L’agenda ironique de décembre

En ce dernier mois de 2020, c’est le Flying bum qui nous donne ses consignes pour l’agenda ironique.

Le thème: l’Annus Horribilis avec comme particularité qu’il faut obligatoirement utiliser au moins un régionalisme (mot), au moins une expression ou locution régionale et un juron régional.

Forte de ces consignes/contraintes, je me suis attelée à la rédaction du texte ci-dessous non sans avoir souffert pendant un long moment de leucosélophobie.

Après avoir tergiversé j’ai choisi de poursuivre l’histoire commencée le mois dernier et je vous propose un court résumé de la chose:

Anapodoton est le pseudo choisi par un jeune homme devenu cul-de-jatte suite à un accident. Il a retrouvé le goût de vivre en réalisant des livres illustrés par les photos de ses nombreux voyages.

Anapodoton (que ses amis appelaient familièrement Ana) avait toujours de nombreux projets de voyages sous le coude et n’était jamais à court d’idées quand il s’agissait de vivre de nouvelles expériences. Il avait bien rebondi, si j’ose dire, malgré l’amputation qui avait changé profondément sa vie. Il croyait que rien ne pourrait désormais se mettre en travers de sa route et était toujours heureux de se poser quelques jours dans son village d’origine. Il venait de rentrer d’un voyage dans l’Oural et travaillait d’arrache-pied, comme il se plaisait à le dire avec beaucoup d’humour, à son prochain livre.

On lui avait bien parlé de quelques problèmes de santé en Chine mais l’info entrée par une oreille était ressortie par l’autre tout aussitôt. Il était comme ça Ana,  la vie lui avait joué un très mauvais tour en le privant de ses jambes et il était certain d’avoir épuisé son quota de malheurs.

Quittant son ordinateur, il roula jusqu’à la place du village où son ami François tenait la baraque à frites. Il s’installa à une table proche du comptoir de manière à pouvoir babeler un peu avec son ami. François était une bonne nature, le roi des petits arrangements. Tout le monde savait que, au chômage depuis longtemps, il n’avait pu faire rénover son commerce qu’en stoemelings. Les deux amis plaisantaient volontiers ensemble et François avait l’habitude de taquiner Ana à propos de Sandrine, la fille du cantonnier.

— Ne fais pas l’idiot, lui disait-il, on voit bien qu’elle n’aspire qu’à froucheler avec toi. 

— Arrête avec ça, lui dit Ana, il faut vraiment que tu n’aies pas toutes tes frites dans le même sachet (ce qui est quand même un comble dans le cas présent 😉) pour imaginer que je puisse m’intéresser à elle alors que je fais de magnifiques rencontres dans tous les pays que je visite.

Redevenant tout à coup sérieux, François lui demanda s’il avait entendu parler du  drôle de virus qui se propageait un peu partout et qui poussait  les pays à fermer leurs frontières.

Nom di Djoss, j’espère que ça ne va pas m’empêcher de voyager cette année sinon je deviendrai fou. Il n’y a que quand je circule très loin d’ici que j’arrive à me sentir presque normal. C’est déjà assez pénible d’être devenu “anapode”, je ne vais quand même pas maintenant souffrir d’annus horribilis! Tu as de la chance que je n’aie pas perdu mon humour en perdant mes jambes, j’aurais pu mal le prendre: on ne balance pas des infos sans fondement à un cul-de-jatte voyons!

Pour vous aider si nécessaire:

Voilà ce que j’avais à ajouter sur la vie d’Anapodoton. Vous en dirai-je davantage sur lui? Je l’ignore, même si je m’y attache un peu. Ce serait quand même dommage, alors qu’il a fait des pieds et des mains (Oups!) pour continuer à trouver de l’intérêt à vivre, que je le jette comme une vieille chaussette désormais inutile non?

On verra qui pilotera l’agenda ironique de janvier prochain et quelles seront les consignes. Dans l’immédiat, ce que je vous suggère c’est d’aller voir les autres participations sur le blog du Flying bum. Je vous promets que vous ne serez pas déçus.

