Les murmures des murs

Il y a longtemps que je ne vous ai plus montré de murs peints. Qu’il s’agisse de fresque de graffiti, de trompe l’oeil ou autre, j’aime à les photographier pour les partager.

Je vous montre mes dernières collectes.

 

Les trois derniers sont les murs qui longent la rivière à Clervaux (Luxembourg). Vous trouverez des détails ici.

Les artistes de Street Art utilisent parfois  d’autres supports que les murs. Les visages des Diables rouges ont été peints au sol au quatre coins de la Belgique.
Vous pouvez en voir un exemple à Liège en cliquant ici.

Je vous souhaite de bien profiter du retour du soleil 😊.

Continuer la lectureLes murmures des murs

Du côté de chez Ma

Ce samedi Ma nous propose d’illustrer en photo le thème “artificiel“.

J’ai d’abord pensé à des fleurs ou plantes artificielles mais ça me semblait trop simple. Et puis je me suis souvenue de cette œuvre photographiée récemment dans un parc en Allemagne. C’est ce que je vous propose ci-dessous.

Et franchement, nous étions bien contents qu’il ne soit pas vrai 😉.

Je vous invite à aller voir ce qui est proposé pour ce thème chez Ma et je vous souhaite de passer un bon week-end pas trop pluvieux.

Continuer la lectureDu côté de chez Ma

Agenda ironique d’avril: le temps des votes + un bonus

La participation à l’AI est clôturée et les votes sont attendus avant le 30 avril mais l’intégration du tableau de votes n’ayant pas pu se faire, les votes doivent être communiqués par courriel à l’adresse: carnetsparesseux[at]yahoo[point]fr

Pour rappel, ou juste pour le plaisir, les treize textes participants sont les suivants: La Licorne (avec un bis), Jacou, Jobougon, Isabelle-MarieGibulène (avec un peu de rab), John DuffAdrienne, Toulopéra (avec une rallonge), Sabri NaMijoPhotonanieCarnetsparesseux (en deux épisodes) & Lyssamara.

 

Comme l’article est un peu court, je profite de l’occasion pour partager la découverte, faite chez Géhèm, d’un artiste belge assez amusant et plein d’imagination.

Il s’agit de Vincent Bal et de sa shadowology (ombrologie) qui est le fait de dessiner avec des ombres et quelques coups de crayon bien placés.

Regardez ci-dessous:

Je ne vais pas essayer de décrire ce qu’il fait, c’est graphique, astucieux et original😉. Vous pourrez voir d’autres exemples ici et là.

Et si vous en voulez encore, c’est très facile d’en trouver sur Facebook, Instagram, … bref sur internet.

Pour moi, qui suis atteinte de paréidolie, c’est assurément une démarche qui me plaît 😊.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Continuer la lectureAgenda ironique d’avril: le temps des votes + un bonus

Vous êtes au courant? (5)

Mon objectif a capturé quelques armoires électriques joliment décorées en me baladant de-ci de-là et j’avais envie de les partager.

Je trouve toujours que c’est agréable à la vue de découvrir ces armoires “customisées” dans le paysage urbain. Et vous?

Bonne journée.

Continuer la lectureVous êtes au courant? (5)

Du côté de chez Ma

Ce samedi, Ma nous demande d’illustrer par une photo personnelle et non trafiquée, le thème “Perle(s)“.

Il se fait que j’ai sous le coude des photos que j’ai prises il y a quelques mois  d’un magnifique projet artistique mis en place au pont de Fragnée à Liège.

Ce pont, pour lequel l’architecte Paul Demany, adepte du classicisme français, s’est inspiré du pont Alexandre III de Paris (1900), a été construit à l’occasion de l’Exposition universelle de Liège (1905).  C’est un passage fort important et fort emprunté dans la ville. Les éléments dorés ont été restaurés complètement il y a quelques années. Vous pourrez découvrir l’histoire de sa construction ici si ça vous intéresse.

