Les vœux de la vieille 🤶

Non, je rigole je ne suis pas si vieille mais je me damnerais pour faire un bon mot 😄. Alors, ça y est, c’est encore une fois le 24 décembre! Que vous aimiez ça ou pas, il est impossible de l’ignorer sauf si on vit dans une grotte: des décorations partout, des lumières qui scintillent et des chants de Noël déversés par les hauts-parleurs de tous les lieux publics.

Y a que les dindes qui ne sont pas à la fête mais bon, c’est un peu de leur faute aussi…🤨

Je ne vais donc pas faillir à la tradition et je vous adresse mes meilleurs vœux pour que vous passiez cette veille de Noël de la manière qui vous plaît et vous rend heureux, je pense que c’est le principal. Que vous soyez nombreux, ou pas, que vous fassiez la fête ou que vous restiez sagement chez vous au coin du feu, que vous échangiez des cadeaux en grand nombre ou en petites quantités mais de qualité, ce sont des vœux de bonheur que je vous envoie en pensée.

Continuer la lecture
La dernière crise de l’année…

…en tout cas j’espère…,ou pas, parce que ça m’amuse 🤞
Il ne reste plus  qu’une semaine de 2019 et je me demande si je serai guérie de mes symptômes de paréidolie en 2020😉

Quoi qu’il en soit,  je vous propose de regarder mes dernières « visions »

Ci-dessous, à gauche j’ai vu une espèce de tête de moustique avec sa « trompe », en haut à droite un visage tracassé avec une main qui tient le menton et, en bas à droite, je me suis demandé pendant longtemps pourquoi il y avait une pub pour des boxers sur la façade du magasin de bricolage…

Ci-dessous, quand le trop plein se met à germer 🤨

Continuer la lecture
Consoles, gargouilles et drôles de bouilles

Vous le savez, je suis curieuse de tout ce qui m’entoure pour peu que ça ait un côté créatif ou artistique. Et j’aime les représentations de faces humaines, animales ou imaginaires. Je vous propose de faire connaissance avec quelques drôles de bouilles que j’ai capturées récemment (avec mon appareil photo pas avec un filet bien sûr 😉 ).

Laquelle est votre préférée, dites-moi?

Continuer la lecture
Brick a book 353 ✍🏻

Comme chaque lundi c’est l’écriture qui prévaut avec l’atelier du blog Brick a book. La photo ci-dessous accompagnée d’une thématique interdite, l’enfance, doivent servir de déclencheur d’écriture.

©Ryan Stefan

Et voici les mots qui m’ont été soufflés:

J’avais un problème avec mon ombre… D’habitude elle apparaissait au sol, souvent plus grande que je ne l’étais dans la réalité mais elle était toujours grise.
Or, aujourd’hui, je la voyais blanche sur le tarmac! Bon, depuis que mon amoureuse avait enfin accepté  de m’épouser on me trouvait rayonnant  mais quand même, à ce point c’était étrange non?

J’avançais à pas feutrés, je glissais rapidement à droite puis à gauche, rien n’y faisait mon ombre restait blanche! 

Quelqu’un me faisait une blague, ce n’est pas possible voyons une ombre blanche, et pourtant… J’avançais et me retournais brusquement pour piéger le farceur mais personne ne semblait se trouver à proximité. J’étais plutôt quelqu’un de cartésien, je ne croyais pas trop aux esprits ni à l’homme invisible mais là je commençais à transpirer. Mon malaise s’accroissait, je sentais la réalité fondre entre mes doigts et s’échapper de mon cerveau embrumé.

Ce qui était sûr c’est qu’on avait bien picolé pour fêter nos fiançailles la veille avec les copains, c’était peut-être là l’explication mais je n’y croyais qu’à moitié…

Et puis, cette silhouette plus petite à mes côtés ne correspondait à rien de réel puisque j’étais seul pour cette balade matinale.

J’avais de plus en plus chaud supportant difficilement que les choses m’échappent. Cette perte de contrôle sur la réalité commençait sérieusement à m’angoisser.

