Voyage, voyage: Weimar (D)

Nous poursuivons notre voyage vers l’est de l’Allemagne en nous arrêtant cette fois à Weimar. Nous sommes toujours dans le Land de Thuringe, dans une ville qui comporte de nombreux monuments historiques. Weimar a acquis son statut de ville en 1253.

Le Guide du Routard nous apprend que Weimar fut qualifié de « paradis » par Goethe et d’ « Athènes du Nord » par Madame de Staël. Weimar est une ville fortement appréciée par les passionnés de littérature allemande pour son patrimoine culturel très riche. Weimar fut choisie comme ville européenne de la culture en 1999.

Dans l’histoire allemande, la période allant de 1919 à 1933 est appelée la république de Weimar, du fait que sa constitution a été rédigée et adoptée à Weimar par l’Assemblée nationale constituante allemande et non à Berlin. En effet le climat social était insurrectionnel dans le contexte de la révolution allemande de 1918-1919, ce qui rendait la capitale trop dangereuse aux yeux des parlementaires.

Weimar a aussi été le centre du mouvement Bauhaus . La ville abrite de nombreuses galeries d’art, des musées, le Théâtre national allemand et l’université Bauhaus.

Dès 1937, le régime nazi a créé un camp de concentration près de Weimar, celui de Buchenwald, un petit bois où Goethe aimait se promener. (Source)

Si vous souhaitez voir mes photos, il suffit de cliquer sur la carte ci-dessous.

Il me reste à parler de deux villes de Thuringe (Iena et Gera)  avant de partir encore plus à l’est, en Suisse Saxonne. Vous verrez, c’est très étonnant comme région 👍.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Weimar (D)

Voyage, voyage: Erfurt (D)

Il y a un certain temps (pour ne pas dire un temps certain!) je vous avais promis des photos d’un séjour en Allemagne et plus précisément en Thuringe. Après Eisenach et Gotha, je vais vous emmener cette fois visiter quelques endroits de la ville d’Erfurt.

Erfurt est une ville d’Allemagne, capitale de la Thuringe, évêché catholique et ville universitaire, fondée au 8e siècle, traversée par la rivière Gera.

Erfurt est la plus grande ville de Thuringe et l’une des trois métropoles régionales aux côtés de Gera et Iéna. Outre l’administration régionale, Erfurt est le siège d’institutions importantes : le tribunal fédéral du travail, l’université d’Erfurt et l’évêché, dont la cathédrale (Erfurter Dom) constitue aux côtés du Krämerbrücke l’un des principaux monuments de la ville. La ville possède en outre un important noyau médiéval avec de nombreuses maisons à colombages et plus de vingt églises anciennes. (Source)

Comme d’habitude, mes photos partagées sont visibles en cliquant sur le bouton ci-dessous et en faisant défiler vers le bas. Les photos sont cliquables pour agrandissement.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Erfurt (D)

Voyage, voyage: Monréal (D)

En France, le nom de Montréal est porté par plusieurs communes situées dans l’Ardèche, l’Ariège, l’Aude, la Drôme, le Gers et l’Yonne mais aujourd’hui c’est en Allemagne que je vous emmène, dans la région de l’Eifel volcanique pour un Monréal sans “t”.

Pour info, il existe une association des “Montréal”.

Celui dont je vais vous parler est un joli village où les maisons à colombages, rouge et blanc essentiellement, se blottissent les unes contre les autres. On y trouve des ruelles étroites, une pittoresque église de la Sainte-Trinité, l’imposant pont Nepomuk qui enjambe l’Elzbach et les ruines des châteaux de Löwenburg et Philippsburg. Des éléments attractifs, pour qui aime ça, qui en font une belle destination d’excursion dans l’est de l’Eifel. (Source et plus d’info)

Ruines de Löwenburg ((forteresse aux lions)) et Philippsburg
Façades à colombages
Eglise de la Sainte-Trinité

Les ponts sur l’Elzbach

Pont pour accéder au village
Statue de Saint-Jean de Nepomuk
Le calvaire avec les quatre figures de lion du XVIe siècle

J’espère bien retourner dans ce bel endroit l’année prochaine sous le soleil 😉.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Monréal (D)

Voyage, voyage: Potamida (Gr)

Je vous emmène en balade aujourd’hui dans un petit village situé tout à l’ouest de la Crête.

Son nom “Potamida” signifierait remblai du “fleuve”. Il est en effet construit près de la rivière “Tyflos”.

Pas énormément de choses à voir dans ce village guère signalé dans les guides touristiques et pourtant il mérite vraiment qu’on s’y arrête 😉. Je vous explique…

Une charmante petite chapelle se trouve à l’entrée du village…et à peine plus loin une église orthodoxhe.

On continue la balade…

Dans le village se trouve le moulin à eau de la famille Kalogridis. Restauré en 2013 par les habitants, il est à nouveau opérationnel. Autrefois, les habitants apportaient leurs céréales au moulin à eau. Grâce à l’eau de la rivière Tyflos adjacente, les meules produisaient la précieuse farine. Il est connu sous le nom de moulin à eau de Dadinos, du nom de son propriétaire qui y travailla jusqu’à la fin des années 1950.