Et les perles me direz vous? Et bien depuis la fin avril dernier et pour une période de un an, les tritons qui garnissent les extrémités du pont ont été embellis par la pose de perles géantes dans les coquillages qu’ils supportent.

Ces perles nacrées pèsent chacune 350 kg et ont un diamètre de 1 mètre. Ce projet a été imaginé par l’artiste plasticienne Maria Vital Goral, en collaboration avec le bureau d’études Pôle Design, un bureau de design liégeois.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à regarder ce reportage diffusé sur la télé locale liégeoise.

Et puis bien sûr on se presse d’aller voir chez Ma les perles proposées par les autres participant(e)s au projet.

Je vous souhaite un agréable week-end.

Continuer la lectureDu côté de chez Ma

Les murmures des murs

Partie à la découverte de la ville de La Louvière (B) dont le nom vient du passé “endroit de prédilection pour les loups”, j’ai suivi un parcours de Street Art proposé par l’OT.

Ce sont ces réalisations que je souhaite partager.

Le premier mur est réalisé en céramique ainsi que le loup à l’avant-plan.

Ben oui, nous sommes à La Louvière

Le dernier est particulier. Il est constitué de panneaux portant des morceaux de vaisselle. En effet, La Louvière a été, de 1841 à 2011, le siège de la manufacture de faïence fine Royal Boch réputée en Belgique. 

Encore plus particulier, ce travail est l’œuvre de Leon Keer dont l’application sur smartphone permet de voir assemblées et en mouvement les différentes pièces en scannant les vues.

C’était la première fois que je voyais des dessins se mouvoir ainsi 👍.

Continuer la lectureLes murmures des murs

Du côté de chez Ma

Le samedi on relève le défi de Ma et on propose une photo personnelle illustrant le thème qu’elle nous propose.

Cette semaine c’est “couleur vive“.

J’ai choisi de partager une photo de K-dolls joyeusement colorées et qui sont exposées à Marche-en-Famenne (pas très loin de chez moi).

Ces statues colorées de 2m20 de haut sont décorées bénévolement par des artistes au profit d’actions pour les enfants hospitalisés. Tous les détails se trouvent ici.

Et si, pour bien commencer le week-end, on allait voir les couleurs vives partagées chez Ma?

Très bon week-end à vous 😊

Continuer la lectureDu côté de chez Ma

Et toc, voilà des taques…

De passage à Châlons-en-Champagne récemment, j’ai été surprise, et ravie, de voir que de nombreuses taques d’égout étaient décorées.

Et comme on est à Chat-long, ce sont surtout des têtes de chats 😉.

L’artiste châlonnais Thomas Barbey a choisi un support original pour peindre. Il s’agit des plaque d’égout de sa ville. L’année dernière, il a commencé à dessiner dessus, après avoir obtenu l’accord de la mairie. “Ce sont des objets peu regardés, voire totalement dépréciés”, reconnaît-il. Mais il estime que leur nombre offre “une opportunité énorme pour donner l’envie en gens de sourire le matin”. Thomas Barbey peint selon ses envies, avec des thèmes et des styles différents.

Les œuvres sont éphémères. Exposées à la pluie et aux semelles des passants, elles s’usent et disparaissent vite. Pour l’instant, Thomas Barbey et les sympathisants du projet ont décoré quelque 150 plaques. “L’objectif, c’est de faire toutes celles de la ville”, affirme l’artiste, soit environ 3 000 plaques. (Source)

Je vous en montre quelques-unes ci-dessous.

Près de la cathédrale Saint-Etienne
Près de l'Hôtel des Postes

Et puisqu’on parle d’égouts, avez-vous déjà remarqué ces inscriptions assez récentes faisant état de préoccupations écologiques?

Bon, je suppose que je vais frustrer un de mes fidèles visiteurs mais tant pis, je le dis moi-même: l’égout et les couleurs ça ne se discute pas 😊.

Continuer la lectureEt toc, voilà des taques…