La grande lessive (2)

Vous le savez, j’ai l’habitude de faire la dernière grande lessive de l’année vers la mi-novembre, avant les premières gelées.
Le moment est donc venu de voir où nous pouvons, en France, laver notre linge sale pas forcément en famille mais en tout cas à l’ancienne.

Vous avez vos paniers à linge et le savon de Marseille?

Alors il suffit de me suivre 

ici

Il ne restera plus ensuite qu’à s’occuper du séchage pour être dans de beaux draps!

Avouez que ça a quand même plus de charme que ça 

 

Continuer la lecture
Le Fondry des Chiens
Viroinval est une commune de Wallonie qui provient de la fusion de 8 villages dont Nismes, Vierves et Treignes. 

Le Fondry des Chiens est un gouffre naturel situé sur les hauteurs et à l’est du village de Nismes dans la commune de Viroinval, en Calestienne (Belgique). Le site naturel, entre l’Eau noire et le Viroin et près de leur confluence, est une gorge formée par des milliers d’années d’érosions pluviales dans un sol très calcaire. Une végétation rare et délicate s’est développée dans ce microcosme naturel.(source)

L’entre-Sambre-et-Meuse est un des berceaux de la métallurgie belge (le terme de fondri vient de fonderie). Les gisements de fer d’excellente qualité sont nombreux, peu profonds et voisins du combustible càd le charbon de bois, fourni par les forêts de Fagne et d’Ardenne (déjà au temps des gaulois le minerai était traité sur place dans des bas fourneaux à bois).
Aux abords des fondris, les amas de scories disparaissent, récupérés en raison de leur teneur encore élevée en fer. L’introduction de nouveaux minerais est fatale à l’industrie régionale qui s’éteint peu après 1872.
A Nismes, le travail du bois a relayé l’industrie du fer. Le haut fourneau, situé au fond du parc du château Licot, fut transformé en scierie et la fabrication de sabots devient une spécialité locale. L’apogée de cette industrie est atteinte pendant l’entre-deux-guerres avec 6 saboteries mécaniques. (source)

La légende du chasseur maudit

Au début du XVIIIème siècle vit à Vierves un seigneur passionné de chasse. Il se met en tête d’aller chasser le 2 novembre, jour des morts. Il quitte le château avec ses chiens.
Sur sa route, Il croise un curé qui lui rappelle que toute chasse est interdite ce jour là. On doit laisser le passage libre pour les âmes égarées!
Le seigneur ordonne à ses chiens d’attaquer le curé. Ensuite ignorant ses recommandations, il reprend sa route et chasse pendant des heures. Quand tout à coup, il tombe dans un gouffre et meurt.
Depuis chaque année, le 2 novembre, on entend le cor de chasse du seigneur aux alentours du Fondry des chiens. (source)

Je vous invite à découvrir, outre le Fondry des Chiens, quelques vues des villages cités en première ligne de cet article.

C’est

ici

que ça se passe et, comme d’habitude, je vous invite à cliquer sur les termes soulignés pour en savoir davantage.

Pour regarder une vidéo de la RTBF, vous pouvez cliquer également ici.

Et si vous n’en avez pas encore assez, la vidéo ci-dessous devrait vous combler.

A bientôt pour d’autres découvertes un peu plus lointaines et encore plus ensoleillées 

 

 

Continuer la lecture
Le petit coin (4)

Ben oui, ça fait partie de la vie, qu’on le veuille ou non et depuis la création de ce blog, ce n’est que la 4ème fois que je vous en parle. De quoi? Mais de ça bien sûr

 

Au cours de mes récents déplacements (dont les photos arriveront bientôt mais j’avoue que la canicule qui sévit actuellement a quelque peu ralenti le fonctionnement de mes neurones… ) j’ai bien sûr repéré les indications des toilettes avec grand sérieux.

Ce sont donc ces panonceaux glanés de ci de là que je partage avec vous, au moins comme ça vous ne serez pas déconcertés en voyant ce qu’on utilise pour indiquer les commodités à différents endroits d’Europe.
Alors là j’avoue que je n’ai pas compris directement ce que cette inscription sur la porte signifiait, même en voyant le dessin de la moto

     

Donc en gros, cette toilette est équipée d’un repose-casque mais par contre pour la « garde-robe » rien n’est prévu. Franchement c’est déjà pas mal pour les motard(e)s je pense et c’est en tout cas la première fois que je voyais cet équipement. Bravo les Allemands 

 

Alors il y a le panneau assez classique, mais où, quand même,  on se demande où ils ont vu que leurs clients ressemblaient à ça!