En continuant la balade, on arrive dans un paysage surprenant: on se trouve devant une alternance de petites collines constituées d’argile molle qui, en raison de l’érosion du temps, ont été transformées en d’étonnantes formes coniques. Ce paysage évoque à coup sûr celui de la Cappadoce mais ce qui est intéressant c’est qu’il y a encore de la végétation au sommet des crêtes. Ces “collines” sont appelées Komolithi.

Le surréalisme de l’endroit a été apprécié par l’USRA, qui a publié en juillet 2016 une photo des cônes crétois sous le titre Earth Science Picture of the Day (EPOD).

Ci-dessous je vous montre mes photos personnelles.

Cette dernière photo donne une vague idée de la taille de ces cônes sur lesquels il est amusant de grimper…

Pour en savoir davantage:

Les dunes de sable (ou Komolithi) sont l’un des paysages les plus bizarres et les plus intéressants de Crète.

Les dunes aux formes étranges ont été créées en raison de l’érosion des sols argileux mous sous-jacents il y a des milliers d’années. Selon les scientifiques, la zone où se trouvent Komolothoi était sous l’eau il y a des millions d’années. Cela explique la présence de fossiles marins et le type de matériau géologique dont les collines ont été créées. Des chercheurs de l’Université de Crète, qui ont récemment examiné de plus près cet endroit, ont également trouvé des traces de pyrite et d’or. Les pentes de la pyramide sont pour la plupart nues sur les côtés mais avec de petits buissons à leur sommet, créant un contraste saisissant.
 
Les pyramides sont très proches des maisons du village, au milieu d’un champ fertile, ce qui rend le paysage unique. Pendant l’été, vous pouvez escalader en toute sécurité les cônes moins raides qui sont secs pendant cette période ainsi que vous promener parmi eux. (Source)
Voilà, c’est le premier article d’une petite série consacrée à l’ouest de la Crête, région plus sauvage et moins envahie de touristes que le reste de l’île.
A bientôt pour d’autres balades-découvertes.
Continuer la lectureVoyage, voyage: Potamida (Gr)

Voyage, voyage: Euskal Herria (E), Berméo-3

Nous poursuivons notre découverte de la côte Cantabrique, commencée ici,  en allant vers le village biscaïen de Berméo. 

En chemin, nous faisons un arrêt et une petite balade en pleine nature à Gautegiz Arteaga. Cette commune biscaïenne est ancrée dans la Réserve de la Biosphère d’Urdaibai et il n’est pas étonnant d’y trouver l’Urdaibai Bird Center, centre consacré à la recherche et à la découverte scientifique des oiseaux, à leurs migrations et à leurs habitats. Le long de notre balade nous faisons des pauses dans les observatoires à oiseaux. Tout est calme autour de nous, c’est un moment un peu hors du temps et de la civilisation.

Ci-dessous, l’aéroport international pour oiseaux, rien que ça. Un lieu accueillant avec un grand choix de documentation et de livres sur…les oiseaux.

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à Berméo dont nous ne visiterons qu’une partie de  l’importante  zone portuaire.

Vue du vieux port devenu port de plaisance
Le chantier naval

En circulant autour du port nous voyons deux scuptures assez imposantes.

La première s’appelle “Olatua” (“La vague”) et a été réalisée par le profilique artiste basque Nestor Basterretxearen

Un peu plus loin, c’est la seconde sculpture qui nous impressionne. Elle est d’Enrique Zubia et s’appelle “La dernière vague, le dernier souffle” et elle représente l’image d’un naufrage, avec un jeune homme et un chien.(Source)

En nous tournant vers les maisons de pêcheurs, nous sommes étonnés par les nombreux escaliers sinueux qui partent à l’assaut d’autres quartiers. Nous aimerions les découvrir de plus près mais nous avons d’autres projets pour la journée…

Les maisons sont joliment colorées et l’endroit est vraiment plaisant.

En quittant la ville de Berméo, nous voyons, à environ 10 km, le cap Matxitxako. Cet endroit abrite deux phares du même nom, un phare ancien désormais inutilisé et le nouveau qui est en fonctionnement. Le lieu offre de belles vues sur toute la côte biscayenne et on peut même parfois apercevoir des cétacés. (Source)

Le vieux phare de Maxixaco (1852)
Le phare de 1909 est le phare espagnol le plus puissant et marque le cap le plus dangereux de la côte

Nous quittons Berméo pour atteindre notre prochaine destination qui a été le déclencheur de la matérialisation de notre envie de découvrir enfin cette côte…

Un peu de patience 😉

Continuer la lectureVoyage, voyage: Euskal Herria (E), Berméo-3

Voyage, voyage: Euskal Herria (E), Lekeitio-2

Après Ea, nous continuons notre découverte de la côte Cantabrique par le village de Lekeitio: beau village pêcheur situé sur la côte biscaïenne, sur les flancs des montagnes Otoio (399 m) et Lumentza , dans la région de Lea-Artibai. (Source)

Lekeitio est ouverte sur la mer par une petite baie qui a, en son centre, l’île de San Nicolás qui est accessible à pied à marée basse.

