Voyage, voyage: Morlanne (F)

En vacances au Pays Basque, notre hôtesse, toujours de bon conseil et jamais à court d’idées intéressantes,  nous a suggéré de nous rendre à Morlanne (dans le Béarn, en Terre de Soubestre) où une visite guidée était organisée. Nous avons passé un très bon moment dans les rues du village et dans le château de Morlanne.

Pour vous situer un peu l’endroit, sachez que le village médiéval de Morlanne est situé à environ 20 km de Pau.

Étymologiquement, l’hypothèse la plus vraisemblable serait que le nom de Morlanne vienne du latin mor qui a donné en gascon mor/morre ayant pour sens « sommet arrondi », et du terme lanne, qui veut dire lande. Le nom signifierait donc le sommet sur la lande.

Le village date du Moyen-Âge mais ne s’est véritablement développé qu’au moment de la guerre de Cent ans lorsque Gaston Fébus le choisit comme bastion défensif.

Le village était constitué à l’époque de deux agglomérations l’une autour du château (Castetbieilh) et l’autre autour de l’église.

Gaston Fébus fit alors ériger la Carrère du château ( rue principale caractérisée par sa construction typique des villes nouvelles au Moyen-Âge) pour relier ces deux quartiers. et maîtriser ainsi le recensement de la population. Il découpa le terrain en lanières et en donna une à chaque habitant afin qu’il y installe sa maison et son jardin. Chaque propriété s’étendait jusqu’aux remparts constitués d’argile et de bois (disparus de nos jours). Le village ainsi organisé (le Castelnau) et fortifié fera partie intégrante de la défense mise en place par Fébus.

Ci-dessous, le château, la partie de le Carrère du château qui va de celui-ci à l’église avec les maisons bien alignées.

Je vous invite à me suivre à travers les rues de Morlanne et je vous rappelle qu’on peut voir les photos en grand, en cliquant dessus 😉.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Morlanne (F)

La vie de château à Modave 🏰

A une trentaine de km de chez moi se trouve le château de Modave. J’ai eu la chance de visiter l’intérieur il y a très, très longtemps (malheureusement sans en avoir conservé de photos). C’est un château où chaque été une pièce classique était mise en scène dans la cour en utilisant, à l’occasion, les fenêtres du château comme décor. Il est fermé l’hiver d’habitude mais, en cette fin d’année, si particulière, il a été mis en lumière et les visites en extérieur, sur rendez-vous, ont été autorisées.

Je vous propose de me suivre pour garder encore un peu de lumières festives dans les yeux en cette première semaine de 2021✨.

J’espère pouvoir vous emmener également visiter l’intérieur en des temps meilleurs 🤞.

Continuer la lecture La vie de château à Modave 🏰

Balade dans les Ardennes belges (4)

Il y a un peu plus de trois ans déjà, je vous avais emmenés en province du Luxembourg en fin d’hiver. Si vous avez oublié, vous pouvez relire l’article si vous le souhaitez.

Je vous emmène à nouveau dans cette belle région de Belgique mais cette fois ce sera en plein automne et je vous aide à situer un peu mieux l’endroit sur la carte ci-dessous:

Pour mieux vous présenter mes photos de cette chouette balade automnale, je vous invite à cliquer sur le bouton ci-dessous. Quand vous serez dans la présentation, n’hésitez pas à cliquer encore sur les photos pour les voir en grand ainsi que  sur les textes explicatifs pour les voir en entier 😊.

Et si la balade vous a fatigués, je vous propose une dernière photo prise sur le chemin du retour qui va vous permettre de vous reposer agréablement…

A bientôt pour une autre découverte d’un endroit étonnant tout près de chez moi.

Continuer la lecture Balade dans les Ardennes belges (4)

Plessis Saint-Jean: la vie de château! 🏰

Je vous l’avais déjà confié dans l’article sur Châlus, par un effet du hasard nos deux escales sur la route des vacances nous ont menées à l’ombre de châteaux.

Nous avions découvert l’existence du château de Plessis-Saint-Jean grâce à nos hôtes lors de notre premier séjour à l’Antowan. Ils nous avaient gentiment proposé d’organiser, lors de notre retour, la visite de ce château privé et habité mais que l’on peut visiter sur rendez-vous.

Ce qui fut dit, fut ainsi fait pour notre plaisir et nous avons été reçus et accompagnés par Monsieur Consola, le propriétaire actuel.

