Les murmures des murs

Puisque je vous dis que les murs nous font passer des messages… 
C’est bien le cas du premier que je partage non? 
Et je dois dire que je suis plutôt satisfaite de cette première récolte. Serait-elle due à la saison? Il faut dire que, enfin!, …

Lire la suite »

Pomme, pomme, pomme, pomme…

Et non, je ne vais pas vous parler de la 5ème symphonie de Beethoven même si elle est célèbre mais je souhaite vous parler d’un des peintres surréalistes belges parmi les plus connus: René Magritte, l’homme à la pomme. Même si celui-ci nous a quittés depuis 50 ans, rares sont les personnes qui, voyant un de ses célèbres tableaux, ne savent pas qu’il en est l’auteur.

Ses peintures jouent souvent sur le décalage entre un objet et sa représentation. Par exemple, un de ses tableaux les plus célèbres est une image de pipe sous laquelle figure le texte : « Ceci n’est pas une pipe » (La Trahison des images, 1928-29). Il s’agit en fait de considérer l’objet comme une réalité concrète et non pas en fonction d’un terme à la fois abstrait et arbitraire. Pour expliquer ce qu’il a voulu représenter à travers cette œuvre, Magritte a déclaré : « La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau “Ceci est une pipe”, j’aurais menti ! » (source)

Lire la suite »

Chasse et pêche?

Noooonn! Vous avez vraiment cru que j’allais vous parler de l’émission bien connue des insomniaques d’il y a quelques années? Celle-ci?
Je suis souvent tombée dessus en zappant quand le sommeil me fuyait. Une de mes collègues de boulot qui me voyait bailler, les traits tirés, me demandait alors en rigolant « Chasse et pêche cette nuit? ».

Non, en fait je voulais juste vous faire part de ce cruel dilemme en ce dimanche de Pâques, 1er avril: fait-on la chasse aux oeufs ou la pêche aux poissons? 

Bon, pour la pêche aux poissons (d’avril bien sûr) je délègue volontiers à Gad le soin de vous dérider 

Il sera aidé en cela par Bobby Lapointe dont je vous conseille de bien écouter les paroles  

En ce qui concerne la chasse aux oeufs, je fais appel à mes souvenirs d’enfance 

Je me souviens de mon étonnement quand j’étais gamine et que, après quelques jours de silence, les cloches de l’église sonnaient à toute volée pour annoncer leur retour de Rome (oui je sais, j’étais naïve).

C’était alors l’occasion de commencer la chasse aux oeufs dans le jardin ou ailleurs s’il faisait mauvais temps. Mais surtout  pour moi, ça signifiait le retour du beau temps, des jours plus longs et des parties de marelle à n’en plus finir.

Maintenant, c’est moi la  et les oeufs ont été dissimulés par mes soins pour le plaisir de voir la joie dans les yeux des petits.
Dans les pays anglo-saxons, ce ne sont pas les cloches mais le lapin de Pâques qui distribue des oeufs peints ou en chocolat pour les petits..

Peu importe, le principal est de passer un bon moment avec une pensée émue pour les lapins en chocolat quand même.

Je vous souhaite donc de tout coeur de passer de

 

Découverte: l’Atomium

Comme Paris a la tour Eiffel, Bruxelles a l’Atomium. C’est un symbole de grande taille, visible de loin et qui caractérise la capitale de la Belgique.
L’Atomium a été installé en 1958 à l’occasion de l’Exposition universelle de Bruxelles, j’y reviendrai en détail dans un autre article.
Cette sculpture architecturale en acier représente un cristal de fer agrandi 165 milliards de fois et elle pèse 2.400 tonnes.


Installé au départ pour six mois, l’Atomium fête à présent ses 60 ans même si, en 2013, CNN l’a classé en tête des monuments les plus bizarres d’Europe.
J’ai toujours pensé que ce cristal avait été choisi pour symboliser les 9 provinces belges à l’époque mais, depuis 1995, il y a 10 provinces…cette théorie ne tient donc plus la route.

Lire la suite »

Voyage, voyage: Bretagne (3)

Comme promis précédemment, nous continuons notre découverte de quelques coins sympas de Bretagne.

Lire la suite »

Découverte: le cimetière de Laeken

Non loin du château royal de Laeken, résidence officielle de la famille du roi des Belges, se trouve l’endroit appelé familièrement « le Père Lachaise bruxellois ». Ce cimetière de l’ancienne commune de Laeken à Bruxelles est le plus ancien des cimetières bruxellois encore en fonction. Il est aussi le plus connu internationalement pour la richesse du patrimoine funéraire qu’il contient.
C’est également le dernier cimetière de la région bruxelloise du type « paroissial », établi autour d’une église suivant l’ancienne coutume chrétienne d’ensevelir les morts à proximité des vivants.

Un des premiers édifices que l’on voit en approchant du cimetière est la majestueuse église Notre-Dame de Laeken (19ème siècle), de style néo-gothique.

Lire la suite »

Voyage, voyage: Rouen

Il y a quelques jours, le copinaute Géhèm  évoquait, de manière fort cavalière d’ailleurs ce qui n’étonnera personne vu qu’on la représente souvent à cheval , Jeanne d’Arc celle que l’on a surnommée « la pucelle d’Orléans ».
Rouen fut le théâtre du martyr de Jeanne d’Arc condamnée puis brûlée en 1431, place du Vieux Marché.

Véritable ville-musée, Rouen, capitale de la Normandie, ne laisse pas de marbre avec ses belles maisons à pans de bois, ses ruelles pavées et ses églises gothiques. Rouen est aussi surnommée la « Ville aux 100 clochers ». (source)

Lire la suite »

Les volets clos (6)

Une touche d’humour pour commencer, ça vous dit? J’admire Philippe Geluck, ça vous le savez, et j’adore les chats, ça vous vous en doutiez. Donc le dessin ci-dessous ne pouvait pas mieux tomber 

(source: l’appli de Geluck, 9 mars 2018)

Lire la suite »

Le Lætare, kesako?

Le lætare est une fête traditionnelle, de type carnavalesque, célébrée principalement en province de Liège. C’est une tradition multiséculaire remontant à 1502. 

Lætare signifiant «réjouis-toi» en latin, c’était donc hier la fête dans la commune où je vis. En effet, le carnaval de Tilff se fête au mois de mars depuis 67 ans mais les différents groupes préparent leurs chars et leurs déguisements pour le grand cortège, en toute discrétion, pendant les mois précédents.

Lire la suite »

Balade à Charleville-Mézières

Nous avons suivi en partie la route Rimbaud-Verlaine jusqu’à Charleville-Mézières. C’est la ville des Carolomancérien(ne)s mais aussi et surtout le berceau du poète Arthur Rimbaud qui y est né en 1854.

Lire la suite »