Voyage, voyage: Corfou

Comme la météo n’est pas au beau fixe ces derniers jours, j’ai pensé à vous emmener au soleil virtuellement pour vous réchauffer un brin.

Je vous ai déjà parlé de Corfou précédemment mais je n’ai pas vraiment fait le tour du sujet et j’aimerais continuer à partager quelques photos des très beaux sites qu’on y trouve.

Aujourd’hui donc je vous emmène au Mont Pantokrator qui est le point culminant de l’île. On n’y trouve pas grand chose si ce n’est un monastère et un centre de télécommunications mais la vue y est intéressante.

Pour y arriver on passe par le petit village de Strilinas:

Le village de Stirinas est situé à 28 km au nord-ouest de la ville de Corfou et bénéficie d’un emplacement fabuleux perché au sommet de la plus haute montagne de Corfou. Le village tire son nom de l’ancien mot grec strinis, qui signifie exactement dur. Dans ce village, les touristes peuvent admirer ses caractéristiques architecturales uniques qui sont spécifiquement différentes de celles trouvées ailleurs dans l’île de Corfou. Aussi, vous pouvez essayer l’étonnant vin local Moschato, élaboré selon une recette ancienne. Une promenade autour du village est une expérience incroyable pour les amoureux de la nature.(source)

Après la découverte du Mont, nous visiterons également le vieux village de Perithia.

Un saut en arrière dans le temps. Le village protégé au patrimoine mondial de l’Unesco renaît de ses cendres. Il était à l’époque une des meilleures cachettes lors des attaques de pirates, et l’un des villages les plus riches de l’île. Historiquement, il était habité par plus de 1 200 personnes mais cela fait des siècles qu’il n’y avait plus aucune personne qui y résidait. Cent-trente maisons le composent, toutes construites à la main, dans une architecture influencée largement par l’époque vénitienne. Tombant en ruine, elles sont en train d’être rénovées dans leur style authentique, afin que le village soit reconstruit exactement comme lors de sa fondation, au XIVe siècle. Cela en fait le  » plus vieux  » exemple des villages traditionnels de la montagne corfiote et il transmet à merveille les histoires de ses habitants. L’atmosphère qui règne dans ses rues conserve le parfum particulier du passé malgré la réouverture de quelques tavernes et boutiques pour redonner vie au village – qui, l’hiver, ne sont ouvertes que le week-end. Aujourd’hui, il compterait six habitants. Parmi les huit églises de la ville, dont chacune appartient à une ancienne famille du village, seule la jolie Aghios Iakovos Persis, à l’entrée du village, est en restauration. (source)

Et nous terminerons la balade de ce jour à Kassiopi.

C’est un petit village de pêcheurs situé dans la partie nord de l’île, à 38 km de la ville de Corfou. Le plus célèbre de ce beau village est le château byzantin de Kassiopi , un port pittoresque avec de petits bateaux et l’église Panagia Kassiopitra.(source)

Maintenant que vous connaissez l’histoire de tous ces sites, je vous invite à les découvrir via mes photos en cliquant juste

ici

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine Ma nous propose d’illustrer le mot « horizon ». 

Tout le monde a à l’esprit cette définition de l’horizon qui est une « Ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on avance » et qui nous fait douter des promesses politiques clamant toujours que ça ira mieux à l’horizon 2025 ou 2030. J’ai choisi une phrase plus poétique qui me semble mieux illustrer les photos que je pense partager:

La nuit retire son long manteau de velours nocturne et l’étend sur la corde à linge de l’horizon…   (Métamorphose en bord de ciel (2011) de Mathias Malzieu)

Les photos qui suivent sont celles d’un lever de soleil à Corfou. Un lever aux aurores pour nous ce qui nous a permis de vivre ce moment magique…et si le bonheur ressemblait à cette sensation qu’un nouveau jour rend tout possible? 

