Voyage, voyage: Sancerre, un endroit di vin 🍇

Le nom Sancerre évoque le plaisir d’un bon vin mais la commune, située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire est bien plaisante à découvrir également. (Wikipédia)
On sait que les viticulteurs sancerrois produisent un vin blanc sec issu de sauvignon blanc mais on sait moins qu’ils produisent aussi un rouge et un rosé issus du pinot noir.(Wikipédia)

A l’entrée de la ville, on voit directement la porte ci-dessous.

La Porte César

A proximité se trouve l'esplanade du même nom d'où on a une vue panoramique à 180° sur la vallée de la Loire, dominée de quelque 150 m. De là, on peut donc observer une bonne partie du Sancerrois. Au pied de la butte, Saint-Satur et Saint-Thibault, plus loin la Loire avec ses paresseux méandres, et, dans le lointain, une ligne bleue correspondant aux bois de la Puisaye. Ce point de vue permet d'avoir un aperçu du val de Loire, de la Champagne berrichonne et du Pays-Fort. Un panorama à couper le souffle !​

 (source)

Je vous invite à me suivre dans cette charmante commune où le plaisir de vivre n’est pas un vain mot  puisque même les tables de restaurant s’inspirent du traitement du vin 🍷.

C’est parti!

N’hésitez pas à faire défiler les photos ci-dessous…sans modération😊 

Je vous remercie de m’avoir accompagnée dans cette balade et vous souhaite une excellente journée 😊.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Sancerre, un endroit di vin 🍇

Voyage, voyage: Argenton-sur-Creuse (F)

Nous n’avons pas séjourné à Argenton-sur-Creuse, tout au plus fait une halte de mi-journée en allant vers le Périgord, il y a déjà 4 ans, mais cette petite cité m’a laissé un bon souvenir. Comme souvent, j’ai regretté de ne pas avoir plus de temps à passer à cet endroit.

Ancienne place fortifiée, elle a évolué au fil des âges pour devenir une petite ville accueillante et dynamique, dont la modernité des quartiers s’harmonise avec l’authenticité des vieux quartiers du Moyen Âge.

Aussi nommée la “Venise du Berry”, Argenton vit au rythme de la Creuse. tantôt calme et sereine, tantôt tourbillonnante et animée.

Je vous invite à une balade le long de l’eau.

Le vieux pont enjambant la Creuse

On peut encore aujourd’hui admirer quelques belles maisons médiévales, de vieilles maisons à galeries et à balustrades charpentées de toits cuivrés et gris ardoise.(source)

Un incontournable d’Argenton est la chapelle de la Bonne Dame que je vous montre ci-dessous.

La chapelle, qui domine toute la ville avec sa monumentale statue dorée, est visible de loin. C’était, à l’origine, la chapelle du château médiéval. Détruite, reconstruite, diminuée, elle est enfin réhabilitée à la fin du XIXe siècle et fait l’objet d’un pèlerinage, en souvenir de l’épidémie de peste de 1630. Elle étend toujours son bras droit sur la cité, le gauche soutenant l’enfant Jésus. La montée jusqu’à la chapelle demande un effort mais on est récompensé par une vue splendide sur la ville et la Creuse.(source)

On voit de loin la chapelle mais le clocher de l’église Saint-Sauveur est bien présent également.

On le voit aussi de très loin…

Du bord de la Creuse...
...ou en déambulant dans la ville

Remarquable également, cet hôtel particulier, érigé au XVe siècle, il se situe dans la rue Duperthuis. Sa tour en façade lui donne l’allure d’un vieux château de contes de fées.

Tout comme cette porte gothique qui orne la façade d’une demeure bourgeoise (XVe – XVIe siècle) au décor de style gothique flamboyant, dont une belle fenêtre à croisée simple et une arcade surbaissée qui permettait d’accéder à la boutique. La porte est ornée de pinacles et de feuilles de choux.

Une place accueillante où il fait bon flâner au soleil:

Je pense intéressant de mentionner également que

La blanchisserie est une tradition bien établie dans la Vallée de la Creuse ! A partir du 19ème siècle les vêtements sont fabriqués en série et la ville connaît un essor fulgurant dans le domaine de la confection. Le Musée de la Chemiserie et de l’élégance masculine nous rappelle, dans une scénographie moderne, le souvenir des chemisières et filatures qui rythmaient la vie de la vallée… (source)

Malheureusement je n’ai pas eu le temps de le visiter. Une prochaine fois peut-être…

On se retrouve bientôt pour d’autres balades 😎

Continuer la lecture Voyage, voyage: Argenton-sur-Creuse (F)

Voyage, voyage: La Rochelle (F)

Il y a quelques années, nous sommes allés nous balader du côté de La Rochelle. J’y ai également fait un séjour professionnel tant les différents moyens de transports y étaient nombreux et avant-gardistes.

Au cas improbable où vous l’ignoreriez, La Rochelle est une ville côtière du sud-ouest de la France en Charente-Maritime. Elle est un centre de pêche et de commerce depuis le XIIe siècle, une tradition maritime qui se reflète dans son Vieux Port et son immense port de plaisance ultramoderne : Les Minimes.

Sur la photo ci-dessus, on voit l’embarcadère des Minimes, d’où l’on peut prendre le bus de mer pour aller vers le Vieux Port, et les 3 célèbres tours classées Monuments Historiques depuis 1879.

Ci-dessous on se trouve face au phare du vieux port.

La grosse horloge

En continuant notre balade, nous arrivons devant la Grosse-Horloge de La Rochelle qui est une ancienne porte de ville datant de l’enceinte primitive dite de Guillaume X, devenue inutile avec l’agrandissement de la ville, elle accueille une cloche et une horloge en 1478 et devint le beffroi de la ville. (source)

L’hôtel de ville

Autre bâtiment important, l’hôtel de ville est le bâtiment qui héberge la mairie de La Rochelle depuis 1298 ; il est pour cette raison le plus ancien hôtel de ville français encore en fonction. (source)

Une autre vue de l’hôtel de ville

Si comme moi vous aimez l’ambiance de ces lieux, je vous invite dans un autre endroit où il est agréable de flâner :

Le marché, installé sous les Halles du XIX° siècle sur l’emplacement de la Grande Boucherie, constitue le rendez-vous incontournable des gastronomes. Ouvert tous les matins, il regorge de produits du terroir ! Nombreux sont les Rochelais à emprunter les allées pour y dénicher les inévitables fruits de mer mais aussi des fruits et légumes.(source)

La gare

Bon, vous le savez maintenant, les moyens de transport ont tenu une place importante dans ma vie professionnelle il était donc impératif de vous montrer la gare de La Rochelle-Ville qui est une gare ferroviaire dont la tour, les façades et toitures, le hall et les mosaïques sont inscrits au titre des monuments historiques. (source)

Le bâtiment voyageurs et la place Pierre-Semard.

Vue sur les toits 

Il est très agréable de se balader le soir dans La Rochelle, cela permet d’en ressentir le charme de manière plus subtile.

Avant de nous quitter, je vous propose un dernier panoramique qui vous donnera peut-être l’envie de (re)visiter La Rochelle un jour.

Continuer la lecture Voyage, voyage: La Rochelle (F)

Voyage, voyage: Sorde-l’Abbaye (F)

Il y a quelques années, nous avons profité d’un séjour au Pays Basque pour aller découvrir un endroit limitrophe du département des Pyrénées-Atlantiques et plutôt intéressant: Sorde-l’Abbaye. Nous avions réservé une visite guidée de l’abbaye Saint-Jean de Sorde et, vu la météo plus qu’humide, nous n’avons pratiquement visité que ce lieu majestueux.

Il s’agit d’une ancienne abbaye bénédictine fondée avant 960, partiellement classée monument historique. L’ancienne abbaye (site du couvent) est site naturel classé et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.(Wikipedia)

J’ai pris de nombreuses photos dans cet endroit mais, le temps ayant passé  depuis cette visite qui date  de 2017, j’ai essayé de les organiser au mieux en suivant plus ou moins le circuit proposé par la guide. 

Mes photos personnelles sont accessibles, comme souvent, par un simple

💡 Je vous invite également à cliquer sur les liens qui jalonnent la présentation pour apprendre davantage de choses.

N’hésitez pas à me laisser un petit mot si la découverte vous a intéressé, ça me fait toujours beaucoup de plaisir 😊.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Sorde-l’Abbaye (F)

Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

Au retour de son expédition dans le Milanais,…, François 1er, ramena avec lui Léonard de Vinci, l’un des grands maîtres de l’école florentine. (…) A l’époque…Léonard de Vinci,…, n’habitait plus Rome qu’avec regret. C’est alors que le roi offrit à son génie l’hospitalité de la France” .(source)

Buste de François 1er

Depuis sa Toscane natale jusqu’à sa mort au Clos Lucé le 2 mai 1519, Léonard de Vinci tente de percer les secrets de la nature et de la physique qui servent de fondement à ses travaux.
(…)
Cet homme qui rêve de faire voler les hommes, qui imagine le futur, ce peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste et philosophe, reste immortel.

Le Château du Clos Lucé qui porte l’empreinte laissée par le Maître, s’est donné pour mission de proposer au public une synthèse de l’œuvre de Léonard. Tout au long de la visite, éprouvez l’étrange sensation que le génie vient à peine de s’éclipser.(source)

Je ne vous ferai pas l’offense de décrire le génie de Léonard de Vinci mais, si vous voulez en savoir davantage sur l’homme, une biographie, qui m’a parue assez pertinente, est disponible ici et une présentation intéressante également est disponible ici.

Et si vous souhaitez voir mes quelques photos personnelles de l’endroit, Léonard vous y conduira en personne si vous cliquez sur la photo du buste ci-dessous.

Buste de Léonard
Continuer la lecture Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

Voyage, voyage: Amboise

Je risque de vous décevoir mais je ne vais pas parler de la visite du château que, par manque de temps, nous n’avons pas effectuée. Nous avons privilégié la visite du Clos Lucé, tout proche, dont je partagerai des photo prochainement.

Pour ne pas vous frustrer tout à fait, voici quand même quelques clichés de l’extérieur du château.

Vue depuis la rive opposée

Vues depuis le bas

Si vous le voulez, je vous emmène faire une courte balade dans la jolie ville ligérienne d’Amboise.

En déambulant dans la ville, on peut admirer de très jolies façades à pans de bois.

Un peu plus loin c’est l’ancien hôtel de ville devenu le musée “Hôtel Morin” qui nous impressionne. 

L’histoire du musée Hôtel-Morin a été reconstituée grâce à des textes compilant un certain nombre de données depuis près d’un siècle. C’est entre 1501 et 1505 que Pierre Morin, financier du roi Louis XII (1498/1515) fait construire ce bâtiment dans le plus pur style de la Première Renaissance française. Son architecture allie ainsi la tradition gothique française (toits pentus, escalier en vis en œuvre, décorations sculptées représentant des figures secondaires, etc.) et la Renaissance italienne récemment introduite (frises décoratives, alignement vertical et horizontal des fenêtres, etc.).(source)

Je ne pouvais évidemment pas manquer d’évoquer la  fontaine imposante commandée à Max Ernst.

Détails

Comme la pierre de tuffeau a été largement exploitée dans la région, nous voyons également quelques habitations troglodytiques.

Et nous terminons avec cette oeuvre du sculpteur italien Amleto Cataldi (1886 – 1930), représentant Léonard de Vinci sous les traits d’un dieu antique. 

Pour notre prochaine balade dans la région, je vous emmènerai au Clos Lucé, la demeure de Léonard.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Amboise

Voyage, voyage: Bretagne (5)

Aujourd’hui je vous emmène prendre le bon air en Bretagne, plus précisément dans le Morbihan.

Nous commencerons notre balade par Sainte-Anne d’Auray puis Auray et nous terminerons par Carnac.

Sainte-Anne d’Auray

Principal lieu de pèlerinage de la Bretagne, ce village est situé  dans le Morbihan. 

Il s’agit d’un ancien hameau d’une quarantaine d’habitations situé dans la paroisse de Pluneret qui portait le nom de Ker Anna, et qui en breton signifie village d’Anne. Une tradition orale, diffusée par les fidèles chrétiens de cette région, voulait que Ker Anna fût appelé ainsi en référence à sainte Anne mais cette toponymie résulte d’un syncrétisme entre le vieux fond païen de la déesse Dana et le culte des saints chrétiens (source)

Si Dana vous évoque vaguement quelque chose, c’est peut-être en raison de cette chanson du groupe celtique Manau :

Auray

Nichée au creux de la rivière d’Auray, cette cité médiévale de caractère séduit au premier regard avec son centre-ville animé et le port de Saint-Goustan. Les siècles ont passé et les ruelles du cœur historique ont conservé leur charme d’antan.(source)

Carnac

Les célèbres mégalithes de Carnac, haut lieu de la Préhistoire européenne, font partie des incontournables. Plus de 3 000 menhirs alignés sur 4 km de long…(source)

Je vous invite à regarder les quelques photos partagées 

ici

sans oublier de cliquer sur les termes soulignés pour en apprendre bien davantage.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Bretagne (5)

Voyage, voyage: Arras

Comment parler d’Arras sans débuter par cette chanson venue du fond de ma mémoire et qui fait que je sais depuis très longtemps situer cette ville dans l’hexagone…

Malgré ça je n’avais jamais pris le temps de m’arrêter dans cette ville. C’est maintenant chose faite et je ne regrette pas. 