Et puis il y a le panneau qui convient à tout le monde sauf que les hommes et les femmes n’ont ni bras ni cou et que les femmes n’ont même pas de jambes! On comprend qu’ils aient mis le sigle handicap… (ce sont les vraies PMR, personnes à mobilité réduite, qui doivent se marrer, en lévitation au-dessus de leur Pacman ou de leur boule de fromage)

Là, ça a le mérite d’être clair quoique…il me semble que d’habitude c’est plutôt la femme qui croise les jambes et l’homme qui met ses mains ainsi mais passons, on comprend quand même bien le panneau bleu. L’autre…ferait plutôt penser à un site pour trouver l’âme sœur je trouve 

 

Et puis il y a le style Bavarois, reconnaissable entre tous, traditionnel, allemand quoi 

Et puis heureusement, certaines personnes ont plus d’imagination et de fantaisie pour s’exprimer. C’est comme dans la vraie vie en fait, c’est une question de personnalité . Ci-dessous, l’esprit dessinateur de BD.

Et puis il y a les fantaisistes qui brouillent les cartes (et non pas l’écoute!) et qui nous obligent à regarder des deux côtés pour être certain de faire le bon choix en cas de besoin…

Et je vous ai gardé le meilleur pour la fin: les raffinés. Comme quoi vous avez bien fait de rester jusqu’au bout!

Alors, quel style avez-vous apprécié? Rassurez-vous, c’est juste une question de curiosité, ce n’est pas un test de personnalité 

Ah, au fait, tant que j’y pense, si vous avez besoin de nettoyant pour cet endroit, le copinaute Géhèm vous offre sa dernière version d’un produit connu.

Continuer la lecture
14 juillet

Bonjour à tou(te)s  . Le thème de cette 28ème semaine chez Ma est « bleu-blanc-rouge ». Logique, c’est le 14 juillet. Comme j’avais déjà préparé un article complet pour cette fête, c’est celui-là que je vous propose ci-dessous.

En ce jour de fête nationale française, je trouvais que c’était le bon moment pour vous faire connaître un endroit que j’ai découvert lors de mes vacances en Bavière: la ville de Cham.

Quel rapport me direz-vous? En fait, Cham est la seule ville d’Allemagne où le carillon de l’hôtel de ville sonne La Marseillaise pour commémorer Nicolas Luckner Maréchal de France né dans cette ville de Bavière, le  . Wikipédia nous apprend qu’Il se voit confier le commandement de l’armée du Rhin en 1791 puis de l’armée du Nord en 1792.
Il accompagne La Fayette à Paris en juillet pour manifester sa sympathie à Louis XVI puis perd toute sa popularité et est regardé comme suspect après le 10 août (arrestation de Louis XVI).
En 1794, il est dénoncé par Charles de Hesse et traduit devant le tribunal révolutionnaire qui le condamne à mort et le guillotine à Paris le 
C’est pourtant à lui que Rouget de Lisle dédia, en avril 1792, son célèbre Chant de guerre pour l’armée du Rhin, autrement nommé, par la suite, La Marseillaise.

La Marseillaise s’est d’ailleurs tout d’abord intitulée Hymne de guerre dédié au Maréchal Luckner… (Source)

Représentation du Maréchal Luckner devant l’hôtel de ville de Cham
L’outrage des ans sur son livre…

Le moment est venu d’écouter le fameux carillon et de découvrir d’autres endroits de charme de Cham en cliquant juste

ici

Une chose que j’ignore toujours est le gentilé des habitants de Cham: sont-ils des Chamois ou des Chameaux? 

 

 

Continuer la lecture
Oups! 😒

Je présente mes excuses aux abonnés qui ont reçu un embryon d’article en préparation pour le 14 juillet…

Une erreur de manipulation, une distraction et vlan l’article est parti sans photos et sans consistance.

Je vous servirai donc  ce pétard mouillé samedi mais après un sérieux toilettage, n’ayez crainte.

Continuer la lecture
La vie en couleur

Aujourd’hui dans la lettre d’information que je reçois chaque semaine sur les arts textiles (anciennement Tricotin), j’ai trouvé la vidéo ci-dessous fort intéressante à mes yeux (bleus comme par hasard).

Vous aurez probablement remarqué que, depuis le début, la couleur dominante de mon blog est le bleu. Tout le monde sait que c’est ma couleur préférée, dans (presque) toutes ses nuances. Je trouve cette couleur douce, agréable, elle évoque le ciel d’été, la mer, bref, elle me fait rêver.

Ceux qui me connaissent savent que je ne porte jamais de rouge que je trouve agressif. Même si j’ai choisi de mettre en photo d’en-tête mes magnifiques pavots qui me ravissent chaque année… Or, d’après la vidéo, quand on est en rouge, on montre qu’on est fort, bah tant pis pour moi. Par contre le bleu serait parfait pour les activités créatives.
What else? comme dirait Georges Clooney.