Si vous en avez plus qu’assez de l’hiver et de la météo morose, suivez-moi et laissez-vous aller à rêver…

Continuer la lectureVoyage, voyage: Euskal Herria (E), Lekeitio-2

Du côté de chez Ma

Comme chaque samedi je joue avec Ma  et aujourd’hui elle nous demande d’illustrer le thème “Voyager sans sortir de chez soi”.

J’ai bien sûr des guides de voyage dans ma bibliothèque, j’aime regarder les émissions du style “Des racines et des ailes”, “Échappées belles” ou autres, j’ai aussi pensé que boire un verre d’Izarra pouvait me transporter en pensée au Pays Basque tout en restant chez moi 😋 mais finalement j’ai choisi d’illustrer le thème par les cartes postales d’amis ou de la famille qui m’en envoient encore et que je garde précieusement dans des boîtes adaptées depuis très longtemps.

N’allez pas penser que je sois syllogomane mais je n’aime pas jeter les petites attentions qu’on a pour moi…

Et si nous allions voir chez les autres participant(e)s au projet de Ma comment on voyage tout en restant chez soi?

Bon week-end à tout le monde, chez vous ou pas 😎.

Continuer la lectureDu côté de chez Ma

Voyage, voyage: Gotha (D)

  • Post category:Voyages
  • Commentaires de la publication :5 commentaires

Nous allons poursuivre notre périple en Thuringe et découvrir la deuxième ville annoncée ici. Il s’agit de Gotha, ville dominée par la silhouette du château de Friedenstein, résidence des ducs de Saxe-Gotha-Altenbourg, puis des ducs de Saxe-Cobourg-Gotha.

Si, à l’image de Stéphane Bern, l’histoire des familles royales vous intéresse ceci devrait vous plaire. 

=> Tous les écoliers belges ont appris un jour que la famille royale de Belgique est une branche cadette de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha 😉 .

Comme vous le savez probablement, Gotha est de nos jours un nom commun masculin qui désigne l’ensemble des membres des familles souveraines (impériales, royales, princières, etc.) et ducales. Ce nom commun vient de l’almanach de Gotha édité autrefois à…Gotha bien sûr.

Sur la photo ci-dessus on voit l’immense château baroque de Friedenstein

Pour des raisons sanitaires nous n’avons malheureusement pas pu visiter l’intérieur. Peut-être lors d’un autre voyage en Thuringe…

Je vous invite à une découverte en douceur de la ville de Gotha…

J’espère que la visite vous aura plu et je vous souhaite une bonne fin de journée 😊.

Continuer la lectureVoyage, voyage: Gotha (D)

Voyage, voyage: Eisenach (D)

Il y a un moment déjà que je vous dis que je parlerai bientôt de nos vacances de 2021 en Allemagne.

Là je vois déjà se profiler les vacances 2022 et de nouvelles découvertes 😎 donc il est temps de vous emmener en Allemagne et, pour commencer le voyage, nous irons d’abord dans le land de Thuringe dont la capitale est Erfurt.

Voilà ci-dessous les villes dont je vais essayer de vous montrer quelques aspects.

Nous allons commencer par Eisenach dont Wikipedia nous dit ceci:

La ville est dominée par le château de Wartbourg qui fut le théâtre de célèbres joutes de troubadours au XIIIe siècle et qui inspirèrent à Richard Wagner le thème de son opéra Tannhäuser. De plus, la ville est connue comme étant le lieu où Martin Luther a traduit la Bible en allemand, au XVIe siècle.

Elle est également connue pour être la ville natale de Jean-Sébastien Bach où il vécut jusqu’au décès de sa mère, en 1695.

Pour me suivre dans la ville, il suffit de cliquer sur la photo ci-dessous…

Continuer la lectureVoyage, voyage: Eisenach (D)

Voyage, voyage: Nuremberg (D)

Si, comme c’était mon cas avant d’y aller, le nom de Nuremberg n’évoque pour vous qu’un procès pour crime contre l’humanité, alors je pense que vous aurez une autre idée de cette ville à la fin de cet article 😉.

Je sais maintenant que Nuremberg est une ville de Bavière pittoresque et pleine de charme avec un patrimoine architectural remarquable.

La Pegnitz divise la vieille ville en deux parties, le tout ceint de remparts (13ème siècle) comportant 46 tours rondes fortifiées et de 5 portes principales. L’immense château de Nuremberg est bâti au nord sur des rochers.

Pour vous balader avec moi il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous. Je vous préviens, on en a pour un moment 😉.

N’hésitez pas à cliquer sur les photos du montage pour les voir en grand ainsi que sur les textes en blanc (liens).

Alors dites-moi, ce n’est pas une ville fascinante à découvrir?

Continuer la lectureVoyage, voyage: Nuremberg (D)