est un gouffre naturel situé sur les hauteurs et à l’est du village de Nismes dans la commune de Viroinval, en Calestienne (Belgique). Le site naturel, entre l’Eau noire et le Viroin et près de leur confluence, est une gorge formée par des milliers d’années d’érosions pluviales dans un sol très calcaire. Une végétation rare et délicate s’est développée dans ce microcosme naturel.(source)

L’entre-Sambre-et-Meuse est un des berceaux de la métallurgie belge (le terme de fondri vient de fonderie). Les gisements de fer d’excellente qualité sont nombreux, peu profonds et voisins du combustible càd le charbon de bois, fourni par les forêts de Fagne et d’Ardenne (déjà au temps des gaulois le minerai était traité sur place dans des bas fourneaux à bois).
Aux abords des fondris, les amas de scories disparaissent, récupérés en raison de leur teneur encore élevée en fer. L’introduction de nouveaux minerais est fatale à l’industrie régionale qui s’éteint peu après 1872.
A Nismes, le travail du bois a relayé l’industrie du fer. Le haut fourneau, situé au fond du parc du château Licot, fut transformé en scierie et la fabrication de sabots devient une spécialité locale. L’apogée de cette industrie est atteinte pendant l’entre-deux-guerres avec 6 saboteries mécaniques. (source)

La légende du chasseur maudit

Au début du XVIIIème siècle vit à Vierves un seigneur passionné de chasse. Il se met en tête d’aller chasser le 2 novembre, jour des morts. Il quitte le château avec ses chiens.
Sur sa route, Il croise un curé qui lui rappelle que toute chasse est interdite ce jour là. On doit laisser le passage libre pour les âmes égarées!
Le seigneur ordonne à ses chiens d’attaquer le curé. Ensuite ignorant ses recommandations, il reprend sa route et chasse pendant des heures. Quand tout à coup, il tombe dans un gouffre et meurt.
Depuis chaque année, le 2 novembre, on entend le cor de chasse du seigneur aux alentours du Fondry des chiens. (source)

Je vous invite à découvrir, outre le Fondry des Chiens, quelques vues des villages cités en première ligne de cet article.

C’est

ici

que ça se passe et, comme d’habitude, je vous invite à cliquer sur les termes soulignés pour en savoir davantage.

Pour regarder une vidéo de la RTBF, vous pouvez cliquer également ici.

Et si vous n’en avez pas encore assez, la vidéo ci-dessous devrait vous combler.

A bientôt pour d’autres découvertes un peu plus lointaines et encore plus ensoleillées 

 

 

Du côté de chez Ma

Cette semaine, Ma nous demande d’illustrer le mot “eau”. Elle ne pouvait pas mieux choisir, c’est bien de ça que nous avons le plus besoin en ce moment. La canicule nous assèche et nous assomme depuis maintenant quelques semaines 

Pour illustrer ce thème, j’ai choisi de partager une photo du spectacle des Fontaines magiques à Barcelone. 

Une Fontaine hors-norme…

La Fontaine Magique Montjuic Barcelone est imposante par sa taille et par ses jets puissants, des colonnes d’eau jaillissantes au rythme des sons. La Fontaine Magique Montjuic Barcelone a été construite à l’occasion de l’Exposition universelle de 1929 par Carles Buïgas, à l’endroit où étaient situées auparavant les Quatre Colonnes de Josep Puig i Cadafalch, démolies en 1928 et reconstruites en 2010. (source)

 

Et puis, pour le souvenir et la fraîcheur, je termine par cette chanson qui coule doucement comme l’eau d’un ruisseau.

A samedi prochain pour une autre illustration proposée par Ma.

Du côté de chez Ma

Cette semaine, Ma, dans son projet 52,  nous demande d’illustrer le mot “paysage”. Vous vous doutez que des photos de paysage j’en ai 13 à la douzaine. Le plus dur est de choisir.

Mais comme je vais bientôt partager mes photos de Corfou, j’ai choisi de vous donner un avant-goût et de déposer un paysage photographié là-bas, depuis le Mont Pantokrator.

Et puis, parce que ce matin je participais à une balade photo-découverte de la région Ourthe-Vesdre-Amblève, j’ajoute la photo ci-dessous prise sur le territoire de la commune de Stoumont, plus exactement à Rahier.

Parce qu’en Belgique aussi il y a de beaux paysages…

 

Je vous dis à la semaine prochaine pour la suite du projet 52 

 

Le petit coin (4)

Ben oui, ça fait partie de la vie, qu’on le veuille ou non et depuis la création de ce blog, ce n’est que la 4ème fois que je vous en parle. De quoi? Mais de ça bien sûr

 

Au cours de mes récents déplacements (dont les photos arriveront bientôt mais j’avoue que la canicule qui sévit actuellement a quelque peu ralenti le fonctionnement de mes neurones… ) j’ai bien sûr repéré les indications des toilettes avec grand sérieux.

