Consoles, gargouilles et drôles de bouilles (7)

Bon allez, ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé des drôles de bouilles et, comme c’est les vacances, je vous en fais voir de toutes les couleurs mais les premiers personnages sont de vrais petits anges, comme moi  (je le dis moi-même, c’est plus sûr…)

DSCN1151 (2) (Copier)DSCN5888 (2) (Copier)

DSCN4165 (2) (Copier)DSCN5908 (2) (Copier)

DSCN5889 (2) (Copier)DSCN5688 (2) (Copier)DSCN5890 (2) (Copier)DSCN5160 (2) (Copier)

DSCN5417 (2) (Copier)

Le dernier personnage, je l’admirais tous les jours à côté de notre hôtel à Vienne. je l’aurais bien emporté dans mes bagages d’ailleurs. Je ne sais pas pourquoi il me faisait penser à Alfred Hitchkock. Bref, j’aimais beaucoup sa bouille.

Si nous ne reconnaissons pas plus souvent le bonheur, c’est qu’il vient à nous avec un visage autre que celui que nous attendions. (André Gide)

Voyage, voyage: Londres

Bon, on ne sait toujours pas si le Royaume Uni restera dans l’Europe ou pas mais ce n’est pas une raison pour ne pas vous y emmener faire un tour 

La Cité de Londres (en anglais « City of London », en abrégé the City) est, à la fois le cœur historique et le centre géographique de la ville de Londres. Située sur la rive gauche de la Tamise, elle englobe le périmètre du mur de Londres, enceinte de la cité romaine de Londinium. Si elle constitue la plus petite des circonscriptions administratives du Grand Londres, elle se distingue toutefois des 32 autres districts londoniens par son statut sui generis qui lui confère à la fois le titre de « Cité » et celui de comté cérémoniel, dont le mode d’administration est unique en Angleterre.

La Cité, dont l’emblème est le griffon, comprend deux enclaves (Inner Temple et Middle Temple) qui ne sont pas administrées par les autorités du Lord-maire. En revanche, celles-ci régissent certains parcs se trouvant hors de son territoire.

Au début du xxie siècle, c’est un grand quartier d’affaires européen. Il concentre les sièges sociaux de nombreuses banques, compagnies d’assurance et grandes entreprises multinationales. Avec sa bourse, c’est également la première place financière au monde devant New York et Tokyo.

Même si la Cité conserve de prestigieux monuments comme la cathédrale Saint-Paul, elle se distingue aujourd’hui par ses gratte-ciel, dont le Gherkin (« le Cornichon »), qui « écrasent » les immeubles anciens rescapés des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. (source: Wikipedia)

DSCN4820 (2) (Copier)

Une inratable cabine téléphonique rouge bien sûr…

Nous nous dirigeons ensuite vers Leadenhall market 

DSCN4836 (2) (Copier)

DSCN4830 (2) (Copier)DSCN4833 (2) (Copier)

DSCN4838 (2) (Copier)

L’entrée du Chaudron Baveur cher à Harry PotterDSCN4841 (2) (Copier)

Les immeubles modernes contrastent très fort avec les vues précédentes

DSCN4835 (2) (Copier)

DSCN4849 (2) (Copier)

Le Gherkin (« le Cornichon ») pour les anglophones et le “suppositoire” pour les francophones, moins prudes 😉

DSCN4850 (2) (Copier)DSCN4852 (2) (Copier)

Un immeuble conçu par le même architecte que Beaubourg (on s’en serait douté)

DSCN4857 (2) (Copier)

Dois-je vraiment vous dire ce que c’est?

Le Tower Bridge et 2 navires dont un vient de rapporter de la terre des champs de bataille d’Ypres (Belgique) pour créer un jardin du souvenir

DSCN4863 (2) (Copier)DSCN4868 (Copier)DSCN4876 (2) (Copier)DSCN4877 (2) (Copier)

DSCN4904 (2) (Copier)

DSCN4900 (2) (Copier)DSCN4901 (2) (Copier)DSCN4915 (2) (Copier)

DSCN4920 (2) (Copier)

L’accès au 10, Downing street

DSCN4925 (2) (Copier)

DSCN4939 (2) (Copier)

L’abbaye de Westminster

DSCN5038 (2) (Copier)

Elles sont étranges les Londoniennes…

DSCN4951 (2) (Copier)

Deux symboles d’un seul coup: un taxi  et un bus londoniens

DSCN4981 (2) (Copier)DSCN4982 (2) (Copier)DSCN4992 (2) (Copier)DSCN5004 (2) (Copier)

DSCN5027 (2) (Copier)

La devise de la monarchie britannique

DSCN5041 (2) (Copier)DSCN5042 (2) (Copier)

On ne pouvait décemment pas quitter Londres sans mettre au moins une photo d’une station du célèbre métro de Londres.

