L’anamorphose paréidolique…🤨

Mais non je ne suis pas atteinte d’une pathologie contagieuse, n’ayez crainte…

En fait j’ai reçu une vidéo sur des oeuvres urbaines que je trouve vraiment très chouettes et j’ai eu envie de les partager ici. Il s’agit de dessins improvisés dans les rues par David Zinn (Michigan) selon un processus appelé «anamorphose paréidolique» ou «paréidolie anamorphique». Zinnart, vous avez dit Zinnart? Comme c’est étrange…

Vous ne m’en voudrez pas si ni la vidéo ni les photos qui la composent ne sont de moi. Mais bon, on sort à peine de la période fatigante des fêtes de fin d’année alors on va s’y remettre doucement si vous  le voulez bien.

En guise d’introduction, je vous propose simplement une traduction approximative des écrits placés dans la vidéo.
David Zinn embellit les rues par son art: ses créatures imaginatives sont toujours improvisées et réalisées à partir de craies colorées, de fusains et d’objets trouvés dans la rue elle-même.
Ses seules limites: son imagination et la taille du trottoir.
David Zinn a fait le tour du monde avec son art époustouflant qui fait sourire les passants.

En fait, il voit simplement le monde différemment et chaque fissure est un début unique pour une œuvre d’art impressionnante.
Ces grands dessins sont généralement emportés par la pluie … mais (heureusement!) les photos les capturent pour l’éternité.

Jean de la Fontaine a dit “Pour me rendre heureux, un sourire peut suffire”, j’espère que mon partage aura au moins provoqué le vôtre…



8 commentaires

  1. Bonjour Bernadette !
    C’est superbe, tout simplement ! Heureusement que les photos gardent tout !
    Bon après-midi !
    Pierre

    • photonanie

      Merci Pierre. J’aime bien partager les choses que je trouve chouettes.
      Mais, si je ne m’abuse, toi aussi tu aimes les chouettes 😉

  2. C’est une des grandes caractéristiques de l’art que de faire surgir de ce qui nous entoure ce qui n’est pas apparent pour tous. J’ai toujours aimé cette réflexion d’enfant à l’intention d’un sculpteur : “Comment tu savais qu’il y avait un cheval dans la pierre ?”
    J’aime beaucoup le travail très poétique de David Zinn.

    • photonanie

      C’est pour des moments comme ça que j’alimente ce blog: des échanges, des découvertes, de l’humour bien sûr aussi, sans oublier nos regards d’enfants (pas sur l’humour, il y a des fois où il vaut mieux pas 😉 )

  3. Geneviève Hubinon

    Quel talent ! Je vous bien être atteinte de cette ” maladie au nom biscornu ! Amitiés, Bernadette

    • photonanie

      Oui mais je crois qu’on n’a pas encore trouvé le remède 😉

  4. Dehosay

    J aime bien le petit cochon avec des ailes qui réapparaît à plusieurs reprises. Et puis, les mots compliqués, ils vont faire plaisir à quelqu un que je connais !

Répondre à Geneviève Hubinon Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :