Voyage, voyage: Bad Schandau (D)

 

Pour la dernière découverte de la Saxe, je vous emmène à Bad Schandau, ” Située au bord de l’Elbe, elle est le centre touristique le plus important de la Suisse saxonne. C’est également une station thermale réputée pour ses sources ferrugineuses exploitées depuis 1730.” (Source)
Du vivant de Sebastian Kneipp, l’on y suivait déjà des cures conçues selon les principes naturels de vie et de guérison du célèbre praticien. (Source)

=> Le film Inglourious Basterds, réalisé par Quentin Tarantino, a été tourné principalement à Bad Schandau 👍.

Nous voici donc au coeur de la Suisse Saxonne afin d’y découvrir quelques curiosités.

Un des premiers endroits que je souhaitais visiter est l’église Saint-Jean (14ème, gothique tardif) dont la chaire et l’autel sont sculptés dans le grès local et l’autel est incrusté de pierres précieuses.

Ci-dessous nous pouvons admirer l’autel Renaissance à deux étages en grès, particulièrement précieux. Il a été réalisé, à l’origine, par un sculpteur de Dresde, Hans Walther, pour une église de Dresde. 

Nous continuons notre balade dans la ville et remarquons le fronton de cette maison. Il est admirablement sculpté et rappelle les bateaux à roues à aubes circulant sur l’Elbe.

En comparaison, l’Hôtel de ville (Rathaus) semble bien simple mais dans chaque ville allemande nous cherchons souvent le “râteau” 😉.

Nous quittons le centre pour aller vers la passerelle panoramique. 
Le Aufzug Bad Schandau, un ascenseur extérieur s’élevant au-dessus des arbres, offre un panorama magnifique sur la bourgade et la campagne vallonnée. Cette structure d’acier culmine à  50 mètres et permet d’atteindre les hauteurs de la colline Ostrau depuis 1905.
Un taquin géant avec un lynx nous accueille au pied de l’ascenseur.

En quelques secondes nous nous trouvons au niveau des pistes de randonnée et près d’un enclos très grand et naturel avec des lynx. De là-haut, nous avons une vue incroyable sur la ville.

Nous nous éloignons un peu et trouvons un espace grillagé de notre côté où nous voyons des lynx majestueux en semi-liberté.

Nous terminons la balade dans un quartier assez cossu où les maisons ont toutes le même style. Devant l’une d’elle, je vois pour la première fois des “Haemantus multiflorus” (fleurs de sang) appartenant à la famille des amaryllis.

Haemantus multiflorus

Notre exploration de quelques endroits de Saxe se termine ici. J’espère que vous aurez découvert des endroits étonnants et plus rarement montrés de ce pays si varié qu’est l’Allemagne.

En attendant d’autres balades, je ne vais pas faillir à la tradition bien sûr 😊.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Bad Schandau (D)

Voyage, voyage: le Bastion (D)

Nous arrivons à l’avant-dernière découverte de notre périple en Saxe et plus particulièrement en Suisse saxonne dont nous voyons l’entrée dans le parc national ci-dessous.  Ce parc national jouxte le parc national de la Suisse bohémienne en République tchèque.

La Suisse saxonne se distingue par un territoire très insolite : de hauts pinacles rocheux alternent avec les gorges et les canyons où s’écoule calmement l’Elbe. La vallée de l’Elbe est riche d’histoire, de châteaux et de bois mystérieux, mais ce sont surtout ses canyons, traversés par quelques monumentaux ponts de pierre, qui font la célébrité de la région et lui donnent une atmosphère de contes de fées. (Source)

La Bastei (en français : le bastion) est une formation rocheuse située en Suisse saxonne, une région d’Allemagne au sud-est de Dresde. À 305 m d’altitude, elle domine l’Elbe de 194 m et offre un panorama sur le fleuve et le massif gréseux de l’Elbe. La Bastei compte parmi les attractions touristiques les plus importantes de la Suisse saxonne.

Cette formation rocheuse a été sculptée par l’érosion de l’eau il y a un million d’années.
Le nom de bastion s’explique par la présence au Moyen Âge d’un château fort à vocation défensive nommé Neurathen au sommet des rochers. Ce château fort est le plus grand château fort de la Suisse saxonne. La première mention documentée du site sous le nom de Pastey remonte à 1592. (Source)

 

A 305 m d'altitude, le Bastei domine l'Elbe de 194 m.

