Toi, toi mon toit…

En classant mes photos de girouettes, je me suis rendu compte que, contrairement à ce que je pensais, j’avais quand même une certaine quantité de coqs.

J’évite en général de photographier les coqs d’église parce que je trouve qu’ils se ressemblent tous mais, malgré tout, on trouve des coqs très différents sur les toits, d’église ou de maison d’ailleurs.

C’est donc une basse-cour de coqs que je vous propose mais les miens ne pourront en aucun cas être cuisinés au vin, désolée pour les gourmands

 

Continuer la lecture
Fermer le menu