Cet article a 25 commentaires

  1. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Tu n’es pas restée les pieds dans le même sabot !
    Nom di Djoss ! Pas de leucosélophobie pour toi ! Tu n’as pas toutes tes frites dans le même sachet !
    Bon dimanche !
    Pierre
    PS : Très bien ” LA MINUTE BELGE ” !

    1. Photonanie

      Comment ça je n’ai pas toutes mes frites dans le même sachet? Tu m’insultes maintenant? 😉 Ou tu n’as pas bien compris le sens qui est “ne pas avoir la lumière à tous les étages”…
      Bon dimanche

      1. Pierre

        Malher de Malher ! Qu’ai-je fait ! J’avais pourtant bien compris et en plus je suis allé voir ” LA MINUTE BELGE ” !

        J’ai merdé épicétout !
        J’hésite à me faire harakiri : ma cicatrice de juin est encore assez récente et je ne voudrais pas l’abîmer !

        Bon lundi archi pourri en Normandie !

        Pierre

        1. Photonanie

          C’est bon pour une fois vieux filou 😆 Tu as bien raison de ne pas prendre le risque d’abîmer ta cicatrice, ce ne serait pas prudent et puis il y a, malheureusement, bien d’autres manières de se faire hara-kiri par les temps qui courent 🙁
          Temps sec et doux chez moi, c’est déjà ça 😉
          Bonne journée.

  2. Maïté

    Quel personnage cet Ana! J’ai adoré ! Et que neni, il ne faut pas arrêter de le faire voyager dans ton imaginaire !
    Bon dimanche !

    1. Photonanie

      Merci Maïté, heureusement que l’imagination n’est pas confinée 😉
      Bon dimanche à toi et toute ta petite famille.

  3. Geneviève Hubinon

    La vie d’ Anapodonton est un beau feuilleton ( une belle série ) en cette anus horribilis. C’ est le pied de lire ses aventures !

    1. Photonanie

      Ravie que ça te plaise Gene. J’espère que ça va continuer à marcher 😆

  4. Leodamgan

    Bonjour,
    Bravo pour les jeux de mots et l’utilisation du mot “anapodoton”.
    Quant à tes termes régionaux, je ne les connaissais pas du tout!
    Bon dimanche,
    Mo

    1. Photonanie

      C’est qu’on les aime nos mots régionaux 🙂
      Bonne soirée.

  5. Adrienne

    ah tu as choisi la piste brusseleir, c’est bien 🙂

    1. Photonanie

      J’ai choisi ce qui me paraissait le plus savoureux même si je suis plutôt liégeoise mais, dans ce cas, ça devient vite du patois wallon alors…

    1. Photonanie

      Merci Toutlop, je m’y suis finalement plutôt attachée à ce cher Anapodoton (même si cheviller n’est pas très adapté dans son cas 😆 )

  6. gibulène

    Pourquoi Anapodoton disparaitrait-il ? il a sa place dans l’Agenda ! faudra lui faire rencontrer Onésime un de ces jours !

  7. Hé bien félicitation à Ana Potodon et à Bernadette (la faute aux Nanies ?) pour cette belle victoire évidemment méritée 🙂
    il parait que l’agenda de janvier passera par chez moi, à très bientôt donc !
    bravo !!!

    1. Photonanie

      Merci à “Carnets paresseux” ainsi qu’à mon fan club 😆
      Une ‘tite précision: ce n’est pas Ana Potodon chez moi c’est Anapode d’Hotton (Hotton étant une commune belge proche de chez moi).
      A tout bientôt pour de nouvelles aventures 🙂
      Et, au passage, meilleurs vœux.

      1. évidemment, même si ça s’entend de même ça n’est pas la même chose ! on reparlera d’Hotton dans le prochain agenda 🙂 )

        1. Photonanie

          Un peu de confusion en ce début d’année il me semble chers Carnets 😉
          Mon héroïne était un héros mais qui sait, y a peut-être une idée à creuser 😀
          Quoique, après en avoir fait un cul de jatte, j’hésite quand même à en faire un eunuque…même si tout fout l’camp mon brave monsieur 😆

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.