Mes photos de cette région étonnante sont visibles en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Je partagerai bientôt les dernières vues de cette région magnifique en vous montrant Bad Schandau 😊.

Continuer la lectureVoyage, voyage: le Bastion (D)

Voyage, voyage: la forteresse de Königstein (D)

La forteresse de Königstein est une forteresse qui occupe les 9,5 hectares d’un promontoire (butte témoin) dominant de 240 mètres la courbe de l’Elbe à 30 km au sud-est de Dresde en Allemagne. Elle a été surnommée la « Bastille de Saxe » car, forteresse militaire, elle a été utilisée de 1591 à 1922 en tant que prison d’État et aussi, notamment durant les deux guerres mondiales, comme camp d’internement pour des officiers prisonniers de guerre. Toujours intacte, c’est aujourd’hui l’attraction touristique la plus populaire de Saxe, avec 700 000 visiteurs par an.

Autrefois, un chemin montait les marches ci-dessous jusqu’à une porte menant à un monastère. Le monastère n’est resté que huit ans (1516-1524), mais la porte d’entrée est restée dans une caverne derrière le mur.

Toute l’histoire de cette forteresse est racontée chronologiquement ici et un plan localisant les bâtiments est proposé ici.

Une tranche d’histoire:

“Le 17 avril 1942, son incroyable cavale est saluée par le monde libre. Et met en rage Hitler. À 63 ans, le général d’armée Giraud fait le mur de la forteresse de Königstein, traverse l’Allemagne et gagne la zone libre pour reprendre le combat. Ce ne sera ni sa première, ni sa dernière odyssée”. (Source)

Ci-dessous, le bouton d’accès à mes photos de la forteresse

Nous arriverons bientôt au terme de la découverte de cette magnifique région de Suise saxonne (Allemagne de l’est) mais il nous reste encore deux endroits à visiter bientôt: le Bastion (le fameux pont du Bastion) ainsi que la ville thermale de Bad Schandau.

Le Bastion fait face à la forteresse de Königstein comme on le voit sur le panorama ci-dessous.

Bastein
Paysage sur l'Elbe et vue sur le Bastion (à droite)

Quant à Bad Schandau, c’est encore un peu plus à l’est.

Ci-dessous, les emplacements de chacun des lieux évoqués.

Continuer la lectureVoyage, voyage: la forteresse de Königstein (D)

Voyage, voyage: Pirna (D)

Une superbe petite ville (39 000 habitants) sur l’Elbe à 25 km au sud de Dresde, gardant l’entrée des Monts de Grès de l’Elbe (Suisse Saxonne) dont je vous parlerai à la suite.

La Suisse saxonne (en allemand Sächsische Schweiz) est un macrogéochore de la région naturelle des montagnes et hauts-plateaux de Saxe. Elle comprend la partie allemande du massif gréseux de l’Elbe. Elle se situe entre Pirna, au sud-est de Dresde, et la frontière avec la République tchèque.

Connue pour ses étonnantes formations rocheuses de grès et ses gâteaux à la crème, la Suisse saxonne est un parc naturel national depuis 1990. Son nom remonterait à la visite d’Adrian Zingg et Anton Graff au 18e siècle. Ces deux artistes suisses auraient été frappés par la ressemblance avec le Jura. Ces mêmes paysages ont aussi inspiré des artistes romantiques comme le peintre Ludwig Richter ou le compositeur Carl Maria von Weber. (Source)

Pirna

Ancrée dans les traditions et riche de plusieurs siècles d’histoire, cette ravissante ville allemande est souvent le point de départ de magnifiques périples à la découverte de la Suisse saxonne.

Visitez la ville de Pirna, au cœur de la vallée de l’Elbe, pour découvrir son centre historique, ses maisons médiévales et le superbe château restauré qui la surplombe. Depuis fort longtemps, Pirna est réputée pour sa beauté à travers toute l’Europe grâce à la série de tableaux représentant la ville réalisée par le grand peintre vénitien Canaletto. Grâce aux efforts de ses habitants, la ville a su préserver son charme d’antan avec ses maisons d’époque, ses sublimes rues pavées et ses arbres luxuriants.(Source)

Vous connaissez la chanson, pour être transporté en images à Pirna il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Préparez des chaussures confortables 🥾 pour explorer prochainement la forteresse de Königstein… 😉

Continuer la lectureVoyage, voyage: Pirna (D)

Voyage, voyage: Dresde (D)

Nous poursuivons notre découverte de la Saxe, partie moins connue de l’Allemagne, anciennement “de l’est”.

