L’agenda ironique de juin 2023, ma proposition

L’agenda ironique de ce mois est hébergé sur le blog Toutloperaoupresque et voici le résumé des consignes:

Le thème principal sera « ce qui se passe de l’autre côté du miroir ».

Comme contraintes supplémentaires, histoire de mettre un peu de sel dans votre récit, je vous demande de le saupoudrer d’un peu de coriandre et d’une pincée de poudre de perlimpinpin. Et puis, si vous pouviez placer un petit oxymore, ça me ferait plaisir tant j’adore cette figure de style.

Brève rencontre

Le chat est en arrêt, une patte levée, l’air dubitatif. Il a l’habitude d’entrer dans les logements dont les imprudents occupants laissent toujours les fenêtres ouvertes. La nuit ne le gêne pas lui qui est nyctalope, au contraire, on dirait qu’après le coucher du soleil tout devient magique. C’est comme une sombre clarté saupoudrée de poudre de perlimpinpin à paillettes ! Les petites lampes ressemblent à des lucioles. C’est son moment préféré pour partir en vadrouille.

Il vient de sauter dans une chambre, apparemment de jeune fille si l’on se fie aux fanfreluches éparpillées un peu partout. Il y a un truc brillant dans un coin avec de grosses ampoules lumineuses tout autour. Il n’a jamais vu ça nulle part et ça l’attire comme un aimant. Curieux, il s’approche du truc en question. Devant ses yeux ébahis apparait le plus beau chat qu’il ait jamais vu de sa vie ! Des yeux à tomber par terre, des vibrisses longues, fines et frétillantes, un pelage qui parait tellement soyeux, … Il fait patte de velours, miaule langoureusement et secoue la tête pour remettre en place ses idées mélangées comme sur un Rubik’s cube et regarde à nouveau. La vision est la même, toujours aussi idyllique. Mais qui est donc cet illustre inconnu ? Un silence éloquent enveloppe les deux chats, tout à leur admiration mutuelle, les yeux dans les yeux. Il n’a jamais vu ce félin et se demande s’ils seront amis ou ennemis. Un peu de jalousie mêlée d’envie le tenaille mais malgré tout il est sous le charme.

Un bruit, vite, quelqu’un a bougé, il faut se décider, c’est maintenant ou jamais, il faut passer derrière le truc pour faire connaissance. D’un seul bond le chat saute et connait la plus grosse déception de sa vie : il ne voit qu’un tas de vêtements roulés en boule ! « Coriandre ! » s’exclame-t-il car il a entendu un jour Max-Louis, le copain de sa maîtresse, dire ce mot, il l’a retenu parce qu’il trouve que ça sonne bien. (En vrai Max-Louis dit « Diantre » mais le chat ne fait pas dans le détail).

Il devient fou, saute toutes griffes sorties, s’acharne sur les tissus emmêlés en feulant. Où est donc passé l’autre chat ? Tout à sa déception, il renverse le miroir qui se brise en mille morceaux. Il a beau ne pas être humain, il sait que c’est un signe de malchance…

A ce moment, la demoiselle sort de son sommeil en hurlant, le chat s’enfuit, la queue entre les pattes, par la même fenêtre toujours entrouverte…

Il ne saura jamais si l’autre était un être vivant ou bien le fantôme d’un chat, occis, mort.  (Clin d’œil à Eric

Le miroir est sans doute le seul objet qui peut légitimement se demander si c’est vraiment lui qu’on regarde (Philippe Geluck)

Cet article a 30 commentaires

  1. gibulène

    finesse de tes clins d’œil et de ton oxymore :-) merci de ce moment de plaisir (la citation de Geluck n’est pas mal non plus ;-) )

    1. Photonanie

      Ravie que ça t’ait plu mais connaissant ton amour des chats j’avais peu de doutes :-)
      Bonne soirée (c’est la tempête ici)

    2. La craie

      Pauvre tit’ chat ! Trés drole lez xlins d’oeil en pagïe

      1. Photonanie

        Oui moi aussi ça fait ça quand mon chat passe sur le clavier :yahoo:

    1. Photonanie

      Merci JL pour ton commentaire et tes consignes amusantes :good:
      Bonne soirée.