DSCN5051 (2) (Copier)

J’espère que cette petite escapade vous aura plu 

 

Voyage, voyage: Aubigny-sur-Nère

Aujourd’hui je vous emmène dans le Cher visiter cette charmante localité découverte il y a quelques années un peu par hasard en rentrant de vacances et où nous avons voulu retourner… Nous n’avons pas été déçus, le charme opère toujours 

Aubigny-sur-Nère interpelle dès l’arrivée par les évocations de l’Ecosse qui y sont bien présentes et pour cause puisque “La vieille Alliance” y a vu le jour.

DSCN7187 (2) (Copier)DSCN7206 (2) (Copier)

C’est un vrai plaisir de se promener sur ces terres chargées d’histoire où les constructions sont vraiment très jolies. Et quand le soleil s’invite c’est encore mieux 

DSCN7192 (2) (Copier)

DSCN7189 (2) (Copier)DSCN7193 (2) (Copier)

 

DSCN7190 (2) (Copier)

Vous souvenez-vous que je vous ai déjà parlé de  clochers tors?

L’église Saint-Martin

Balade dans la ville

La château des Stuarts

DSCN7221 (2) (Copier)

L’Hôtel de ville

DSCN7228 (2) (Copier)

Et je vous offre une fleur pour terminer en beauté…

Voyage, voyage: le château de Vendeuvre

Nous avons découvert dans la petite commune de Vendeuvre, dans le Calvados, ce château et ses jardins que nous avons pris beaucoup de plaisir à visiter.

 

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

Ce magnifique paon blanc a fait la roue, rien que pour nous

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

Il y a beaucoup de jeux d’eau dans ce jardin

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

Encore de l’eau…

DIGITAL CAMERA

…et hop, un arbre arroseur

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

Une statue entièrement en coquillage, c’est pas ce que je mettrais chez moi mais je n’habite pas dans un château 🙂

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

Encore une fois, ce sont des photos qui datent un peu (ben oui pendant les vacances on nous repasse toujours les vieux films 😉 ) et l’appareil n’était pas de très bonne qualité me semble-il mais les photos laissent ainsi un petit goût de nostalgie…

Toit, toi mon toit…

Voilà, je vous propose une petite fournée assez récente (photos de ces derniers jours) de garnitures de toit.

DSCN5577 (3) (Copier)

DSCN5580_Le Chesne (2) (Copier)

 

DSCN5618-Chécy (2) (Copier)

DSCN5619_Chécy (2) (Copier)

DSCN5620_Chécy (2) (Copier)

DSCN5621_Chécy (2) (Copier)

DSCN5623_Donnery (2) (Copier)

DSCN5624_Donnery (2) (Copier)

DSCN5625Fay-aux-Loges (2) (Copier)

DSCN5631_Ingrannes (2) (Copier)

DSCN5632_Ingrannes (2) (Copier)

DSCN5718 (2) (Copier)

DSCN5726-Chilleurs-aux-Bois (2) (Copier)

DSCN5729_Courcy-aux-loges (2) (Copier)

DSCN5732_Vrigny (2) (Copier)

DSCN5748_Sully-la-chapelle (2) (Copier)

DSCN5757 (2) (Copier)

DSCN5760_Poulaines (2) (Copier)

DSCN5762_Niherne (2) (Copier)

DSCN5806_Champ d'Alou (2) (Copier)

 

A part ça, j’entre dans une phase sans strass et sans stress puisque je suis

  et que je vais poster de manière un peu moins régulière mais sans toutefois prendre de pause complète.

https://i1.wp.com/i18.servimg.com/u/f18/11/45/99/43/th/wpdb5410.gif?resize=130%2C108

 

Voyage, voyage: Honfleur

Comme l’ami Pierre est en vacances, je me suis dit que ce serait bien d’aller voir dans sa région si tout était correct 😉

En fouillant dans mes richesses, j’ai retrouvé, entre autres, quelques photos (qui datent déjà de plus de 10 ans) de la jolie ville de Honfleur, en Normandie, à l’estuaire de la Seine.