Quand j’arrivai enfin chez ma dulcinée, elle aussi avait un air bizarre, mi-excitée mi-assommée.

Elle saisit ma main, la posa sur son ventre en me regardant de ses yeux brillants, sa tête faisait « oui » en balançant de haut en bas. La joie m’envahit et c’est là que j’ai commencé à croire aux signes et à accepter la présence de l’irrationnel dans ma vie.

Comme chaque semaine je vous invite à lire les textes proposés par les autres écrivant(e)s sur le blog Brick a book.

Continuer la lecture
Découverte de Thuin (Belgique)

Thuin est une petite ville médiévale parfois appelée « Petite Provence » avec ses postys (anciennes portes de ville fortifiée) et ses ruelles pavées qui serpentent dans les Jardins suspendus. Sa ville basse batelière où bon nombre de bateliers ont mis pied à terre dans le quartier du Rivage est à découvrir également.(source)

Ajoutons encore, grâce aux informations de Wikipedia, que la commune est une capitale de la batellerie puisque bon nombre de propriétaires de péniches en sont originaires et qu’ils choisissent ce lieu de séjour quand sonne l’heure de la retraite. Son beffroi figure au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est également sur le territoire de l’entité, à Gozée, que se situent les vestiges de l’abbaye d’Aulne dont je vous montrerai prochainement quelques photos.

Le bouton ci-dessous vous permettra de voir mes photos partagées, il suffit de…

Continuer la lecture
Brick a book 350

Comme tous les lundis, je laisse mon esprit vagabonder en regardant la photo qui sert de déclencheur d’écriture sur le blog Brick a book. Et cette semaine, la thématique interdite est la mer.
Bon, voyons voir ce que la photo ci-dessous m’inspire…

©Simon Schmitt

Un jour je partirai, c’est certain. J’en ai marre de toujours devoir obéir « Fais pas ci, fais pas ça, et gnanani et gnanana! » Heureusement que j’arrive parfois à m’échapper pour aller m’adosser aux rochers et laisser mon regard et mon esprit dériver en toute liberté jusqu’à l’horizon. Un jour je m’en irai et j’irai au-delà de cette ligne d’horizon qui me paraît déjà bien lointaine.

J’ai froid, mon capuchon n’est pas suffisant contre les assauts du vent mais je m’en fiche, il n’y a qu’ici qu’on ne vient pas me chercher et m’embêter à me dire ce que je dois faire…ou pas.

Quand mon père vivait encore ce n’était pas ainsi mais depuis l’accident ma mère tremble pour tout et ne me lâche pas d’une semelle. 

Il serait quand même temps qu’elle comprenne que j’ai quinze ans et que je ne suis plus un bébé. En plus il y a ma sœur, Clara, qui me surveille aussi, du haut de ses treize ans, et qui rapporte tout à Maman. Ce n’est encore qu’une gamine toujours fourrée dans les jupes de notre mère tandis que moi je suis un homme, ou presque.

Malgré tout, les larmes coulent à chaque fois que je repense à mon père. On s’entendait bien lui et moi, il me montrait des trucs d’hommes, m’apprenait même à conduire la voiture en cachette « pour que je ne sois pas en retard » qu’il disait.  Et puis, un jour maudit, un camion nous l’a enlevé en l’envoyant valdinguer six mètres plus loin que le passage pour piétons où il venait de s’engager. Je me souviens des cris de Maman quand les policiers l’ont prévenue, elle est tombée à terre en se tenant la tête à deux mains, désespérée…

Et depuis ce jour, elle nous couve, Clara et moi, comme  une maman poule protège ses poussins sous ses ailes. Heureusement qu’elle n’a jamais trouvé mon repaire près des rochers. Là je peux réfléchir, rêver et même pleurer sans honte même si je sais bien que je serai grondé quand je rentrerai parce qu’elle aura eu peur pour moi.

