L’homme de la Meuse

Vous connaissez probablement l’homme de la Mancha mais connaissez-vous l’homme de la Meuse? Même si les deux oeuvres sont des créations artistiques, ce n’est pas tout à fait le même genre de personnage. En fait, l’homme de la Meuse est une fresque graphique monumentale qui se trouve à Liège en bord de Meuse.

Cette fresque géante a été réalisée par l’artiste bruxellois d’origine espagnole, réputé dans le milieu du street-art, Sozyone Gonzalez. Cette oeuvre est réalisée sur deux immeubles liégeois où elle a pris place sur deux murs, hauts d’une trentaine et larges d’une vingtaine de mètres.

“J’ai représenté symboliquement les gens du peuple, qui travaillent ou qui ne travaillent pas. L’Homme de la Meuse, c’est un type qui profite de la vie, allongé en bord de Meuse, discutant avec les oiseaux.” explique Pablo Gonzalez (alias Sozyone). Parti de l’un de ses dessins originaux, l’artiste a peint 1200m² de mur avec presque autant de bombes. Un labeur d’autant plus colossal qu’il n’a pas utilisé de moyen de projection pour tracer son œuvre sur les façades : “Tout a été calculé en fonction des étages des échafaudages. C’est extrêmement mental au moment de faire l’esquisse”, poursuit Sozyone.(source)

Il s’agit de la plus grande œuvre d’art urbain réalisée dans le cadre de l’opération Paliss’art. 

C’est la collaboration entre la ville de Liège et l’asbl Spray Can Arts qui a donné naissance, en 2002, à l’opération Paliss’art qui s’attache à inscrire la création artistique contemporaine au coeur de la ville, à réconcilier l’art et la ville en introduisant dans le paysage urbain la peinture murale et les arts graphiques. Elle a permis et permet encore l’expression du street art en ville, dont l’apparition de fresques, assurément la partie la plus visible de la création.

Grandiose non?

Continuer la lecture L’homme de la Meuse

Du mur de Berlin à l’art urbain

Une exposition temporaire nommée Art Liberty. From the Berlin Wall to Street Artest organisée à Bastogne jusqu’au 19 janvier 2020.

Cette exposition célèbre en même temps le 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes et le 30e anniversaire de la chute du Mur de Berlin. 

Ce projet culturel est présenté sur le site du Mardasson devant l’entrée du Bastogne War Museum. 

Art Liberty rend hommage aux artistes précurseurs que se sont emparés du Mur de Berlin, symbole d’oppression, pour en faire un support de la liberté créatrice. Trente artistes d’art urbain ont chacun réalisé une oeuvre sur un fragment original du Mur.

En s’emparant des morceaux du Mur, les artistes composent un hymne aux valeurs qui fondent notre civilisation. Ces valeurs, ce sont celles que sont venus défendre les hommes tombés dans la neige de l’hiver terrible 1944-1945.

Un fil rouge relie les Ardennes et Berlin : la lutte pour la Liberté !

Je vous invite à méditer sur mes photos de quelques-unes des oeuvres exposées…

Visible également, un grand fragment provenant du côté ouest du Mur où les street artistes Jef Aérosol et Jimmy C. ont peint les portraits des 3 pop stars mythiques : David Bowie, Iggy Pop et Lou Reed.

Peut-être avez-vous vu cette expo géante à d’autres endroits que Bastogne. Quoi qu’il en soit, j’ai été émue de ces témoignages et mes pensées reconnaissantes se sont envolées vers tous ceux qui, en donnant leur vie,  nous ont donné la liberté. N’oublions jamais!

Continuer la lecture Du mur de Berlin à l’art urbain

Les murmures des murs

Vous le savez, je suis toujours à l’affût du moindre bout de mur décoré et ceux que je vous propose aujourd’hui sont encore une fois très particuliers.

Je vous invite à cliquer sur une miniature ci-dessous, au choix, ce qui ouvrira la visionneuse en grand.