Je pense que Dresde est la ville qui m’a le plus impressionnée par la grandeur de ses constructions et l’atmosphère ambiante. J’ai adoré me promener dans cette ville colossale qui a su renaître de ses cendres.

Vue de la vieille ville de Dresde

Dresde, surnommée « la Florence de l’Elbe », est une ville fluviale dynamique à l’architecture baroque et Rococo. Une balade dans la vieille ville vous permettra de découvrir le passé opulent de Dresde au travers de ses splendides palais et de ses cathédrales. (Source)

 

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, un tiers de la ville fut détruit du 13 au  par la Royal Air Force, avec l’appui de l’aviation américaine ; 650 000 bombes incendiaires et explosives d’un poids total de 3 900 tonnes sont larguées sur la ville, tuant un nombre encore indéterminé d’habitants (entre 35 000 et 50 000 morts). Les chefs-d’œuvre de l’art baroque comme le Semperoper et les principaux musées situés dans le château de la Résidence de Dresde et le Zwinger sont détruits, et il semble à l’époque inimaginable que la ville puisse retrouver sa splendeur d’antan. Cela prendra du temps, mais la ville sera rénovée.(Source)

Pour voir les très nombreuses photos que je partage, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous.

Nous poursuivrons prochainement notre découverte de la Saxe en visitant Pirna et la forteresse de Konigstein.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Dresde (D)

Voyage, voyage: Moritzburg (D)

Après Meissen, je vous invite à découvrir le magnifique château de Moritzburg.
Si vous pensez que toutes les constructions allemandes sont austères vous allez vite comprendre votre erreur😉 .

Situé sur une île au cœur d’un lac et doté de tours rondes à coupoles, le château de Moritzburg est un chef d’œuvre baroque du XVIIIe siècle. Maison de plaisance et demeure de chasse des princes électeurs de Saxe, ce fut le château privilégié du roi Auguste le Fort, le “roi-soleil” de Saxe. (Source)

La promenade jusqu’au château est vraiment très agréable avec celui-ci en ligne de mire. Malheureusement comme vous le voyez, il était en rénovation et nous n’avons pas pu visiter l’intérieur :unsure:.

Heureusement, le parc était ouvert et nous avons pu voir le château sous toutes ses faces.

Moritzburg
Façade d'honneur

Ce château est très connu dans toute l’Allemagne parce qu’il apparaît dans le film du conte de fée “Trois noisettes pour Cendrillon“.

Ci-dessous, sur une marche d’un escalier extérieur, une plaque dorée avec une chaussure nous rappelle l’histoire d’origine.

Le film en français est visible ici.

Cendrillon

Une multitude de figures en grès ornent la balustrade de la terrasse. Elles reflètent le caractère de Moritzburg en tant que château de chasse et de plaisance.

Statue Moritzburg
Statue Moritzburg
Statues Moritzburg
Moritzburg

Ci-dessous, l’arrière du château vu depuis le parc.

Moritzburg
Arrière Moritzburg

Afin d’avoir une meilleure vue de  l’ensemble et avoir un aperçu de l’intérieur, je vous invite à regarder le petit film ci-dessous.

Notre prochain arrêt aura lieu à Dresde, la “Florence de l’Elbe”, dont une grande partie fut détruite pendant les bombardements de la deuxième guerre mondiale. 

Continuer la lectureVoyage, voyage: Moritzburg (D)

Voyage, voyage: Meissen (D)

Ayant quitté Gera, en Thuringe, nous nous dirigeons vers Meissen afin de découvrir la Saxe.

Ci-dessous, vous pouvez localiser les endroits dont je vous parlerai dans le futur. Nous sommes allés jusqu’à Bad Schandau, en Suisse Saxonne, à la frontière avec la République Tchèque (nous sommes alors à 100 km au-dessus de Prague).

Carte Saxe

Meißen possède la beauté d’une figurine de porcelaine. En effet, cette ville vieille de plus de 1 000 ans est mondialement connue pour son « or blanc ». Outre l’art de la porcelaine fine, c’est un lieu d’une splendeur rare que les visiteurs découvrent.

Je vous invite à une balade dans la ville. Malheureusement la météo n’était pas au beau fixe, loin de là… cliquez donc sur le parapluie 😉.

Je vous propose de découvrir la porcelaine de Saxe . La manufacture royale de Meissen fondée en 1710 par Auguste le Fort est la plus connue. Ses pièces sont reconnaissables à leur signature aux deux épées entrecroisées. Je vous propose de cliquer sur la signature ci-dessous.

