Du côté de chez Ma

Confinéééééée, enfermééééée
Je ne sortirai plus jamais….
(vidéo humoristique de F. Peyre)
 
Comme je suis d’un naturel optimiste, je garde le moral et prends avec bonheur toutes les initiatives du net qui me font rire malgré la gravité de la situation actuelle 😊.
 
Cela étant dit, le samedi, quoi qu’il advienne, c’est le jour du défi de Ma. Aujourd’hui, le mot que nous devons illustrer en photo(s) est “piquant“.
 
J’ai bien quelques photos de cactus prises à Eze ou, plus loin, dans le jardin Majorelle à Marrakech, mais j’ai choisi une autre approche.
Vous savez à quel point le Pays Basque est cher à mon coeur et donc il était incontournable pour moi de vous parler du piquant du piment d’Espelette.
Je me rends en même temps compte que je n’ai jamais rédigé d’article sur Espelette, probablement parce que je trouve l’endroit trop touristique à mon goût, même si, bien sûr, j’ai pris plaisir à le visiter. Il y a tellement longtemps que nous parcourons le Pays Basque que, à présent, je privilégie davantage les découvertes un peu hors des sentiers battus. D’ailleurs j’ai quelques projets pour fin juin si…🤞
 
Dès qu’on arrive dans le village, on est transporté dans le roman Ramuncho de Pierre Loti “partout sur leurs murs s’étageaient comme de beaux chapelets de corail, des guirlandes de piments rouges “.  Impossible en effet de rater ces cordes de piments qui sèchent au soleil sur de nombreuses façades.
 
 
 
 
Le piment peut-être utilisé à la place du poivre dans de nombreuses recettes, une manière bien agréable de rapporter un petit goût du Sud-Ouest, à consommer, sans modération, tout au long de l’année 😋.
 
Pour les curieux ou les scientifiques, j’ai trouvé les infos ci-dessous.
 

Pourquoi le piment pique-t-il ?

En fait, si le piment pique, c’est surtout à cause d’une molécule : la capsaïcine. À cause d’elle, mais aussi à ses congénères de la famille des capsaïcinoïdes, on ressent cette sensation si particulière. Ce n’est ni plus ni moins qu’une impression de brûlure puisque ces molécules ont la particularité d’activer les récepteurs de chaleur de la peau. C’est une molécule organique, donc peu soluble dans l’eau, c’est pour cela que ça ne sert à rien de boire des litres au robinet ! Mieux vaut un bon verre de lait ou même de la crème glacée. Alors, retenez-le pour la prochaine fois !

Mais pourquoi le piment s’est-il doté d’une telle molécule ? Non, il ne vous veut pas particulièrement de mal. C’est tout simplement une sorte de sécurité. En effet, les plantes ont développé cet aspect afin de se protéger de la prédation des mammifères. Ces derniers y sont très sensibles (comme nous) et vont donc éviter de le manger pour ne pas ressentir cette sensation de brûlure (pas comme nous.)(source)

Je vous invite comme chaque samedi à passer chez Ma voir comment les autres participants ont illustré le mot du jour.

Bon week-end malgré les conditions difficiles pour beaucoup.

Continuer la lecture Du côté de chez Ma