Invitation à entrer (5)

J’ai partagé précédemment un certain nombre d’enseignes de la Forêt noire mais on trouve quelques beaux exemplaires aussi en France, quoique moins fines qu’en Allemagne.

C’est quand même très joli et cela me suffirait parfois à faire le choix d’aller chez des personnes qui affichent leur bon goût dès l’enseigne plutôt que chez les autres…au risque d’être déçue une fois à l’intérieur smiley

 

J’espère au moins vous avoir donné le goût de lever les yeux quand vous découvrez un endroit. Il y a tant de jolies choses à voir pour qui sait regarder caché

Périgord noir (3): Sarlat-la-Caneda

La ville de Sarlat est probablement la plus connue du Périgord. Cette très belle cité médiévale, qui a vu naître Etienne de La Boétie, est charmante à découvrir avec ses bâtiments aux teintes ocres.

Je vous invite à m’accompagner dans la visite de cette ville, âgée de plus de 1000 ans et, si ça vous intéresse, de lire quelques mots sur son histoire .

DSCN6005 (2) (Copier)

La maison de La Boétie

DSCN5991 (Copier)

Place de la Liberté

DSCN5977 (Copier)

Les oies, oeuvre de François-Xavier Lalanne, devant le manoir de Gisson

DSCN5964 (Copier)

 

DSCN5961 (Copier)DSCN6001 (Copier)DSCN5988 (Copier)DSCN6002 (Copier)

DSCN5968 (2) (Copier)

Le badaud de Sarlat, oeuvre de Gérard Auliac

DSCN5974 (2) (Copier)

DSCN6009 (Copier)

Chuttt! On nous a à l’œil!

DSCN5975 (2) (Copier)

 

Une visite guidée organisée par l’Office du tourisme permet d’appréhender différemment la ville. Celle que nous avions choisie commençait à 22 heures et permettait de voir les constructions sous l’éclairage au gaz mis en place grâce à la loi Malraux. En 1991,  Jacques Rouveyrollis a mis en scène l’éclairage au gaz et au sol, ce qui  nous fait baigner dans une atmosphère magique pendant les presque deux heures de la visite nocturne.

DSCN6051 (Copier)DSCN6049 (Copier)DSCN6024 (Copier)DSCN6012 (Copier)

DSCN5980 (2) (Copier)

La Fontaine Sainte-Marie

DSCN6014 (2) (Copier)

DSCN6033 (2) (Copier)

DSCN6044 (2) (Copier)

J’espère que cette visite guidée de jour et de nuit (ou presque) vous aura donné envie d’aller voir sur place…

Et je ne vous ai pas parlé de la gastronomie de l’endroit! 

Toit, toi mon toit: les activités humaines (3)

Ainsi se termine, pour le moment, la présentation des girouettes d’activités humaines. Mais je n’ai aucun doute sur le fait que j’en trouverai d’autres, dans le futur, lors de mes voyages au gré du vent…

2016-03-8--15-23-272016-03-8--15-52-442016-03-8--16-19-48

Pairi Daiza

« Le grand art du jardin est ce par quoi une civilisation cherche, non point à copier la nature mais à se servir des éléments qu’elle fournit pour exprimer sa conception la plus haute du bonheur. »

Nous faisons nôtre cette belle définition que Jacques Benoist-Méchin donne du jardin dans son livre «L’homme et ses jardins ou les métamorphoses du paradis terrestre ».
Dans quel jardin s’imaginer le plus heureux si ce n’est au paradis ?
En remontant aux origines de notre civilisation, le nom le plus ancien qui désigne le paradis est précisément « Pairi Daiza », qui signifie en vieux persan « jardin clos » ou « verger protégé de murs».(source)

Si vous passez par la Belgique et que vous aimez les animaux bien traités dans un environnement grandiose, ne ratez surtout pas le parc zoologique Pairi Daiza. Ce parc est situé sur les lieux de l’ancienne abbaye de Cambron. L’abbaye est en ruine de nos jours mais c’est sur son site et suivant les anciennes recettes qu’est produite la bière de l’abbaye.

Ce n’est pas du tout un zoo comme les autres, même si les espèces d’animaux qu’on y trouve sont très nombreuses et, pour certaines, très rares. Les animaux sont installés on ne peut mieux dans des mondes dont les éléments de construction sont originaires des pays qu’ils représentent.
Ce parc est d’une telle qualité qu’il est un des 17 endroits au monde à s’être vu prêter par la Chine un couple de pandas géants. Un bébé panda est même né le 2 juin 2016 à Pairi Daiza.