Alors, ça vous a plu? Je l’espère parce que j’en ai encore d’autres en réserve 😉

Continuer la lecture Les murmures des murs

Les murmures des murs

Je n’entends pas encore des voix venues d’ailleurs mais pourtant j’ai croisé quelques murs qui essayaient de dire des choses.

Je vous les montre ci-dessous, gageons qu’ils vous parleront également…

Et pour terminer, 3 murs d’un même bâtiment (le quatrième n’était pas intéressant).

A bientôt pour d’autres partages. J’ai beaucoup de choses que je souhaiterais développer mais je manque un peu de temps actuellement…

Continuer la lecture Les murmures des murs

Les murmures des murs…liégeois

Une petite balade à Liège à la découverte de nouveaux murs décorés ça vous tente? C’est parti alors.

Une fresque dessinée et réalisée par l’artiste français 2Shy vient de voir le jour sur le mur pignon au 19 Boulevard de la Constitution à 4020 Liège.

Lauréate de l’année 2016 du prix Co-Legia, l’asbl Spray Can Arts, avec le soutien de l’opération Paliss’art de la Ville de Liège, a en effet invité l’artiste français 2Shy a réaliser une fresque de plus de 200 m² dans le quartier liégeois d’Outremeuse. Par la même occasion, l’artiste a imaginé et procédé à la décoration du préau du Centre psychothérapeutique de jour pour Enfants « La Manivelle » avec la participation des enfants et de l’équipe du Centre.

Issu du graffiti, l’artiste parisien 2Shy explore un langage visuel oscillant entre illustrations, créations graphiques et typographies. Dans ses fresques, il décline un univers abstrait, géométrique, spontané et coloré depuis plus d’une décennie.

La fresque de 2Shy est donc une collaboration inédite entre Spray Can Arts, Co-Legia et l’opération Paliss’art de la Ville de Liège. (source)

Fresque d’Oscar San Miguel Erice à l’ancien emplacement du Musée des Beaux Arts de Liège. 

Elles plaisent, les fresques qui habillent la ville, de couleurs, d’art et d’histoire. Récemment a été inaugurée une nouvelle fresque au cœur de Liège, au coin de la rue de la Loi et du boulevard de la Constitution, en Outremeuse.

Cette nouvelle œuvre, qui s’inscrit dans le cadre de l’opération Paliss’art, rend cette fois hommage au photographe liégeois Hubert Grooteclaes, disparu il y a tout juste 25 ans. L’opération Paliss’art propose dans le cadre de cet anniversaire, une fresque monumentale inspirée des recherches graphiques du photographe. Cette composition est l’œuvre des artistes Michaël Nicolaï et Soke, issus du Collectif liégeois Spray Can Arts ASBL. La nouvelle fresque se définit à la fois comme une synthèse et une interprétation du travail qu’Hubert Grooteclaes a mené dans les années ’60. Ses filles et son épouse étaient présentes lors de l’inauguration. En passant par là, ouvrez l’œil. (source)

Je viens de découvrir cet article que je partage volontiers avec vous.

Continuer la lecture Les murmures des murs…liégeois

Les murmures des murs

Certains savent que j’ai récemment passé une excellente semaine chez nos voisins bataves .

La région d’Utrecht est absolument charmante et j’aurai de fort jolies choses à vous montrer de cet autre pays du fromage qu’est la Hollande. On y trouve de merveilleux châteaux qui, à mes yeux, n’ont pas grand chose à envier aux célèbres châteaux de la Loire.

Pour commencer le partage des photos de ce séjour, j’ai pensé aux murs peints, ma fois plutôt colorés et réussis, ce qui me permet de continuer à entretenir mon blog sur le mode vacances. En effet, je ne fais pas de réelle pause dans mes publications mais le rythme est considérablement allégé par manque de temps ou d’envie, parce que je fais des tas d’autres choses et surtout qu’il fait trop beau pour rester enfermé devant un écran (et que dans le jardin le contraste n’est pas bon).

Voilà, ceci étant dit, je vous invite à regarder ces murs en sachant qu’un clic sur les photos permet de les voir en grand.