Je voudrais tellement vieillir plus vite, devenir un homme et partir ou pas d’ailleurs parce que, quoi que je pense quand je râle,  je n’aurai probablement jamais le coeur de les laisser sans protection, elles sont tout ce qui me reste comme famille.

Comme d’habitude, j’espère vos commentaires et vous invite à aller voir chez Brick a book ce que les autres participant(e)s ont écrit…

Continuer la lecture
Le petit coin (7)

Qu’est-ce que la Journée mondiale des toilettes des Nations Unies?

L’Organisation mondiale des toilettes a été créée le 19 novembre 2001 et le premier jour du Sommet mondial des toilettes a eu lieu le même jour, le premier sommet mondial de ce type. Nous avons reconnu la nécessité d’une journée internationale pour attirer l’attention du monde sur la crise de l’assainissement. Nous avons donc créé la Journée mondiale des toilettes le 19 novembre. La Journée mondiale des toilettes a continué de gagner du soutien au fil des ans. Des ONG, le secteur privé, des organisations de la société civile et la communauté internationale se sont joints à cette journée mondiale.(source)

Je ne pouvais évidemment pas rater cette occasion de partager mes dernières découvertes en matière d’indication des lieux d’aisance 😉

Vu dernièrement aux urgences pédiatriques
Continuer la lecture
Balade à Diekirch (L)

Profitant récemment d’une belle journée ensoleillée nous avons décidé d’aller nous balader vers le Luxembourg et sa si belle Petite Suisse, le Mullerthal..

L’occasion était belle de faire une pause dans la ville de Diekirch, surtout connue pour sa brasserie, mais ayant d’autres curiosités à offrir aux touristes de passage.

Pour commencer, nous admirons la fontaine de l’âne aux ducats, symbole de Diekirch qui s’enorgueillit du titre de « cité des ânes« 

Ça laisse rêveur non?

Mais vous le savez, j’aime partager mes photos donc je vous invite à regarder le petit montage ci-dessous avant de me laisser un commentaire (ça fait toujours plaisir 😊) .

Continuer la lecture
Brick a book 347

Comme chaque lundi, Alexandra du blog Brick a book nous propose une photo comme déclencheur d’écriture. Cette semaine, c’est la photo ci-dessous et la thématique interdite est l’enfance.

© Caroline Hernandez

Et voici les mots qu’elle m’a soufflés:

La tache blanche m’indifférait, je ne voyais que la route qui se déroulait comme un long ruban gris devant mes yeux et me faisait penser à ma vie. Même les cicatrices des accidents de parcours s’y trouvaient. Oh, certains avaient bien essayé de faire de petites réparations, inutiles, de mettre des emplâtres qui ne tenaient pas longtemps, gaspillage. 

Le film venait de se terminer sur cette image. J’avais machinalement éteint la télé et  j’en étais là de mes pensées bien sombres, au moins autant que le temps que je devinais derrière les rideaux.

Pas envie de bouger ni de sortir, peur d’avoir froid, d’être mouillée, d’attraper la mort quoi. Un comble en période d’Halloween où on voyait ses émissaires à tous les coins de rue, dans toutes les vitrines de magasins…

Le vent faisait trembler les feuilles encore en place. Les oiseaux se cachaient dans les haies pour se protéger de la pluie et la lumière déclinait d’heure en heure. Saloperie d’heure d’hiver!

La température extérieure restait légèrement positive contrairement à mon moral. Oubliées les couleurs éclatantes de l’été ou joliment mordorées de l’automne, bienvenue dans l’hiver en noir et blanc. 

Il fallait réagir, et vite, pour ne pas sombrer. Faire une bonne flambée dans la cheminée, faire couler le café et inviter le chat à se pelotonner, bien calés dans le canapé. Quelqu’un pourrait-il me dire pourquoi les humains ne sont pas programmés pour hiberner?

Ne vous contentez surtout pas de mes mots mais courez vite sur Brick a book voir ce que cette photo a inspiré aux autres participant(e)s.

Continuer la lecture
Fermer le menu