  2. Géhèm

    Autre petit clin d’oeil, l’expression “curieux comme un chat”… Tu feras facilement la relation avec “curieuse comme une Belge”. Non, je n’ai pas dit “bizarre”. ;-)
    J’aime bien ta façon de t’amuser avec les quelques contraintes de l’exercice.

    1. Photonanie

      Je prends ça pour un compliment alors je te remercie :heart:
      (C’est la fois passée qu’il fallait glisser un “tricot bizarre” ;-) )

  3. mijoroy

    J’aime bien les textes qui mettent en scène des animaux. Bravo pour l’oxymore de la chute( très joli jeu de mots). J’ai bien ri lors de l’assaut et du cri de guerre “Coriandre!”.

  4. John Duff

    J’ai bien aimé ton texte qui relève brillamment et ironiquement les consignes de l’AI. :good:

  5. Eric Chamberlin

    Ah coriandre, que voilà une contrainte bien occise ! :-)
    Ce serait un joli pseudo d’auteur aveugle Nick Talope !
    En tout cas, récit bien troussé, en tout bien tout honneur s’entend ! -)

    1. Photonanie

      Bien entendu Eric. Dis, tu pourrais devenir mon “parolier” ;-)

  6. Hubinon genevieve

    C’ est subtil , de détourner les contraintes de cette manière ! Chapristi ! Bonne soirée, Bernadette .

  7. tiniak

    Habilement (re)tournée, cette consigne de l’A.I. avec tout quoi qu’il faut dedans; un grand bravo pour ce moment… chavirant !
    Et puis, cerise sur le gâteau : l’aphorisme de Geluck, toujours savoureusement atemporel. :yahoo:

    1. Photonanie

      Merci Tiniak, j’ai juste suivi la recette de JL à la lettre ;-)

  8. Je suis entrée directement dans ton histoire (pas dans le miroir), la patte levée du chat c’est tellement criant de vérité. Ce petit chat est bien curieux et bien mal lui en a pris. J’ai adoré cette histoire.

    1. Photonanie

      Non, j’ai ce qu’il faut à la maison ;-)
      Bon mercredi itou et miaou.

  9. Donald

    Très bon texte, bravo ! :good: Il faut dire que j’aime beaucoup tout ce qui se rapporte aux animaux, c’est-à-dire quand ce sont eux les vedettes de l’histoire. J’ai toujours aimé cela. Ça doit dater du temps où j’ai lu “Les mémoires d’un âne” de la Comtesse de Ségur ! ;-)

  10. La Licorne

    J’ai beaucoup aimé…
    On vit la scène !
    Et on reconnaît la “patte” de l’écrivain(e)…
    Bravo !

  11. Isabelle

    Occis mort, quelle trouvaille. Ce petit chat bien déçu plein de détermination à la patte a dû s’en retourner. Reviendra ? Devant un autre miroir ?

    1. Photonanie

      Merci Isabelle. Pour être tout à fait honnête, comme je l’ai indiqué, l’occis more m’a été soufflé par Eric dans un commentaire ;-)

  12. Max-Louis

    Bon jour Bernadette,
    Diantre ! une rencontre d’une doublure au tissu d’une narration dont on n’en perd pas un poil si ce n’est une miette… :)
    Merci de ce clin d’œil… inattendu :)
    Bonne journée
    Max-Louis

    1. Photonanie

      Tombé à pic ce “diantre” devenu “coriandre” difficile à placer dans mon histoire :yahoo:
      Et un clin doeil…ironique tout à fait d’à propos ;-)
      Bonne journée itou.

Laisser un commentaire

:good: 
;-) 
:negative: 
:wacko: 
:scratch: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:-) 
:rose: 
:bye: 
:-( 
:yes: 
:whistle: 
:cry: 
:mail: 
:unsure: 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.