[envira-gallery id=”24557″]

Des peintures moins colorées, au mur ou au sol, ont également attiré mon regard perçant .

A bientôt pour d’autres partages estivaux

Continuer la lecture Les murmures des murs

Les murmures des murs

Certain(e)s d’entre vous le savent, je suis allée récemment passer quelques jours de vacances sur l’île de Kos. Les photos de murs peints ci-dessous proviennent de là. Certains sont plutôt sympas et d’autres un peu moins soignés mais j’ai souhaité les laisser groupés puisque issus du même endroit.

Un simple clic sur la première miniature ouvrira la photo en grand et vous permettra de naviguer sur les autres.

Continuer la lecture Les murmures des murs

Les murmures des murs

Une petite balade dans l’Hexagone m’a fourni la récolte ci-dessous que je partage volontiers d’autant plus que j’en suis assez fière.

Et le dernier, vous l’avez reconnu bien sûr…

Du coup je vous offre une petite pause musicale avec un duo découvert à Besançon et qui nous a fait passer un bon moment.

Continuer la lecture Les murmures des murs

8 mars: journée internationale du droit des femmes

Comme chaque année, aujourd’hui nous pensons plus spécialement à toutes celles à qui les hommes ne reconnaissent qu’un seul droit, celui d’obéir à leur loi.

Je m’attends à des remarques du style: un jour pour les femmes, 364 pour les hommes et je trouve que ça reflète assez bien la réalité : nous vivons dans une société d’hommes, créée par des hommes pour des hommes. Je ne suis pas féministe à outrance mais je ne peux pas m’empêcher de bondir quand j’apprends ce qu’on fait subir à des femmes juste parce que ce sont des femmes! Et je rappelle que ce n’est pas la journée de la femme mais celle du droit des femmes… Je ne ferai pas la liste de tout ce qui continue à mal se passer pour les femmes même dans nos sociétés dites civilisées, les média s’en chargent régulièrement.

Mais bon, j’ai la chance de vivre dans un pays où je suis libre et où je peux m’exprimer sans risque alors je vais en profiter pour mettre à l’honneur une artiste belge: Montana Engels.

Pourquoi? 

Parce que, comme vous le savez j’aime l’art urbain, et que Montana Engels est une femme talentueuse qui s’exprime, entre autre, en réalisant des fresques murales…
Deux bonnes raisons pour vous la faire découvrir aujourd’hui non?  

Continuer la lecture 8 mars: journée internationale du droit des femmes

L’anamorphose paréidolique…🤨

Mais non je ne suis pas atteinte d’une pathologie contagieuse, n’ayez crainte…

En fait j’ai reçu une vidéo sur des oeuvres urbaines que je trouve vraiment très chouettes et j’ai eu envie de les partager ici. Il s’agit de dessins improvisés dans les rues par David Zinn (Michigan) selon un processus appelé «anamorphose paréidolique» ou «paréidolie anamorphique». Zinnart, vous avez dit Zinnart? Comme c’est étrange…

Vous ne m’en voudrez pas si ni la vidéo ni les photos qui la composent ne sont de moi. Mais bon, on sort à peine de la période fatigante des fêtes de fin d’année alors on va s’y remettre doucement si vous  le voulez bien.

En guise d’introduction, je vous propose simplement une traduction approximative des écrits trouvés à propos de cet artiste.
David Zinn embellit les rues par son art: ses créatures imaginatives sont toujours improvisées et réalisées à partir de craies colorées, de fusains et d’objets trouvés dans la rue elle-même.
Ses seules limites: son imagination et la taille du trottoir.
David Zinn a fait le tour du monde avec son art époustouflant qui fait sourire les passants.

En fait, il voit simplement le monde différemment et chaque fissure est un début unique pour une œuvre d’art impressionnante.
Ces grands dessins sont généralement emportés par la pluie … mais (heureusement!) les photos les capturent pour l’éternité.

Jean de la Fontaine a dit “Pour me rendre heureux, un sourire peut suffire”, j’espère que mon partage aura au moins provoqué le vôtre…

Continuer la lecture L’anamorphose paréidolique…🤨