Du côté de chez Ma

Pour le défi de la dernière semaine de 2018, Ma nous a proposé le mot fête.

C’est vrai que c’est de circonstance puisque, comme chaque année, à peine remis de Noël, nous nous préparons à fêter la Saint-Sylvestre.

J’ai choisi de vous montrer des clichés assez récents pour rester encore un peu dans cette si particulière ambiance de fêtes de fin d’année.

Mon premier est un passage en forme de boule de Noël que j’ai trouvé assez élégant.

Mon deuxième, ce sont les lumières de la ville
Les jours sont courts et la nuit tombe très vite à cette époque surtout si la pluie est de la partie. C’est donc d’autant plus agréable de voir scintiller des lumières dans les rues, ça a un côté magique je trouve mais bon, c’est peut-être parce que j’ai gardé la capacité enfantine de m’enthousiasmer facilement…

Mon troisième c’est carrément la fête foraine mais attention, la fête foraine de fin d’année .

Et mon tout ce sont mes 

pour que cette fin d’année vous soit la plus agréable possible.

Continuer la lecture
Si je vous dis pop-up…

…vous allez peut-être penser « ah ouais, ces fenêtres surgissant sur l’écran de mon PC et qui me cachent une partie de ce que je voudrais voir!« 

Vous croyez vraiment que je vais vous parler de ça le lendemain de Noël? Vous pensez que c’est un sujet qui vaut la peine que je vienne clavarder dessus? 

Mais non, voyons, je veux juste partager mon admiration pour l’expo artistique de Philippe Ug, découverte un peu par hasard à Béthune ce week-end. On y apprend que

le pop-up est l’art de la forme et de la couleur.

Jolie définition!

Le créateur, très sympa, était justement présent et animait un atelier à destination des petits mais surtout des grands enfants. Tous étaient très concentrés sur ce qui n’a pas l’air simple du tout à réaliser proprement 

Je vous montre ci-dessous les réalisations qui m’ont le plus impressionnée dans la chapelle Saint-Pry de Béthune (je reviendrai sur la ville et son marché de Noël tout bientôt).

Il suffit de cliquer

ici

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

C’est de saison, le mot à illustrer dans le défi de Ma de ce samedi est 

On a déjà montré les sapins la semaine passée, on va donc cette fois passer à d’autres photos de Noël 

La première, je l’ai prise récemment chez le boucher de ma commune qui a gagné, cette année encore, la médaille d’or pour son boudin. 

Je précise pour les mauvaises langues qui passent parfois par ici  que son épouse est charmante!

source

Et s’il vous manque un cadeau de dernière minute, je vous propose le tablier ci-dessous qui peut servir pour Noël bien sûr puisqu’il est de couleur adéquate mais aussi à la saison des barbecues  

Je termine ce dernier article de l’avent avec des photos récentes du village de Theux (pas très loin de chez moi) bien illuminé pour Noël

Et une dernière photo pour la route, en quelque sorte le bouquet final de ce feu d’artifice de lumières festives.

Continuer la lecture
Invitation à entrer

Approchez Messieurs-Dames, venez voir ces invitations qui donnent envie d’entrer, enfin je trouve.

Je ne vais pas bavarder beaucoup aujourd’hui, j’ai des préparatifs de Noël à prévoir et je vous laisse donc regarder ces quelques photos glanées cet été en espérant que vous les apprécierez autant que moi.

Comme d’habitude, il suffit de cliquer

ici

A tout bientôt pour d’autres photos 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Je me demande si c’est dû à un hasard du calendrier mais le mot proposé par Ma ce samedi est…sapin 

Si c’est l’arbre en lui-même ok mais si c’est pour suggérer que ça sent le sapin, je ne suis pas du tout pressée…

Commençons par un sapin stylisé, je le trouvais pas trop mal en vrai mais en revoyant la photo il me fait penser à un kebab 

Celui décoré dans un magasin de vêtements pour enfants me plaît mieux finalement.

Ci-dessous une photo d’un sapin de Noël chez moi il y a quelques années 🎅🏼

Et pour terminer, ces mignons petits rennes réalisés en branches de…sapin bien sûr.

Et vous, décorez-vous un sapin chez vous pour Noël? Si oui est-il naturel ou artificiel?
Le prenez-vous classique ou coloré ou encore d’une essence spéciale?