Au XVIème siècle, l’édit de Philippe II interdit de « bâtir dans la ville d’Arras, à moins que les murs ne soient faits de pierre ou de brique sans aucune saillie sur les rues ». Ces contraintes architecturales sont mises en place par mesure de sécurité mais aussi dans un souci d’embellissement. Elles ont donné naissance à un ensemble unique en Europe de 155 façades de style baroque flamand. Construites perpendiculairement aux places, les maisons étroites de façade sont nombreuses et permettent à davantage de commerces d’avoir “pignon sur rue”.(source)

Je vous ai montré le poids public lors d’un récent défi de Ma mais il y a bien d’autres choses à voir dans cette ville du Nord.

En résumé, étant donné que je n’ai fait qu’y passer, d’Arras je retiendrai surtout

A bientôt pour d’autres découvertes…

Continuer la lecture Voyage, voyage: Arras

Les RICV de Berck

Les quoi vous demandez-vous? Les RICV sont les Rencontre Internationales des Cerfs-Volants qui ont lieu chaque année à Berck dans le Pas de Calais. L’année passée, plus de 900.000 personnes avaient fait le déplacement pour assister à cet événement qui regroupe environ 500 cerf-volistes (source/infos

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi le nom du cerf-volant est si étrange ? Les cerfs-volants ont des tas de formes, mais jamais je n’en ai vu, personnellement, en forme de cerf ou de biche. Bizarre, non ? Et quelle orthographe compliquée !… qui vient elle aussi d’une erreur.
Quand cet objet est arrivé en Europe, inventé en Chine, sa forme était celle d’un dragon à longue queue, une sorte de serpent. On a donc qualifié cet étonnant objet de “serp-volant”, “serp” étant l’ancienne appellation du serpent. Puis, le mot “serp” ayant disparu de la langue française, il a été alors transcrit phonétiquement, mais de façon erronée, en “cerf-volant”, les deux mots se prononçant de la même façon.(source)

J’aurais beau vous expliquer en long et en large de quoi il s’agit que ça n’égalerait pas les photos que j’ai prises de ce grand rassemblement sur la plage de Berck. C’est à la fois, beau et impressionnant et il est clair qu’on retrouve son âme d’enfant (pour autant qu’on l’ait perdue ) en regardant ces géants qui volent au-dessus de nos têtes.

Je vous invite à regarder le montage en cliquant

ici

Je n’ai pas partagé toutes mes photos, il y en aurait trop mais j’ai choisi celles qui me plaisaient le plus. Dans le montage, chaque photo est cliquable pour la voir en grand.

C’était un chouette séjour, étonnant grâce à l’imagination des artisans qui construisent leurs propres cerfs-volants et qui, par leur présence, mettent des étoiles dans les yeux des nombreux spectateurs.

Continuer la lecture Les RICV de Berck

Un p’tit tour à la plage, ça vous tente?

Non je n’ai pas dit sous tente, même si les maisons que je souhaite vous montrer se trouvent à présent dans un camping 

Petit port de pêche jusqu’au début du XXe siècle, Equihen-Plage est devenue commune en avril 1939. Son histoire est intimement liée à celle de la pêche. Le paysage maritime a conservé toute sa beauté et son charme.
René Bazin, dans son roman “Gingolph l’abandonné“, a fort bien décrit le pittoresque d’Equihen-Plage qui s’est enorgueilli d’être le séjour de prédilection pour les artistes et les peintres.
Situé au Sud de Boulogne-sur-Mer entre Le Portel et Hardelot, la plage d’Equihen est de sable fin qui s’étend de l’estuaire de la Warenne au Sud jusqu’aux falaises du Cap d’Alprech au Nord. Baignée à chaque marée, elle offre un espace idéal à la baignade, à la promenade, à la pêche à pied, à la pêche de bord de mer et à la pratique de tous les sports nautiques. (source)

Équihen-Plage est célèbre pour ses nombreuses quilles en l’air. Il s’agit de coques de bateaux retournées ayant servi d’habitations aux pêcheurs à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Il s’agissait surtout de marins peu fortunés qui recyclaient leur embarcation usée pour en faire une maison. Le peintre Paul Christol en avait transformé une, le « sacré cœur de Jésus », pour en faire sa résidence d’été, son atelier de peinture et sa galerie d’exposition.
Aujourd’hui, elles font partie du patrimoine local. Quelques-unes ont été reconstruites avec le confort moderne et servent de logements dans le camping municipal de la Falaise, face à la mer.(source)

Plus sur Paul Christol ici mais aussi .

Et la vue vers la mer est très paisible…

Bonne journée à vous qui passez 

Continuer la lecture Un p’tit tour à la plage, ça vous tente?