Zone de livre-échange

“Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser:
mettez des livres partout.”

(Victor Hugo, ouverture du congrès littéraire international de 1878) 

Vous le savez, si vous me suivez depuis un moment, j’aime les mots, j’aime lire, j’aime écrire et j’aime les bons mots. Les mots laids aussi mais ceux-là me font plutôt courir tandis que les mots roses étonnamment m’ennuient 😉.

Ce goût de l’écriture vient de loin et s’est développé grâce à la lecture qui a meublé ma vie depuis mon enfance. Impossible de s’ennuyer dès lors qu’on possède un bon livre.

Il était donc tout à fait normal que je me réjouisse de voir pousser, comme des champignons, des boîtes à lire ou à livres. 

Leur diversité même m’amuse, le principal étant davantage le contenu que le contenant, même si l’emballage met souvent le cadeau en valeur quand même.

Nichoirs pour belles histoires, les boîtes à livres abritent des ouvrages migrateurs à la recherche de nouveaux lecteurs. Sages comme des images, romans, bande-dessinées et autres imprimés y attendent patiemment de tourner la page. 

Apparues un beau jour sous nos latitudes, les boîtes à livres fleurissent au gré du vent, portées par des lecteurs enthousiastes à l’idée de partager leurs coups de cœur, autant que de recycler certains de leurs chefs d’œuvre.

Adeptes des écoles et des maisons communales, les boîtes à livres se donnent à voir partout où il y a de la joie de vivre et se nourrissent de convivialité et de générosité. Surprenantes, enrichissantes ou décevantes, on y trouve rarement ce qu’on y apporte, si ce n’est le bonheur partagé de récits retrouvés.(Source)

Je vous invite à voir ces “nichoirs pour belles histoires” rencontrés au fil de mes balades…

Ne m’en veuillez pas de déjà vous quitter mais j’ai un bon bouquin qui m’attend 😊.

Cet article a 10 commentaires

  1. Francine Desterck

    Bonjour ah que j’aimerais qu’on en mette au village aussi, j’adore lire aussi je vient de terminer le dernier livre écris par ma fille et j’en ais déjà commencé un autre, elles sont très belles tes boites à livres, passe une bonne semaine

    1. Photonanie

      Il y en a qui sont un peu rudimentaires mais elles ont le mérite d’exister. Je viens justement de prendre rendez-vous à la bibliothèque communale puisque maintenant c’est comme ça qu’on doit faire en raison du Covid 😕
      Bonne semaine Francine.

  2. Antiblues06

    La définition d’un “bon bouquin” est à géométrie variable. S’en remettre au hasard pour choisir un livre abandonné me parait assez improbable comme méthode (je ne suis pas un “grand” lecteur” et je préfère souvent faire autre chose que lire).
    De plus, je suis passé depuis longtemps à la liseuse numérique qui n’offre à mes yeux que des avantages, sauf celui de pouvoir donner ou échanger …

    1. Photonanie

      Nous avons déjà discuté des points positifs, ou non, de la liseuse numérique. Je fais partie des personnes qui, pour la lecture, préfèrent le contact du papier. Je choisis mes livres en regardant la première et la quatrième de couverture: il faut qu’elles me plaisent. Je trouve ça fantastique de les faire voyager en plus. Dans le même ordre d’idée, mes amis ont opté pour les cartes postales créées en ligne au départ de leurs propres photos. Soit! Mais moi j’aime faire tourner les présentoirs afin de choisir la carte suivant le destinataire et puis écrire quelques mots personnels et pas les mêmes mots imprimés sur la même carte envoyée à tout le monde…
      C’est un choix et donc, c’est personnel 🙂

  3. C’est une chouette idée que ces boites à Livres ! Il y en a plusieurs dans ma ville.. et dans des villages que je connais.. Autant d’invitations ! Bonne journée !

    1. Photonanie

      En plus on peut y faire de chouettes découvertes. Et les bouquins qui sont là ne moisissent pas au fond d’une armoire Il faut évidemment que les donateurs n’en profitent pas pour se débarrasser de vieux livres en lambeaux…
      Bon après-midi.

  4. Geneviève Hubinon

    En forme de maison,.de nichoir ou même de hibou ( hibouquine), elles m’ attirent tjrs , ces fameuses boutes à livres et je ne peux que leur souhaiter d’ etre visitées très souvent par des inconnus .

    1. Photonanie

      C’est mon souhait aussi. Et c’est une forme de résistance contre la dématérialisation de tout ce qui est devenu virtuel via les ordinateurs, tablettes et autres…(même si ces outils sont pratiques par ailleurs bien sûr 😉 )
      On ne s’écrit plus trop “en vrai” et les photos ne font plus que passer sur les écrans des téléphones portables avant d’être oubliées…
      Une privation de réseau et la vie de nombreuses personnes serait à l’arrêt, les laissant fort démunies 🙁

  5. eva0848

    dans le centre où je fais du bénévolat, nous en avons installé une sous forme d ‘ armoire à livres dessiné par les enfants
    bisous

    1. Photonanie

      C’est une super idée! Je pense qu’il faut donner le goût de la lecture aux jeunes, c’est tellement enrichissant 😉

Répondre à Photonanie Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.