J’avoue que j’avais un peu mauvaise conscience à prendre un sapin naturel chaque année, même pas en pot à replanter après les fêtes. Et puis j’ai vu récemment une étude comparative sur l’empreinte écologique des sapins naturels et des sapins artificiels 

Et donc cette année, comme les autres nous choisirons un sapin naturel qui parfumera la maison pendant le temps des fêtes 

Continuer la lecture
Les murmures des murs

Lors d’un récent séjour en Bavière (Allemagne) j’ai photographié une belle quantité de murs joliment peints. Les Allemands aiment beaucoup décorer les murs de leurs maisons avec des scènes souvent religieuses mais pas que.

C’est certain qu’on peut ne pas aimer ce style, ne pas imaginer transposer cette habitude chez nous mais je reste quand même admirative du talent de ces artistes qui reproduisent des scènes assez complètes tout en ayant le nez dessus 

Vous êtes prêts pour un moment de douceur en musique et en couleurs?

 

A bientôt pour d’autres photos 

Continuer la lecture
Voyage, voyage: l’Albanie

Quand j’ai partagé les photos du site de Butrint, je me suis dit que c’était dommage de ne parler que de ruines en Albanie.

En fait, je n’ai pas vu grand chose de ce pays (on y allait essentiellement pour le site archéologique) et ce que j’y ai vu ne m’a pas vraiment donné envie d’y retourner…mais c‘est une excursion souvent proposée quand on est à Corfou vu que la distance entre les côtes grecque et albanaise est très faible.
Nous avons donc embarqué assez tôt le matin direction Saranda. Vous voyez, ci-dessous, le bateau que nous avons pris au port de Corfou. La traversée dure un peu plus d’une heure.

Le port de Corfou

Il existe également des « fast ferries » impressionnants à voir qui font la traversée en 35 minutes seulement. C’est fascinant de les voir se déplacer, on a l’impression qu’ils « marchent » sur l’eau! Et dire que je me suis longtemps demandé, enfant, si les petits bateaux avaient des jambes 

Premières vues de la côte albanaise: le pays est montagneux et a l’air peu construit.

En nous approchant, nous voyons quelques gros immeubles typiques d’un bord de mer et pas très harmonieux.

Il faut dire que la moitié de la population vit encore de l’agriculture. Le pays essaye de se relever des accidents de l’histoire et de son régime politique qui fut parmi les plus durs de la région. C’est un pays qui est en plein développement mais le tourisme peine à convaincre. Les infrastructures y sont de mauvaise qualité et la population locale est très pauvre.
Arrivés à Saranda on découvre qu’il y avait probablement un chemin plus court mais l’organisateur de l’excursion doit avoir ses raisons je suppose…

A peine débarqués, nous sommes sollicités par des femmes et des enfants qui veulent nous vendre des fruits. Quelqu’un leur demande le prix…qui est vraiment prohibitif! Comme souvent, les personnes pensent que les touristes sont millionnaires et donc qu’on peut leur demander n’importe quoi.

Tout le long du bord de mer, nous voyons des femmes qui vendent leurs ouvrages: napperons, chaussons (improbables!) pour bébés. La discussion est difficile, la barrière de la langue et la monnaie du pays, le lek, ne facilitent pas les choses.

En poursuivant la promenade au bord de la mer Ionienne, nous voyons de jolies sculptures en marbre qui ont l’air un peu incongrues vu le décor ambiant, un peu comme si elles avaient été posées là sans réflexion aucune… C’est joli mais par exemple il n’y a aucun transat, aucun banc pour s’asseoir sur la plage de gravier. On n’y trouve que ce qu’on y apporte apparemment.

S’il y a une chose que j’ai aimé dans ce pays, à part le site archéologique?
Oui, heureusement vu la chaleur ambiante 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine, Ma nous demande d’illustrer au choix le mot or ou argent.

Vous me connaissez, je suis gourmande et j’ai donc décidé de faire d’une pierre deux coups.

Ci-dessous, le Palais de la Sécession à Vienne…

…et la coupole dorée en gros plan.

Il est à noter que ce bâtiment n’a pas fait l’unanimité au moment de sa construction et que, de nos jours, certains l’appellent encore « le chou doré ».

Cette coupole serait constituée de 2500 feuilles en métal doré d’environ 60 cm et de 311 « fruits.

En avril dernier, des malfaiteurs ont profité de la nuit pour dérober quelques feuilles métalliques recouvertes d’or, volant ainsi pour une valeur de quelques milliers d’euros.
Davantage d’infos se trouvent ici.

L’or vaut de l’argent, c’est bien connu…

Continuer la lecture
Consoles, gargouilles et drôles de bouilles

Bon, on ne va pas se mentir, il y en a qui ont de drôles de têtes mais dans l’ensemble je trouve plutôt ça amusant.

Demandez le menu…

En entrée, je vous propose une petite cassolette de consoles aux poses improbables servies sans sauce.

En plat principal je vous propose une salade composée de quelques gargouilles pas trop effrayantes et j’espère pas trop indigestes…

Et en dessert une petite soupe à la grimace de bouilles bien fraîches.

J’espère que ce repas vous a plu et, juste pour rester dans la rime ,  je  vous offre une petite explication à la belge .

A bientôt pour d’autres bouilles-ouille-ouille!

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Louhans

Louhans, cette petite ville « à la campagne » joliment fleurie est située dans la plaine de Bresse. Les habitants se dénomment les Louhannais et les Louhannaises. Le surnom familier pour désigner les habitants de la région est le joli terme fleuri de «ventres jaunes»

Pendant de nombreuses années, le surnom de « ventres jaunes » était donné aux habitants de la Bresse. Plusieurs histoires l’expliquent… Autrefois, lors de la vente de poulets et autres volailles, les Bressans cachaient leurs pièces d’or dans une grande ceinture en toile, entourant le ventre. D’autres voisins de la Bresse pensaient que les Bressans avaient naturellement le ventre jaune, à force de ne manger que des gaudes, recette à base de maïs. La moins connue des raisons a comme origine le moustique, qui s’était installé dans les lacs et bocages bressans, propageant une maladie… qui jaunissait la peau ! (source)

Une des premières visions qu’on a en arrivant dans la petite ville aux 157 arcades est cette tour.

La Tour Saint-Pierre est un bastion militaire défendant le rempart nord de la ville, depuis 1570.
Sauvé de la ruine en 1995 et restauré en 1998 par une initiative privée et associative, ce Monument Historique est devenu un centre culturel animé par l’Association pour la Reconnaissance des Témoignages à Sauvegarder (A.R.T.S.). L’ensemble du bâtiment se compose de la Tour militaire qui conserve ses mystères, suivie d’un ancien atelier de bourrelier et d’une cour intérieure, transformés en espace d’expositions temporaires.(source)

La tour St-Paul, actuellement en mauvais état,  a été construite ou re-construite à la fin du XVIIe siècle à l’occasion de la restauration de la muraille en place depuis la fin du XIIIe siècle.

Une autre curiosité a attiré mon regard, et pour cause, vous savez que j’aime regarder en l’air et que j’aime les beaux clochers colorés de préférence. Je ne pouvais donc qu’apprécier le toit de l’église Saint-Pierre et son clocher de tuiles vernissées de Bourgogne.

Musée de l’imprimerie

Le musée municipal partage ses murs avec une des antennes thématiques de écomusée de la Bresse bourguignonne : l’imprimerie du Journal l’Indépendant.
En effet lorsque le journal « L’Indépendant du Louhannais et du Jura » ferme ses portes en 1984, écomusée crée un musée retraçant le processus de production d’un journal. Les machines sont conservées en état de fonctionnement (linotypes, rotative, presses …). Cette antenne constitue aujourd’hui l’unique exemple français de conservation d’un atelier de presse complet avec fabrication au plomb.
En septembre 2016, a été inaugurée une nouvelle salle de consultation des archives du journal de l’Indépendant du Louhannais et du Jura.(source)

Les arcades qui font la renommée de la ville

D’autres façades anciennes

La maison du bailli

Pour terminer j’ai choisi de vous montrer ce qui sert probablement de point de rencontre à de nombreuses personnes: le grand coq. Et comme vous avez beaucoup de chance que je sois passée jour de marché, vous pouvez même le voir avec et sans pantalon 

Continuer la lecture
Fermer le menu