J’ai fait une sélection parmi les nombreuses photos d’animaux que j’ai prises dans ce parc et je les partage volontiers avec vous ci-dessous.

2016-04-8--14-09-02

Au centre, les ruines de l’ancienne abbaye, mais aussi un bec-en-sabot, un tigre blanc, un casoar casqué,…

2016-04-8--14-13-50

Ici un bébé kangourou, le bain des éléphants et le restaurant l’Isba (intérieur et extérieur)

2016-04-8--14-18-24

Mais c’est aussi le bonheur rare de caresser un pélican, voir les chauves-souris dans la crypte ou regarder les suricates curieux…

2016-04-8--14-27-17

La chouette fait un petit clin d’œil à Pierre pendant que les pingouins applaudissent et que ce drôle d’oiseau nous fait la bouche en coeur 

2016-04-8--14-35-14

Visiter le royaume de Ganesha et ses rizières, caresser les perroquets, nourrir les girafes, ou encore admirer le roi de la jungle…

2016-04-8--14-48-21

…voir le sourire béat d’un hippopotame ou d’une loutre, croiser un reptile bizarre sont des plaisirs accessibles dans ce parc.

2016-04-8--15-02-21

Mais on peut aussi y voir le panda roux, les rapaces ou “les yeux jaunes des crocodiles” même si on n’est pas à Paris 😉

J’espère que cette balade, différente de mes voyages habituels, vous aura intéressé également tant la nature a de belles choses à nous montrer, parfois tout près de chez nous. (et je précise que ceci est une publicité gratuite 😉 )

Invitation à entrer (6)

J’ai photographié les enseignes ci-dessous dans différents pays (France, Allemagne, Espagne).

J’aime beaucoup le petit visage de clown de la 5ème, et vous?

DSCN6362 (2) (Copier)DSCN6681 (2) (Copier)

DSCN6731 (2) (Copier)DSCN6963 (2) (Copier)DSCN6974 (2) (Copier)

DIGITAL CAMERA

IMG_1460 (2) (Copier)IMG_1490 (2) (Copier)IMG_1492 (2) (Copier)IMG_1522 (2) (Copier)IMG_1544 (2) (Copier)IMG_1576 (2) (Copier)IMG_2496 (2) (Copier)

Vous ne m’en voudrez pas de faire un peu plus light actuellement mais je ne suis pas chez moi 😉

Je vous montrerai prochainement des photos d’où je me trouve…j’en ai déjà quelques-unes assez sympa il me semble…

Périgord noir (2): Domme

Nous quittons Beynac pour nous rendre, juste à côté dans le tout aussi charmant village de Domme.

DSCN5924 (Copier)

DSCN5897 (Copier)

Le long de la Dordogne

DSCN5900_Domme_porte des Tours (Copier)

La porte des tours

DSCN5901 (Copier)

Les petits gardes surveillent attentivement les visiteurs

DSCN5905 (Copier)

La mairie

DSCN5907 (Copier)

DSCN5912 (Copier)

Détail de l’église

DSCN5925 (Copier)DSCN5926 (Copier)

DSCN5927 (Copier)

DSCN5934 (Copier)

Le moulin de Domme. Il paraît que les ailes n’ont jamais tourné vu qu’il n’y a pas de mécanisme à l’intérieur!

DSCN5940 (Copier)

DSCN5941 (Copier)

DSCN5942 (Copier)

DSCN5949_Porte Del Bos_13e siecle (Copier)

Nous terminons notre balade  parmi les oeuvres en métal du sculpteur  Henk Schoen.

2016-02-8--11-49-32

 

 

Toit, toi mon toit: les activités humaines (2)

Vous le savez maintenant, si vous me suivez depuis un moment, je suis souvent tête en l’air pour voir ce qui se trouve sur les toits pour les garnir et pour savoir d’où vient le vent EMOTICON vent 9

Les girouettes que je partage cette fois, représentent des activités telles que boire un verre, peindre, chasser,…

2016-03-8--13-58-472016-03-8--14-36-272016-03-8--14-16-55.jpeg

 

Périgord noir (1): Beynac

Le Périgord Noir se situe au sud est du département de la Dordogne. Avec les Périgords vert, blanc et pourpre, il constitue une des quatre entités de cette région touristique. Il est connu pour ses châteaux, ses sites préhistoriques, ses villages médiévaux et ses paysages. (source)

Le petit village de Beynac en Périgord, l’un des plus beaux villages de France, s’accroche au rocher percé de cavernes, l’entourant de ses ruelles hantées par un passé millénaire. Il faut aller chercher dans le silence de ses pierres les réponses aux questions que l’on se pose quant à nos racines et découvrir le temps ou les paysans, tisserands et vanniers, pêcheurs et gabarriers, animaient la vie des campagnes et des bords du fleuve Dordogne.

