Tradition oblige…

Je vous souhaite tout le bonheur du monde en ce premier mai et je vous offre ce que j’ai chez moi… Comme mon muguet a encore ses racines, je vous suggère de le replanter ailleurs pour que le bonheur se propage le plus possible puisque, comme le disait Albert Schweitzer,

« Le bonheur est la seule chose qui se double
si on le partage »

Le château de Beloeil (2)

Si vous me suivez depuis un moment, vous vous souvenez peut-être que je vous avais emmenés voir le château de Beloeil en décembre 2016? Je vous rappelle également que ce château est communément appelé « le Versailles belge » même si je ne vois pas pourquoi il faudrait le définir par rapport à un autre château tant chacun a ses spécificités et son histoire propre…

A cette époque, seul l’extérieur était visible mais je m’étais bien promis d’y retourner. Quelle plus belle occasion d’aller visiter l’intérieur et le parc de ce château qu’au moment de l’exposition annuelle d’amaryllis?

Suivez-moi et ouvrez grand vos yeux et vos narines, le décor est princier et le parfum discret et raffiné.

La visite guidée en photos, c’est ici que ça commence…

Et si vous voulez en savoir davantage sur l’amaryllis, je vous invite à vous rendre ici.

J’espère que la visite vous a plu. N’oubliez pas le guide, pensez à  laisser un commentaire 

Voyage, voyage: Santorin (6/6)

Nous voilà arrivés au terme de ce séjour de rêve sur l’île de Santorin.
Nous terminons par une visite culturelle sur le site des ruines de l’ancien Thira/Théra.


L’ancienne Thera est une ville et une capitale sur une crête de la montagne, à 360 m de Messa Vouno, à Santorin.
Elle a été nommée d’après le souverain mythique de l’île, Theras, et a été habitée depuis le 9ème siècle avant JC jusqu’à 726 après JC.
La ville ancienne était composée d’une rue de près de 800 m de long et particulièrement large pour son temps s’étendant dans une direction sud-est et contenant plusieurs bâtiments imposants. Un petit cul-de-sac se ramifie à angle droit et à son terme, au sommet de la montagne, était le siège d’une garnison stationnée dans la ville. Après environ 200 mètres de rue, la ville se développe pour couvrir une superficie d’environ 100 x 100 mètres sur un plateau exposé au-dessus de la côte rocheuse. Les zones résidentielles sont regroupées autour d’une agora qui se trouve en face d’un théâtre intégré dans la pente inférieure. Séparé et face à la mer à l’extrémité orientale du plateau il y a une petite région sacrée avec des terrains de temples et des installations publiques. Tous les bâtiments sont construits avec le calcaire local de la montagne elle-même. Le bois était rare dans l’île et rarement utilisé pour construire.(source)

Lire la suite »

Un grand bonheur!

Je suis un peu moins présente ces derniers temps mais j’ai une excellente raison à cela: c’est un petit d’homme de 51 cm et presque 3,5 kg, mon deuxième petit-fils qui a vu le jour hier  

Je suis toujours fascinée par le miracle de la vie, je trouve qu’il n’y a rien de plus magique qu’une naissance…

Je respecte son droit à l’image et ne vous le montrerai pas mais vous pouvez me croire sur parole, je suis très objective , c’est le plus beau bébé du monde évidemment…

A bientôt 

Photo(double)nanie

Voyage, voyage: l’Ardèche (4), Vinezac

Vinezac, village d’origine médiévale, a obtenu le label « Village de caractère » en 2001. Son nom proviendrait de son activité principale: la fabrication du vin  Il fait bon s’y promener dans les rues anciennes en vieux pavés tout en passant sous les nombreuses arcades.

L’histoire du village, de la préhistoire à nos jours, vous est proposée ici.

Ci-dessus, Vinezac vu de plus loin 

Il y a vraiment de chouettes rochers dans le coin…

Nous quittons Vinezac mais il reste encore pas mal de villes et villages ardéchois aussi charmants que je vous ferai découvrir bientôt.

Voyage, voyage: Santorin (5/6)

Il est impensable de séjourner à Santorin sans faire au moins une fois l’excursion en bateau dans la caldeira pour aller marcher sur le volcan.

(Source)

Lire la suite »

Voyage, voyage: l’Ardèche (3), Montréal

Pour faire plaisir à Géhem, et j’espère aux autres visiteurs également, je vous entraîne à Montréal. Nous avons déjà été ensemble à Montréal au Québec mais cette fois nous allons visiter l’ardéchois dont vous pouvez consulter l’histoire si le coeur (fidèle, en souvenir d’Ardéchois, coeur fidèle) vous en dit…

Perché sur les crêtes du Mons Régalis (le mont royal) et dominant Largentière, Montréal, dans le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, est un petit village médiéval aux maisons bâties en moellons de grès.(source)

Je vous invite à cliquer juste ici pour voir la présentation de mes photos. N’hésitez pas à commenter ou à donner votre ressenti sur « l’émolytic »   en bas à droite de l’écran.

pour la suite et

à tou(te)s

Voyage, voyage: Santorin (4/6)

Nous continuons à parcourir les petits villages typiques de Santorin. C’est vrai qu’ils se ressemblent beaucoup entre eux mais j’ai adoré me perdre dans leurs rues entremêlées parmi les constructions qui semblent l’être tout autant. J’ai vraiment apprécié les maisons blanches et les nombreuses églises aux toits bleus, mes couleurs préférées. Et même si tout ça fait terriblement cliché, les moments passés sur cette île sont à ranger dans ma boîte aux souvenirs, du côté des plus beaux, esthétiquement parlant. Ces villages paraissent tellement « propres » et ceux qui sont ignorés par la masse de touristes n’en sont que plus précieux. Lire la suite »

Voyage, voyage: l’Ardèche (2), Aubenas

C’est sans crier gare, et pour cause, que nous partons à la découverte des jolis villages ardéchois. (En effet, l’Ardèche a comme particularité d’être le seul département français où on ne trouve pas de gare de voyageurs! )

Aubenas domine la vallée de la rivière Ardèche, celle-là même qui a donné son nom au département. Difficile de rater le très beau château de Montlaur et en particulier son toit remarquable.

Lire la suite »

Voyage, voyage: Santorin (3/6)

Nous poursuivons notre découverte de cette île paradisiaque en allant prendre l’ambiance du petit village mignon tout plein de Finikia.
Ce village, bâti en amphithéâtre face à la mer, est, comme Akrotiri, peu touristique si l’on considère le mauvais sens du terme. C’est à dire qu’il n’est pas envahi par une foule bigarrée et peu respectueuse des autres et moi je trouve ça vachement chouette!
Nous empruntons la petite route interdite aux voitures et nous perdons avec délice dans le labyrinthe des ruelles qui rivalisent de beauté. J’ai envie de toutes les photographier. Elles sont à la fois similaires et différentes… un vrai bonheur cet endroit.

Lire la suite »