Plantons le décor

Plessis-Saint-Jean  est situé sur le point haut du plateau qui sépare les vallées du Sénonais de celle de la Seine. Plus précisément, il se trouve dans l”Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté à une vingtaine de kilomètres de Sens (dont je vous parlerai prochainement  😉).

C’est par besoin de nourriture, vers l’an 1000, qu’on a déforesté, essarté et planté des haies à cet endroit. Savez-vous que le mot “plessis” (haie tressée) évoque un lieu clos et protégé des bêtes sauvages? 

Le château

Ce lieu est habité depuis le 12ème siècle. A l’époque, c’est une maison forte qui se dressait ici. La bâtisse est démolie au XVIe siècle et un élégant château au goût de l’époque la remplace. On note des dégradations datant de la Révolution. Par la suite, en 1830, son propriétaire le rénove en style néogothique, tel qu’on le connait aujourd’hui. Occupé par les Allemands durant les deux guerres mondiales, il reste longtemps abandonné et finit par être pillé. Au fil des restaurations est redécouvert un salon aux boiseries du XVIIIe siècle. Le site est intéressant, toujours entouré de douves du XVe siècle enjambées par un pont Renaissance. Il est en rénovation depuis le début des années 2000. (Source)

Si vous êtes un habitué de ce blog, vous connaissez la chanson et savez que pour voir mes quelques photos de cette bâtisse il suffit de

Après avoir fait la visite du château, il paraissait logique de visiter l’autre bâtiment important de ce petit village d’un peu plus de 200 habitants:  l’église dédiée à Saint-Jean l’Évangéliste, et Saint-Lupien (patron auxiliaire). Elle sert parfois de lieu de concert.

La simplicité intérieure de l'église.
Le très beau confessionnal ouvragé.

Nous avions des images et des histoires plein la tête en quittant Plessis-Saint-Jean, ravis de la découverte de ce village où nous sommes arrivés un peu par hasard…nous l’avions choisi sur le seul critère de sa position sur notre chemin vers le Pays Basque. Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses 😎.

Continuer la lecture Plessis Saint-Jean: la vie de château! 🏰

Voyage, voyage: Châlus

Quand nous partons en vacances, nous évitons soigneusement tout ce qui ressemble à une autoroute et nous prévoyons un trajet avec des haltes de découvertes tout au long du chemin.

Nous n’avons pas changé nos habitudes cette année et nous avons fait deux arrêts sur notre route vers le Pays Basque.

Par un effet du hasard (je l’ignorais au moment de la réservation) les 2 localités où nous avons logé avaient chacune au moins un château à offrir à notre curiosité gourmande 😊.

Il m’en faut parfois peu pour démarrer un article (ce n’est pas toujours le cas) et, cette fois, la photo, prise par Régis, du château Gaillard des Andelys (non, ce n’est pas le nom du responsable de ce blog 😂), conçu par Richard Cœur de Lion m’a décidée au partage.

Un peu d’histoire

Châlus, au sud-ouest de Limoges et au nord-est de Périgueux, est surtout connu pour être le lieu où le roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion fut mortellement blessé en 1199.

Je vous laisse le soin de vous remémorer son histoire puisque c’est uniquement sa fin de vie qui importe ici.

Le , Richard assiège le château de Châlus-Chabrol et le 26, il est atteint par un carreau d’arbalète
Le carreau est retiré mais la gangrène s’installe et Richard meurt onze jours après sa blessure. Ses entrailles sont déposées en l’église (actuellement ruinée) du château de Châlus-Chabrol. (Wikipédia)

Châlus-Chabrol
Le château vu derrière une représentation de châtaignes

💡 Le gâteau à la châtaigne typique de Châlus est le Burgou.

Mais Châlus possède un deuxième château: Châlus-Maulmont. Ce dernier est tellement proche que les Châlusiens ont longtemps considéré que c’est de là qu’était parti le carreau d’arbalète qui fut fatal à Richard Cœur de Lion.

Châlus-Maulmont
Vue sur Châlus depuis le Château de Châlus-Chabrol (au 1/3 gauche de la photo, on devine Châlus-Maulmont)

Les Châlusiens sont très attachés à leur histoire et ils le montrent volontiers.

Pour terminer, je vous offre un troisième château fort (des 12ème et 15ème siècles) situé à seulement 7 km des deux premiers: le château de Montbrun sur la commune de Dournazac.