5h06
5h08
5h20
5h28

Je vous souhaite une  belle journée de rêve(s)…

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Corfou, le trône du Kaizer

Non mais vous croyiez vraiment que je n’allais pas commémorer la fin de la grande guerre? Et bien vous vous trompiez parce que cet article m’offre une belle occasion de le faire…à ma manière. Je vous ai récemment emmenés visiter l’Achilleon, palais créé par Sissi mais ensuite racheté par le Kaizer Guillaume II qui avait pris ses quartiers à Corfou (il y a pire comme endroit vous en conviendrez!).

Or, il y a tout juste 100 ans aujourd’hui, dans une petite ville de Belgique francophone,…

…le 9 novembre 1918, l’un des actes les plus importants de la fin de première guerre mondiale a pour théâtre la ville de Spa. Dès septembre 1914, l’armée allemande occupe la ville d’eau. En mars 1918, Guillaume II, chef des armées, y installe son quartier général. Il veut se rapprocher du front ouest et se préparer à une intervention militaire en Allemagne, où la révolution gronde. Jusqu’au bout, il veut croire qu’il peut sauver son empire. Il sera forcé d’abdiquer, au terme d’une journée d’intenses négociations.(source)

Et donc, comme pour lui faire un pied de nez (y a pas de mal à se faire plaisir), je vous invite à me suivre à l’endroit appelé « le trône du Kaizer » sur l’île de Corfou. En réalité il s’agit du belvédère de Pélekas aménagé par Guillaume II qui aimait s’y asseoir. Je ne sais pas si elle date de cette époque mais on y trouve une longue vue gratuite .

Les scènes de combats sont bien présentes dans les médias ces jours-ci et je suis une inconditionnelle du devoir de mémoire ce qui ne m’empêche pas de préférer le soleil (l’ombre vient toujours d’elle-même suffisamment tôt )

Continuer la lecture
Et hop, une nouvelle crise!

Si ça continue je vais perdre la face! Et pourtant est-ce ma faute? Non certainement pas puisque c’est moi la victime de ces crises de paréidolie!

Donc si on considère que je ne suis pas responsable, que ça m’amuse et que, comme je partage volontiers, ça pourrait bien vous faire sourire aussi alors, il est où le problème ?  Et bien il n’y en a pas et c’est très bien ainsi 

Bon alors on va voir si vous êtes aussi dérangé de la ciboulette que moi (c’est pas la peine de s’énerver, je sais bien qu’on dit ciboulot mais j’ai décidé de réagir contre la trop grande place du masculin dans le vocabulaire et de féminiser quand c’est possible, mais, dans ce cas-ci, juste un brin  )

Ce qui serait chouette, ce serait que vous me disiez si vous voyez autre chose que moi, ok? On pourrait ainsi faire avancer la recherche sur cette maladie rare qu’est la « paréidolite aiguë » 

Ne sont-ils pas trognons ces minois vus en plein champ?

Et le petit fantôme souriant, l’auriez-vous repéré au pied de son arbre où il vivait heureux?

Ci-dessous, moi je vois une tête d’animal, un chien peut-être…qui n’a pas l’air bien méchant, c’est le principal.

Je dois vous faire un dessin…ou pas?

La voyez-vous aussi cette belle alanguie qui tend ses jambes au soleil au bord de l’eau?

Et ben mon cochon! J’espère que tu as échappé à la peste porcine 

Mais qui lui a tapé sur le crâne jusqu’à l’aplatir? Il en a les yeux tout tristes et le nez chiffonné (chiffonnez?) …

Bon, d’accord, son copain n’est pas mieux loti (non je n’ai pas parlé de pierre loti(e)!

Ce caribou ne manque pas de piquant(s)!

Tiens, une autre benne qui tire la tête celle-ci.

Le profil de Bart Simpson himself sur la route! 