C’est vraiment une ville agréable à voir et revoir et où se balader…

J’ai encore fort heureusement d’autres séries de photos normandes sous le coude mais, je ne sais pas pourquoi, j’aime bien Honfleur, peut-être parce que c’est l’armée belge (Brigade Piron) qui l’a libérée en 1944? Une sorte de lien historique en somme…

Une image valant 1000 mots, imaginez un peu tout ce que je vous raconte ci-dessous:;rirediscret;:

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA

Le pont-levis

MEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA

Les peintres ont toujours aimé Honfleur

MEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA

Le clocher en bois de l’église Sainte-Catherine. J’ai honte de cette photo, mis à part la pointe du clocher coupée, les couleurs sont atroces et, pour vous épargner, je l’ai filtrée en noir et blanc (c’est pas parce qu’elle est très vielle 😉 ) Je crois que c’était mon premier appareil digital, pas valable du tout…Mais cet endroit est, pour moi, indissociable de l’image de Honfleur.

Voyage, voyage: Sainte-Flavie (Québec)

Nous quittons Percé pour Sainte-Flavie où nous arrivons sous la pluie qui alimente bien la chute.

P1030865 (2) (Copier)

Notre gîte porte en effet très bien son nom “Le gîte à la chute”. Malheureusement je viens de découvrir qu’il a été détruit par les flammes en 2014 

P1030879 - Copie (2) (Copier)

De bien jolies maisons coloréesP1030880 (2) (Copier)

Le phare de Pointe-au-Père et les autres bâtiments de la station d’aide à la navigation.

P1030881 - Copie (2) (Copier)

L’Onondaga, ancien sous-marin transformé en musée

P1030889 - Copie (2) (Copier)

Les sculptures que nous croisons évoquent quasi toujours l’eau, le fleuve Saint-Laurent est omniprésent.

P1030892 - Copie (2) (Copier)P1030906 (2) (Copier)

P1030907 - Copie (2) (Copier)

Des bernaches du Canada, ben voyons, réalisées en pierres

Le Centre d’Art Marcel Gagnon est contigu à un excellent restaurant spécialisé en fruits de mer…

P1040062 (2) (Copier)P1030870 (2) (Copier)

P1040076 (Copier)

Impossible pour moi, en voyant ce ciel, de ne pas penser à la chanson du Québécois  Michel Rivard (même si je n’ai pas vu d’extra-terrestres au Québec, enfin, pas plus qu’ailleurs)://diabolo//:

P1040100 (2) (Copier)

P1040102 (2) (Copier)

P1040104 (2) (Copier)

Une belle journée de plus se termine

Toutes les belles choses ont une fin et notre voyage ne fait pas exception à la règle…malheureusement.

Il nous reste une étape avant de regagner Montréal pour y prendre l’avion du retour. Je vous raconterai ça bientôt.

 

Les murmures des murs

Pas de photos personnelles aujourd’hui je vous explique pourquoi ci-dessous.

En fait, le titre n’a jamais aussi bien correspondu à l’article qu’aujourd’hui et je regrette de n’avoir entendu parler de ce projet que hier aussi je m’empresse de partager l’info puisque je ne pourrai pas pour des raisons pratiques aller moi-même photographier l’endroit.

Recette pour préparer un “Remember souvenir” bluffant.