Wikipédia nous dit que “En 1199, le seigneur de Montbrun dirigeait la garnison de Châlus lors du siège au cours duquel Richard Cœur de Lion trouva la mort”.

Voilà tout ce que j’avais envie de partager sur la fin de vie de Richard dont le surnom de «Cœur de Lion», acquis de son vivant, souligne la vaillance, l’ardeur au combat et le caractère indomptable…

Juste encore vous dire que c’est drôle comme le hasard fait parfois bien les choses. Nous avons choisi Châlus uniquement pour sa position géographique et nous y avons trouvé une page de l’histoire de France 👍.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Châlus

Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

Au retour de son expédition dans le Milanais,…, François 1er, ramena avec lui Léonard de Vinci, l’un des grands maîtres de l’école florentine. (…) A l’époque…Léonard de Vinci,…, n’habitait plus Rome qu’avec regret. C’est alors que le roi offrit à son génie l’hospitalité de la France” .(source)

Buste de François 1er

Depuis sa Toscane natale jusqu’à sa mort au Clos Lucé le 2 mai 1519, Léonard de Vinci tente de percer les secrets de la nature et de la physique qui servent de fondement à ses travaux.
(…)
Cet homme qui rêve de faire voler les hommes, qui imagine le futur, ce peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste et philosophe, reste immortel.

Le Château du Clos Lucé qui porte l’empreinte laissée par le Maître, s’est donné pour mission de proposer au public une synthèse de l’œuvre de Léonard. Tout au long de la visite, éprouvez l’étrange sensation que le génie vient à peine de s’éclipser.(source)

Je ne vous ferai pas l’offense de décrire le génie de Léonard de Vinci mais, si vous voulez en savoir davantage sur l’homme, une biographie, qui m’a parue assez pertinente, est disponible ici et une présentation intéressante également est disponible ici.

Et si vous souhaitez voir mes quelques photos personnelles de l’endroit, Léonard vous y conduira en personne si vous cliquez sur la photo du buste ci-dessous.

Buste de Léonard
Continuer la lecture Voyage, voyage: le Clos Lucé (F)

Voyage, voyage: Amboise

Je risque de vous décevoir mais je ne vais pas parler de la visite du château que, par manque de temps, nous n’avons pas effectuée. Nous avons privilégié la visite du Clos Lucé, tout proche, dont je partagerai des photo prochainement.

Pour ne pas vous frustrer tout à fait, voici quand même quelques clichés de l’extérieur du château.

Vue depuis la rive opposée

Vues depuis le bas

Si vous le voulez, je vous emmène faire une courte balade dans la jolie ville ligérienne d’Amboise.

En déambulant dans la ville, on peut admirer de très jolies façades à pans de bois.

Un peu plus loin c’est l’ancien hôtel de ville devenu le musée “Hôtel Morin” qui nous impressionne. 

L’histoire du musée Hôtel-Morin a été reconstituée grâce à des textes compilant un certain nombre de données depuis près d’un siècle. C’est entre 1501 et 1505 que Pierre Morin, financier du roi Louis XII (1498/1515) fait construire ce bâtiment dans le plus pur style de la Première Renaissance française. Son architecture allie ainsi la tradition gothique française (toits pentus, escalier en vis en œuvre, décorations sculptées représentant des figures secondaires, etc.) et la Renaissance italienne récemment introduite (frises décoratives, alignement vertical et horizontal des fenêtres, etc.).(source)

Je ne pouvais évidemment pas manquer d’évoquer la  fontaine imposante commandée à Max Ernst.

Détails

Comme la pierre de tuffeau a été largement exploitée dans la région, nous voyons également quelques habitations troglodytiques.

Et nous terminons avec cette oeuvre du sculpteur italien Amleto Cataldi (1886 – 1930), représentant Léonard de Vinci sous les traits d’un dieu antique. 

Pour notre prochaine balade dans la région, je vous emmènerai au Clos Lucé, la demeure de Léonard.

Continuer la lecture Voyage, voyage: Amboise

Découverte: le château de Haar (NL) 🏰

Même si je me suis lamentablement plantée en choisissant un cliché pour le défi de Ma du 23 novembre dernier, mon erreur a au moins eu le mérite de susciter la curiosité pour le château de Haar aux Pays-Bas 😊

J’avais lu un article sur cet endroit depuis un moment déjà et je m’étais bien promis que j’irais le voir en vrai dès que j’en aurais l’occasion.

