L’agenda ironique de janvier 2023

  • Post category:Divers
  • Commentaires de la publication :25 commentaires

Pour ce premier agenda ironique de l’année, c’est Tiniak qui nous a proposé des consignes pas piquées des vers. Vous pourrez vous en rendre compte en allant zieuter ici.

C’est au même endroit que vous pourrez découvrir les textes des participant(e)s à l’exercice.

En ce qui me concerne, j’avoue que j’ai failli renoncer en comptant les jours et en voyant que mon imagination était perdue dans les abysses. Et puis non, pas question de passer mon tour, je vous propose un texte de 181 mots quand même 😉.

La méprise

“Tutti frutti di mare” ! C’est ce que j’avais compris quand le vieux prof avait hurlé à s’en décrocher le dentier.

Arrivé la veille pour un stage de biologie marine, mon italien était bien trop limité pour comprendre ce qu’aboyait cet énergumène sans aménité. Mon maître de thèse avait omis de me prévenir que son collègue était sourd comme un pot …

Pour l’instant je me creusais les méninges pour faire preuve d’initiative. Avisant un ensemble de bocaux à échantillons je me précipitai sur la plage afin de collecter ce que la dernière marée avait déposé. Quelques praires, moules et crabes calmeraient peut-être le vieux grognon.

Je ne voulais pas le contrarier au premier abord mais il ne faudrait pas qu’il s’imagine que j’allais dire amen à toutes ses lubies !

Son air ahuri quand je lui portai les bocaux me fit pressentir que j’avais dû faire une bourde. L’éclat de rire de sa secrétaire un carnet à la main me fit rougir jusqu’à la racine des cheveux : elle prenait les commandes pour le repas de midi de l’équipe !

Cet article a 25 commentaires

  1. John Duff

    Last but not least. J’ai bien ri.

  2. tiniak

    Une louable intention qui tombe à plat, pour une contribution fort réussie à l’agenda ironique qui s’achève.
    Merci, Photonanie B-)

    1. Photonanie

      Heureusement qu’il n’a pas hurlé “Homard m’a tuer” ;-)

  3. carnetsparesseux

    Le problème des langues étrangères, c’est qu’elles restent toujours un peu étranges, même quand on a l’impression de les comprendre ! :)
    Cela dit, posée dans une cassolette sur un bon bec Bunsen (et un peu d’herbe et d’aromates) , ta cueillette aurait pu s’intégrer efficacement dans le repas de l’équipe !

    1. Photonanie

      Ah ce bon bec Bunsen que j’ai si bien appris à manipuler pour avoir un cône bleu avec une partie très chaude…sous une plaque amiantée :negative:
      Mais je parle d’un temps que les moins de “#&*©” ans ne peuvent pas connaître… :yahoo:

  4. mijoroy

    Belle synchronicité entre une langue étrangère qu’on essaie de comprendre, un prof et collègue d’un maître de thèse que l’on veut ménager et la réalité d’un besoin primaire: manger ! Il arrive que parfois en voulant bien faire en se mette dans des situations loufoques, surtout en pays étranger. Merci de m’avoir fait rire.

  5. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Belle pirouette de fin ! :good:
    Et … c’est bon les fruits de mer !
    Bon samedi avec moules frites ou pas ! :yahoo:
    Pierre

    1. Photonanie

      Ce sera sans aujourd’hui mais c’est vrai que c’est bon…
      Bon samedi itou.

  6. gibulène

    mdrrrrrrrr d’où l’utilité d’être bilingue parfois ! :-D même la biologie peut engendrer des fou-rires :-D

  7. MH

    Merci de me faire rire au réveil !

  8. Laurence

    Etudiante en biologie marine…. effectivement le quiproquo ” tutti frutti di mare” est compréhensible, j’imagine fort bien le malaise vécu mais heureusement le rire sauve de tout ! :)

    1. Photonanie

      Un mix de souvenirs de labo et d’un prof équipé de prothèses auditives (dont il règlait le volume en nous parlant, difficile de rester sérieux parfois) ;-)

Laisser un commentaire

:good: 
;-) 
:negative: 
:wacko: 
:scratch: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:-) 
:rose: 
:bye: 
:-( 
:yes: 
:whistle: 
:cry: 
:mail: 
:unsure: 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.