Ce sont donc ces panonceaux glanés de ci de là que je partage avec vous, au moins comme ça vous ne serez pas déconcertés en voyant ce qu’on utilise pour indiquer les commodités à différents endroits d’Europe.
Alors là j’avoue que je n’ai pas compris directement ce que cette inscription sur la porte signifiait, même en voyant le dessin de la moto

     

Donc en gros, cette toilette est équipée d’un repose-casque mais par contre pour la “garde-robe” rien n’est prévu. Franchement c’est déjà pas mal pour les motard(e)s je pense et c’est en tout cas la première fois que je voyais cet équipement. Bravo les Allemands 

 

Alors il y a le panneau assez classique, mais où, quand même,  on se demande où ils ont vu que leurs clients ressemblaient à ça!

Et puis il y a le panneau qui convient à tout le monde sauf que les hommes et les femmes n’ont ni bras ni cou et que les femmes n’ont même pas de jambes! On comprend qu’ils aient mis le sigle handicap… (ce sont les vraies PMR, personnes à mobilité réduite, qui doivent se marrer, en lévitation au-dessus de leur Pacman ou de leur boule de fromage)

Là, ça a le mérite d’être clair quoique…il me semble que d’habitude c’est plutôt la femme qui croise les jambes et l’homme qui met ses mains ainsi mais passons, on comprend quand même bien le panneau bleu. L’autre…ferait plutôt penser à un site pour trouver l’âme sœur je trouve 

 

Et puis il y a le style Bavarois, reconnaissable entre tous, traditionnel, allemand quoi 

Et puis heureusement, certaines personnes ont plus d’imagination et de fantaisie pour s’exprimer. C’est comme dans la vraie vie en fait, c’est une question de personnalité . Ci-dessous, l’esprit dessinateur de BD.

Et puis il y a les fantaisistes qui brouillent les cartes (et non pas l’écoute!) et qui nous obligent à regarder des deux côtés pour être certain de faire le bon choix en cas de besoin…

Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin: les raffinés. Comme quoi vous avez bien fait de rester jusqu’au bout!

Alors, quel style avez-vous apprécié? Rassurez-vous, c’est juste une question de curiosité, ce n’est pas un test de personnalité 

Ah, au fait, tant que j’y pense, si vous avez besoin de nettoyant pour cet endroit, le copinaute Géhèm vous offre sa dernière version d’un produit connu.

Du côté de chez Ma

Ce samedi, le thème du projet 52 de Ma est “se rafraîchir”. C’est vrai qu’on en a bien besoin pendant cette canicule à laquelle on n’est pas habitués. Pour moi, ce sera donc une photo d’archives d’un moment de rafraîchissement intense l’été dernier à Bordeaux.

Au bord du miroir d’eau:

 

Pour voir les autres participations, c’est par ici.

Bonne fin de journée.

 

14 juillet

Bonjour à tou(te)s  . Le thème de cette 28ème semaine chez Ma est “bleu-blanc-rouge”. Logique, c’est le 14 juillet. Comme j’avais déjà préparé un article complet pour cette fête, c’est celui-là que je vous propose ci-dessous.

En ce jour de fête nationale française, je trouvais que c’était le bon moment pour vous faire connaître un endroit que j’ai découvert lors de mes vacances en Bavière: la ville de Cham.

Quel rapport me direz-vous? En fait, Cham est la seule ville d’Allemagne où le carillon de l’hôtel de ville sonne La Marseillaise pour commémorer Nicolas Luckner Maréchal de France né dans cette ville de Bavière, le  . Wikipédia nous apprend qu’Il se voit confier le commandement de l’armée du Rhin en 1791 puis de l’armée du Nord en 1792.
Il accompagne La Fayette à Paris en juillet pour manifester sa sympathie à Louis XVI puis perd toute sa popularité et est regardé comme suspect après le 10 août (arrestation de Louis XVI).
En 1794, il est dénoncé par Charles de Hesse et traduit devant le tribunal révolutionnaire qui le condamne à mort et le guillotine à Paris le 
C’est pourtant à lui que Rouget de Lisle dédia, en avril 1792, son célèbre Chant de guerre pour l’armée du Rhin, autrement nommé, par la suite, La Marseillaise.

La Marseillaise s’est d’ailleurs tout d’abord intitulée Hymne de guerre dédié au Maréchal Luckner… (Source)

Représentation du Maréchal Luckner devant l’hôtel de ville de Cham

L’outrage des ans sur son livre…

Le moment est venu d’écouter le fameux carillon et de découvrir d’autres endroits de charme de Cham en cliquant juste

ici

Une chose que j’ignore toujours est le gentilé des habitants de Cham: sont-ils des Chamois ou des Chameaux?