Rivière, village et château : tel est le trio magique de la rencontre de Beynac, depuis ses origines jusqu’à nos jours. La forteresse médiévale a succédé aux civilisations qui ont habité le plateau calcaire, situation unique  pour surveiller et contrôler cet axe de circulation et d’invasions. (source)

Nous avions choisi d’effectuer la visite de l’endroit en compagnie d’une guide qualifiée. Grand bien nous en a pris puisque, non seulement nous avons appris bien des choses sur l’endroit et son histoire mais encore nous avons pu accéder à l’église dont seuls les guides, ou presque,  ont la clé 

DSCN5824 (Copier)

Le château, vu du bas

DSCN5826 (Copier)

En route vers le château, ça grimpe…

DSCN5854 (Copier)

…mais qu’est-ce que c’est beau ces vieilles pierres!

DSCN5857 (Copier)

Chuttt! On nous observe

DSCN5848 (Copier)

DSCN5861 (Copier)

DSCN5862 (Copier)

DSCN5864 (Copier)

DSCN5871 (Copier)

Dans l’église de Beynac, fermée à clé depuis que des malfaiteurs ont scié et emporté  le support du jubé!

DSCN5873 (Copier)DSCN5888 (Copier)

DSCN5893 (Copier)

En redescendant nous voyons une gabarre sur la Dordogne

DSCN5894 (Copier)

Un dernier regard d’en bas avant de quitter ce charmant village

Pour en (sa)voir davantage je vous invite à visionner le petit reportage ci-dessous

 

 

Toit, toi mon toit: la Forêt noire

Je vous l’ai déjà dit, j’ai vu plein de choses qui m’ont interpellée en Forêt noire dont bien sûr des garnitures de toit.

L’antepénultième trônait au-dessus d’un atelier de réparation de cycles mais je me demande si je leur ferais complètement confiance ://mickeyrit//:

2016-29-7--15-40-192016-29-7--15-35-54

Les Allemands ont décidément le sens de la décoration extérieure très développé  ://emotup//:

 

 

 

L’arboretum des grandes bruyères

A Ingrannes, dans le Loiret, se trouve un endroit magnifique à visiter pour qui est sensible aux jardins remarquables, ce qui est mon cas. Je vous parle bien sûr de l’Arboretum des grandes bruyères.

Nous l’avons visité cet été, malheureusement sans soleil, mais nous nous sommes bien promis d’y retourner. En effet, les collections végétales qui s’y trouvent sont en telles quantités qu’on peut y aller quand on veut et y découvrir des merveilles fleuries ou non.

Nous avons eu le plaisir de discuter un moment avec Monsieur le Comte de La Rochefoucauld, fondateur-donateur avec son épouse, de cet endroit magnifique qui couvre 14 hectares.

Je vous invite à me suivre dans ce grand jardin extraordinaire…

DSCN5592 (Copier)

DSCN5637 (Copier)

Au centre de cette fontaine, une statue de fox-terrier dont Madame la Comtesse était une éleveuse renommée il y a quelque temps. On  croise encore deux chiens de cette race qui gambadent librement.

DSCN5640 (Copier)DSCN5648 (Copier)DSCN5651 (Copier)

DSCN5687 (Copier)

DSCN5694 (Copier)DSCN5701 (Copier)DSCN5704 (Copier)DSCN5708 (Copier)

DSCN5710 (Copier)DSCN5713 (Copier)DSCN5717 (Copier)

Cette vidéo un peu tremblotante vous permettra de voir et surtout entendre les demoiselles qui peuplent cet étang par centaines

Et si vous en voulez encore, je vous invite à visionner ce reportage de France3

Et si la visite vous a plu, je ne peux que vous inviter à vous y rendre pour profiter du calme et des beautés de l’endroit fier