La journée des droits des femmes

Et oui, ça revient chaque année et c’est aujourd’hui. Je ne vais pas inverser les rôles parce qu’on est le 8 mars  mais, au vu des événements et des dénonciations de harcèlement, voire pire, de ces derniers mois, cette journée a une résonance particulière en 2018.

D’ailleurs, on ne parle plus de la journée de la femme mais de la journée des droits des femmes. C’est quand même autre chose!

Sans être féministe castratrice, je ne peux pas m’empêcher de ressentir une certaine jubilation en voyant qu’enfin les choses bougent (un peu) pour donner aux femmes la place qui leur revient dans cette société d’hommes pensée par des hommes et souvent dirigée par eux.

Le 8 mars est pour moi une journée qui se déroule comme les autres (je ne laisse pas les tâches ménagères pour demain et je n’oblige pas ma moitié à les faire ) mais j’ai conscience d’avoir beaucoup de chance de vivre dans un pays ouvert d’esprit dans lequel je ne suis pas punie d’être née femme, ce qui n’est pas le cas partout dans le monde. Je vous fais grâce des exemples, les media s’en chargent suffisamment.

Simplement dire que ce n’est pas toujours facile à vivre pour nous, et pourtant j’ai plutôt du caractère comme on dit, de voir comment on nous traite, insidieusement. J’ai vécu, il y a quelques années une situation d’attente de réponse pour un boulot pour lequel le jury m’avait choisie à l’unanimité mais se demandait si un homme n’aurait pas plus de “prestance” pour représenter l’institution! J’ai souvent été seule femme dans des réunions de travail masculines et soit on rigole avec les hommes sur leur terrain (où ils essayent souvent de nous mettre mal à l’aise ou de nous provoquer) soit ils nous traitent de chieuses… Dur, dur la vie.
Dans mon cas ça m’a donné une aisance à dire les choses telles qu’elles sont et à répondre à une blague salace destinée à me faire rougir par une encore plus osée. Et toc!

Bref, tout ça pour dire que ce n’est pas en un jour qu’on va changer le monde mais que c’est quand même bien de rappeler que nous sommes tous égaux (même si certains le sont plus que d’autres!).

Je souhaite donc, aux femmes mais aussi aux hommes qui les respectent,  une très

 

 

Continuer la lecture La journée des droits des femmes