 

Et on termine en chanson avec une séquence nostalgie…en couleurs

Continuer la lecture
Réflexions…profondes ou pas 🤨

Récemment, le copinaute Géhem publiait un article basé sur le thème du reflet. Il se trouve que j’aime aussi beaucoup les reflets et que, il y a quelques mois, j’ai déjà partagé 6 photos de cette catégorie retenues pour une exposition. Comme il (Géhem) me suggérait de lui envoyer quelques photos, j’ai trouvé plus sympa de les mettre directement dans mon petit chez moi où je vous accueille volontiers.

Continuer la lecture
⚠ Quelques panneaux de signalisation peu courants

Vous me connaissez suffisamment maintenant pour savoir que je suis toujours à l’affût de curiosités, de choses ou de situations peu habituelles.

Ma curiosité me pousse donc à photographier aussi les panneaux de signalisation qui ne font pas partie de ma vie ordinaire.

Ceux que je vous propose, ci-dessous, ont été glanés à l’occasion d’une ou l’autre balade…

La première photo est carrément une histoire à elle seule. Ce n’est pas le panneau qui est étonnant, c’est la situation en elle-même. Je précise que cette première photo n’est pas de moi mais je n’ai, malheureusement, pas mémorisé qui en est l’auteur, je sais juste que ça se passe dans la commune où j’habite.

La photo suivante demande quelques mots d’explication pour les non-Belges. Le chouffeleir est un nain qui ne vit qu’à la Brasserie d’Achouffe Donc, ce panneau est plutôt bien vu du Belge qui a soif 🍺

Un coin à sanglier peut-être…
Bon, on a compris le message
Bon, s’ils veulent vivre au calme, c’est leur droit.
Celui-là j’aimerais le posséder. J’adore les chats.
On comprend bien le message ici aussi.
J’aime bien les yeux qui vérifient que seuls les riverains passent.
Et là, j’avoue que je n’ai rien compris…
Continuer la lecture
Le poids des mots, le choc des photos

Vous connaissez bien sûr cette formule qui était le slogan d’un magazine très connu.

Je me la suis appropriée pour introduire le sujet de ce jour et faire une petite mise au point concernant mes photos.

La plupart du temps, sur ce blog, je privilégie l’image en elle-même ainsi que le sujet développé plutôt que la qualité technique de la photo.

En réalité, ce n’est pas toujours le cas et, si j’étais absente cette semaine, c’est parce que le photoclub dont je suis membre organisait son exposition annuelle. Nous étions donc 10 photographes amateurs à présenter quelques photos de l’année, du 21 septembre au 1er octobre.

Je vous montre, ci-dessous, la partie de l’expo qui m’était réservée…

 

…et je vous propose de voir les photos une par une ci-dessous.

La première série (les 6 photos de gauche) est intitulée Archi-made.

La deuxième série (les 6 photos de droite) s’appelle Profondes réflexions.

Ne vous prenez pas la tête  il est tout à fait possible que certaines de ces photos aient déjà été utilisées dans l’un ou l’autre article…

Je vous dis à tout bientôt pour une balade agréable en Bavière, une région allemande dont je ne vous ai pas encore parlé.

Continuer la lecture
Le petit coin (3)

Bon, on en a déjà parlé ici et mais comme ça fait partie de la vie quotidienne on peut se permettre de revenir sur le sujet. Quel sujet? Mais celui évoqué ci-dessous bien sûr.

J’ai vu récemment ce modèle du XVIIIème siècle en bois, cuir, faïence moulée et papier (désolée pour le reflet de la vitrine) qui, une fois refermé, peut aisément passer pour un empilement de livres, même s’il vaut mieux ne pas le redresser pour le ranger dans la bibliothèque…après usage! 

Il y a aussi ce modèle, très chic, fleuri et aéré…utilisé dans le passé également.

Quand on voyage, on rencontre différents pictogrammes pour bien spécifier l’endroit et on se pose parfois des questions…Y en a qui ressemblent vraiment à ça?🙄

Ou à ça???

Tant qu’on est dans les questions, vous comprenez vous ce que ça veut dire?

Un WC adapté pour les personnes à mobilité réduite je comprends évidemment mais un WC indiqué pour les sourds…?🙄

Il y a aussi ceux qui ont de l’humour (désolée pour le flou, il ne faisait pas très clair…)

Je suppose qu’il voulait dire always right: les hommes à gauche parce que les femmes ont toujours raison 😉

Et puis il y a ceux à qui il faut vraiment tout expliquer!

Et enfin ceux qui, comme moi, cherchent les différentes manières d’indiquer le petit coin…et les appliquent carrément sur les portes pour qu’on n’ait aucun doute!

Continuer la lecture
Fermer le menu