Durée: compter environ 95 jours  

Nombre de personnes: un paquet en comptant les artistes invités et les visiteurs

Ingrédients:

  • 1500 bombes de peinture
  • trouver et pourvoir investir 5 immeubles sur 8 niveaux ( 25.000 m²) voués à la démolition: les immeubles Solvay à Bruxelles
  • un artiste urbain typographe, Denis Meyers
  • 150 carnets de dessins rédigés en 20 ans par cet artiste

Recette:

Bien homogénéiser le tout et se dépêcher d’aller voir l’expo avant le 26 juin, après ça risque d’être trop tard… 

Toutes les infos sur Remember souvenir ici

Ce qu’en dit Denis Meyers:

C’est pas spécialement un délire égocentrique dans le sens : je vais faire la plus grande surface jamais peinte, explique l’artiste, ce n’est pas ça ma démarche.On m’offre un terrain de jeu complètement dingue, je me suis battu pour l’avoir, je me bats encore tous les jours pour que tout se passe bien avec les riverains et la commune. C’est quelque chose que je ne garde pas pour moi, je le propose aux gens. (source)

Les visites de l’expo ont commencé le 23 avril et se termineront probablement le 26 juin juste avant la démolition des bâtiments.

Il s’agit donc d’une exposition éphémère dont ne resteront que des photos dans le Collector Book.

Oscar Wilde disait “L’art est inutile”, qu’aurait-il donc pensé de ce gigantesque travail destiné à disparaître…

Je ne vais pas me lancer dans une analyse sociologique mais je pense que l’artiste a réalisé un rêve, il a transmis des messages, les visiteurs ont apprécié pendant un peu plus de 2 mois, il restera des traces visuelles sous forme de photos,… De mon avis, le bilan est très positif.Il y a tellement d’oeuvre d’art dans le monde dont nous ne verrons jamais que des photos alors pourquoi bouder l’art urbain si on aime ça?

Et puis si on ne faisait jamais que des choses utiles dans le vie, qu’est-ce qu’on s’ennuierait 

Consoles, gargouilles et drôles de bouilles (6)

Il y a quand même des artistes qui font preuve d’une belle imagination en la matière non?

IMG_3100 (2) (Copier)IMG_3545 (2) (Copier)IMG_3360 (2) (Copier)P1060611 (3) (Copier)IMG_3363 (2) (Copier)IMG_3512 (2) (Copier)IMG_8725 (2) (Copier)IMG_3362 (2) (Copier)IMG_3361 (2) (Copier)

Mes personnages préférés vous sont présentés ci-dessous

IMG_8852 (2) (Copier)IMG_8851 (2) (Copier)

Ne tirez pas la tête, nous sommes tellement plus sympas quand nous sourions

A bientôt…

Voyage, voyage: Percé et la rencontre des fous…

Nous sommes arrivés à Percé où nous avons prévu de nous en mettre plein les yeux devant le paysage et en particulier la vedette du coin, le Rocher percé qui a donné son nom à la localité.

P1030561 (2) (Copier)

Le ton est donné, il y a des fous partout! Heureusement ce sont des fous de Bassan 😉

P1030573 (3) (Copier)

P1030574 (2) (Copier)

Les fauteuils sont très accueillants

P1030762 (2) (Copier)

Le fameux Rocher percé

P1030582 (2) (Copier)

Nous montons en bateau pour aller voir de plus près ce fameux rocher et gagner                  l’Île Bonaventure

P1030755 (2) (Copier)

Nous croisons quelques phoques qui s’amusent au soleil…

P1030675 (2) (Copier)

…ainsi qu’un pygargue à tête blanche dans son milieu naturel.

P1030594 (2) (Copier)

Le bateau tourne autour du rocher percé

P1030606 (2) (Copier)

P1030681 (2) (Copier)

Nous voyons des centaines de fous de Bassan sur les rochers de l’île

Cette colonie de fous de Bassan est la plus accessible au monde.
Les fous de Bassan reviennent à l’Île Bonaventure chaque été pour s’y reproduire.

P1030686 (2) (Copier)

Il y en a même un qui vient nous saluer

P1030721 (2) (Copier)

P1030725 (2) (Copier)

Je trouve ces oiseaux tout simplement magnifiques

 P1030739 (2) (Copier)Notre guide nous explique, de manière fort intéressante,  les différents comportements et les habitudes de vie des fous de Bassan

Les fous de Bassan sont un symbole de fidélité alors qu’en fait ils sont fidèles à leur territoire (nid) et non à leur partenaire (comme le veut la croyance populaire), le mâle et la femelle se retrouvent au même nid année après année. 

Nous poursuivrons bientôt ce voyage au Québec qui arrive tout doucement à sa fin…