Le même modèle de benne que le précédent mais au teint olivâtre cette fois…on a dû lui balancer quelques saloperies je pense…

Ce pignon de maison me faisait les yeux doux en battant des cils à chaque fois qu’on passait devant ♥️

Rencontré en chemin, ce pauvre personnage fort cerné m’a fait pitié.

J’ai manifestement pris par surprise les maisons-jumelles ci-dessous: elles en sont restées bouches bées! 

Comment ne pas trembler face aux petits yeux chafouins de cet engin!

Même le gsm/gps nous offre un profil souriant à gros nez! Je crois que la crise s’intensifie et que je suis de plus en plus atteinte. Vite, vite, qu’on trouve l’antidote…ou pas!

Et un dernier « vert » pour la route! Quand je pense que depuis plus de 100 ans tout le monde connait le « Cri » de Munch et que, sans moi, l’oeuvre de la nature ci-dessous serait restée ignorée je me demande ce que font les critiques d’art 

Je rappelle que toutes les photos sont personnelles et je vous donne rendez-vous à la prochaine crise 

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Corfou, l’Achilleon

L’Achilleon est un palais situé sur l’île grecque de Corfou.
Construit à la fin du 19ème siècle en l’honneur du héros homérique Achille par l’impératrice Élisabeth d’Autriche-Hongrie (plus connue sous le surnom de « Sissi »), il est racheté par le Kaiser Guillaume II d’Allemagne en 1907 puis occupé par les troupes françaises et serbes, qui en font un hôpital militaire, pendant la Première Guerre mondiale.
De nos jours, l’Achilleon est un musée où le fantôme de Sissi est bien présent.

Je vous invite à me suivre pour cette visite incontournable de tout séjour sur l’île de Corfou en cliquant

ici

Le Kaiser Guillaume souhaitait pouvoir accéder à la mer depuis l’Achilleon sans devoir traverser la route. Il fit donc construire un ouvrage appelé « Kaizer’s bridge » (le pont de l’empereur).
De nos jours, la partie qui passait au-dessus de la route a été démolie pour laisser passer les véhicules de grand gabarit mais tout le reste est toujours visible.

Ainsi se termine la découverte de l’Achilleon et du chemin le reliant à la mer. Vous vous doutez bien sûr que d’autres photos de Corfou suivront… On ne va pas s’arrêter en si bon chemin 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Ma participation au projet 52 de chez Ma sera encore une fois double cette semaine. Oui je sais, je suis gourmande…

Double comme ce que j’aime: être chez moi et profiter de mon jardin ou être ailleurs et découvrir d’autres cultures (humaines et botaniques).

Le thème de cette première semaine de juin est « parfum ».

Je vais donc commencer par vous offrir une fleur de mon rosier préféré 

J’ai acheté ce rosier,dont chaque fleur est une surprise, en vacances dans les Pyrénées, à la roseraie de Barbary, près de Pau. Ce jardin propose plus de 800 variétés de roses et on peut acquérir les rosiers à la boutique. Nous avions également mangé à cet endroit un repas à base de pétales de roses. Cette rose bigarrée est non seulement jolie  mais très parfumée, un régal!

Ma deuxième évocation sera à la fois plus directe et un peu imagée malgré tout 😉

Vous aurez reconnu le flacon de L’eau d’Issey je suppose. Et, comme je suis actuellement à Corfou, l’Odyssée, ça me parle. Impossible donc de ne pas partager, en guise de clin d’œil cette photo, dont vous avez la primeur, de l’île de Pontikonissi. Selon la légende, cette île serait en fait le rocher sur lequel aurait échoué Ulysse, ou encore, selon d’autres versions, le vaisseau d’Ulysse pétrifié par Poséidon au moment où il rentrait au port…

Cette petite île est aussi appelée « l’île de la souris » et ne s’atteint qu’en petit bateau. 

Voilà, ceci termine ma participation pour cette semaine.

A la prochaine 

 

Continuer la lecture
Fermer le menu