Je vous propose de découvrir un autre incontournable de Meissen: le château, appelé Albrechtsburg (gothique tardif, 15e siècle). Il est considéré comme le premier château d’Allemagne. La cathédrale de Meissen est adjacente à cet édifice comme on le voit ci-dessous.

Vous pouvez cliquer sur la photo pour voir le montage de mes photos de ces deux endroits.

Vous pouvez encore en voir davantage ici.

A bientôt pour découvrir un autre endroit de Saxe:bye:

Continuer la lectureVoyage, voyage: Meissen (D)

Waterloo (B)

Certains se sont réjouis de la victoire de Napoléon à Iena mais l’histoire est remplie d’évènements parfois très différents…
Pour répondre à Géhèm qui proclame qu’il fait toujours un temps de chien à Waterloo et que donc, en tant que minuet, il n’est pas intéressé, j’ai décidé de partager quelques photos de Waterloo où nous avons participé à une visite guidée fort intéressante l’été passé. 😉.

Un peu d’histoire, 15 ans avant la création de la Belgique…

Un panneau sur le champ de bataille nous dit que:

C’est sur ce site que le dimanche 18 juin 1815 près de 200.000 hommes s’affrontèrent pendant plus de 10 heures avec 35.000 chevaux et sous le feu de 500 canons.

A partir de 16 heures et venant du sud, 7 à 8 charges de 8000 cavaliers français menées par le Maréchal Ney, déferlèrent durant 2 heures sous le feu des tirailleurs alliés sans toutefois parvenir à écraser les carrés de défense anglaises. Chacun de ces carrés étaient composés d’environ 600 hommes sur 3 rangs, épaule contre épaule et pointant tous mousquets et baïonnettes vers l’extérieur.

 

Les installations du souvenir

Lion de Waterloo

Erigée entre 1824 et 1826, la Butte du Lion est le symbole le plus reconnu du champ de bataille de Waterloo. Retour sur son histoire et sur la place qu’elle occupe au cœur du paysage brainois.

À la demande du souverain du royaume des Pays-Bas, Guillaume Ier (1772-1843), la Butte a été bâtie à l’endroit présumé où son fils, le jeune prince d’Orange, fut blessé le 18 juin 1815. Touché à l’épaule et transporté à la ferme de Mont-Saint-Jean, l’héritier du trône commandait les troupes hollando-belges sous les ordres du duc de Wellington. Neuf ans après les affrontements, le royaume cherche à commémorer cet épisode de l’ultime bataille de Napoléon – la Belgique était un territoire néerlandais jusqu’à son indépendance en 1830. Au début de l’année 1820, l’architecte du pouvoir, Charles Vander Straeten est choisi pour son projet de tumulus, alors que d’autres proposaient une pyramide ou un obélisque. Il est décidé qu’il soit surmonté d’un lion, symbole principal du régime. Ce Leo belgicus (Lion Belgique) est composé de neuf morceaux en fonte de fer coulés à Seraing. Son poids et ses dimensions sont impressionnants : 28 tonnes pour 4,5 mètres de longueur sur 4,45 de hauteur, de sa tête jusqu’à ses pieds.

Le monticule sur lequel il trône est visible à plusieurs kilomètres à la ronde, du haut de ses 41 mètres de hauteur et de ses 169 de diamètre. En son centre, une colonne de briques soutient le poids du lion. Tourné vers la France, l’animal a la patte posée sur un globe terrestre, annonçant la paix européenne retrouvée. Le 28 octobre 1826, il est hissé et posé sur son piédestal. L’escalier de 227 marches n’est ajouté qu’en 1863-1864 – il en manque aujourd’hui une, suite à l’affaissement de la butte à la fin du XXe siècle. Son ascension offre une vue panoramique sur les différentes zones du champ de bataille, de la Haie-Sainte à la forêt de Soignes. De nombreuses personnalités ont gravi ce monument devenu iconique en Belgique, de l’empereur du Japon à Buffalo Bill… (Source)

La rotonde

Ci-dessous, la Rotonde (édifice peint en blanc, d’un diamètre extérieur de 35 mètres et d’une hauteur de 15 mètres) de style néo-classique très pur, qui abrite le Panorama, une gigantesque peinture panoramique de la bataille de Waterloo.