Le Kasteel de Haar, le plus grand château de Hollande, se trouve en banlieue d’Utrecht, à seulement une demi-heure de voiture d’Amsterdam. Vous y trouverez tout ce que vous pouvez espérer d’un château : tours, tourelles, douves, portails et pont-levis. Le château abrite également de nombreux objets d’art. Vous trouverez près du château une chapelle romantique et de sublimes parcs et jardins. Le château De Haar est sans aucun doute l’un des châteaux les plus luxueux d’Europe. Le château De Haar peut sembler médiéval, mais il a été construit au début du 20e siècle. A la demande du baron Etienne van Zuylen van Nijevelt, le célèbre architecte hollandais, Pierre Cuypers, a construit de 1892 à 1912 un nouveau château sur les vestiges de l’ancien château délabré. Dans les années 1960, il est devenu un lieu où la famille Van Zuylen Van Nijevelt recevait la jet-set internationale, dont Brigitte Bardot et Coco Chanel, ou encore Maria Callas et Roger Moore. Une visite au château De Haar est comme un voyage dans les jours de gloire du 20e siècle.(source)

Une image valant mille mots, je vais avoir le plaisir de partager quelques milliers de mots sur ce château aussi étonnant que prestigieux.
Comme quoi, il n’y a pas que le long de la Loire qu’on voit de beaux châteaux 😎

Bon, nous sommes devant l’entrée, vous me suivez?

Avouez qu’il a fière allure…
Pour voir mes autres photos, il suffit, comme d’habitude, de 

Continuer la lecture Découverte: le château de Haar (NL) 🏰

Le château de Eijsden

Découvert un peu par hasard en revenant d’avoir été dans une jardinerie néerlandaise, le château d’Eijsden est situé en bord de Meuse, dans le Limbourg néerlandais: dans l’extrême sud des Pays-Bas, juste à la frontière belge et à douze kilomètres au sud de Maastricht. 

Le château actuel, (également appelé Caestertburg et De Borg), a été construit en 1636, reconstruit en 1767 et restauré de manière historique en 1881-1886.
Le château est construit dans le style Renaissance mosane, un style architectural typique de la région, situé dans le triangle Liège-Maastricht-Aachen. La combinaison de la brique rouge, de la pierre de taille et de la marne est une caractéristique de ce style architectural.
Le parc, construit vers 1900, est librement accessible. Il a été créé par le célèbre architecte paysagiste français Achille Duchêne (1866 – 1947) source

L’entrée vue depuis la route
L’entrée vue depuis la cour intérieure
Le château est entouré de douves

Ce n’est pas un château de conte de fée bien sûr mais l’ensemble est plaisant et le parc paisible, bien entretenu et accessible à tous.
Comme quoi nos voisins néerlandais ont aussi leurs châteaux 

Continuer la lecture Le château de Eijsden

Voyage, voyage: Corfou, l’Achilleon

L’Achilleon est un palais situé sur l’île grecque de Corfou.
Construit à la fin du 19ème siècle en l’honneur du héros homérique Achille par l’impératrice Élisabeth d’Autriche-Hongrie (plus connue sous le surnom de « Sissi »), il est racheté par le Kaiser Guillaume II d’Allemagne en 1907 puis occupé par les troupes françaises et serbes, qui en font un hôpital militaire, pendant la Première Guerre mondiale.
De nos jours, l’Achilleon est un musée où le fantôme de Sissi est bien présent.

Je vous invite à me suivre pour cette visite incontournable de tout séjour sur l’île de Corfou en cliquant

ici

Le Kaiser Guillaume souhaitait pouvoir accéder à la mer depuis l’Achilleon sans devoir traverser la route. Il fit donc construire un ouvrage appelé “Kaizer’s bridge” (le pont de l’empereur).
De nos jours, la partie qui passait au-dessus de la route a été démolie pour laisser passer les véhicules de grand gabarit mais tout le reste est toujours visible.

Ainsi se termine la découverte de l’Achilleon et du chemin le reliant à la mer. Vous vous doutez bien sûr que d’autres photos de Corfou suivront… On ne va pas s’arrêter en si bon chemin 

Continuer la lecture Voyage, voyage: Corfou, l’Achilleon