Le panorama proprement dit est un dispositif « comprenant un vaste tableau cylindrique embrassant les murs d’une rotonde que le spectateur découvre à partir d’une plate-forme érigée au centre de l’édifice ». La plate-forme de 9 m de diamètre se situe à 5 m du sol, ce qui place l’œil du spectateur à la hauteur de la ligne d’horizon.

La toile circulaire de 12 m de haut et de 110 m de long réalisée par le peintre français Louis-Jules Dumoulin est « précédée d’un faux terrain, de manière à dissimuler son bord inférieur et à renforcer l’effet d’illusion ». Ce faux terrain recouvert de sable et de végétation séchée est agrémenté d’objets réels (barrières, fusils, charrues) ainsi que de soldats et de chevaux gisant sur le sol et réalisés en papier mâché.

Elle décrit l’une des grandes charges de la cavalerie française menées par le maréchal d’Empire Michel Ney contre les lignes anglo-alliées. (Source)

Rotonde Waterloo

On est en Belgique quand même donc on termine par la visite de la brasserie… 

Cuves Waterloo
Futs Waterloo

 

avec dégustation bien sûr 😋.

Bière Waterloo

A bientôt pour d’autres découvertes 😊.

Continuer la lectureWaterloo (B)

Voyage, voyage: Iena et Gera (D)

Iena

Iena, charmante ville où l’optique se rappelle à nous très souvent mais dont nous garderons surtout le souvenir du magnifique jardin botanique de 4,5 hectares de superficie.

Ville de sciences, Iéna allie à merveille un passé industriel et intellectuel, la recherche, l’innovation et la vie universitaire.

La recherche et l’économie ont été les vrais piliers d’Iéna, la hissant au rang de ville scientifique. Il n’est donc pas étonnant d’y trouver différents musées exceptionnels : le musée de l’optique et la villa SCHOTT sont notamment consacrés à la vie et à l’œuvre de Carl Zeiss et Ernst Abbe et jouent un rôle prépondérant dans le domaine des sciences et des techniques. La ville compte également d’intéressants musées consacrés à la littérature et à l’histoire de l’art, notamment la « Kunsthof » d’Iéna. Ou bien encore des monuments liés à de grands noms, tel le Planétarium Zeiss, ouvert en 1926. (Source)

Pour voir mes photos, un petit clic sur la photo ci-dessous 😉.

Gera

Malgré une histoire riche de plus d’un millénaire, Gera, qui a été très éprouvée tout au long de son histoire, garde peu de témoignages de cette histoire.

Nous y avons passé peu de temps, pressés d’arriver au plus vite en Saxe.

Je partage quelques photos accessibles en cliquant sur la photo de la fontaine aux pingouins d’Iena ci-dessous.

Voilà, après Gera, nous explorerons la Saxe pour d’autres découvertes. 

Bonne journée :bye:

Continuer la lectureVoyage, voyage: Iena et Gera (D)

Voyage, voyage: Weimar (D)

Nous poursuivons notre voyage vers l’est de l’Allemagne en nous arrêtant cette fois à Weimar. Nous sommes toujours dans le Land de Thuringe, dans une ville qui comporte de nombreux monuments historiques. Weimar a acquis son statut de ville en 1253.

Le Guide du Routard nous apprend que Weimar fut qualifié de « paradis » par Goethe et d’ « Athènes du Nord » par Madame de Staël. Weimar est une ville fortement appréciée par les passionnés de littérature allemande pour son patrimoine culturel très riche. Weimar fut choisie comme ville européenne de la culture en 1999.

Dans l’histoire allemande, la période allant de 1919 à 1933 est appelée la république de Weimar, du fait que sa constitution a été rédigée et adoptée à Weimar par l’Assemblée nationale constituante allemande et non à Berlin. En effet le climat social était insurrectionnel dans le contexte de la révolution allemande de 1918-1919, ce qui rendait la capitale trop dangereuse aux yeux des parlementaires.

Weimar a aussi été le centre du mouvement Bauhaus . La ville abrite de nombreuses galeries d’art, des musées, le Théâtre national allemand et l’université Bauhaus.

Dès 1937, le régime nazi a créé un camp de concentration près de Weimar, celui de Buchenwald, un petit bois où Goethe aimait se promener. (Source)

Si vous souhaitez voir mes photos, il suffit de cliquer sur la carte ci-dessous.

Il me reste à parler de deux villes de Thuringe (Iena et Gera)  avant de partir encore plus à l’est, en Suisse Saxonne. Vous verrez, c’est très étonnant comme région 👍.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Weimar (D)