Voyage, voyage: la ville de Québec (2)

Pour cette deuxième balade dans la ville de Québec, nous allons d’abord pique-niquer dans le très beau parc du Bois-de-Coulonges où nous rencontrons d’adorables petits compagnons.

Poursuivant notre promenade, près de la gare du Palais, au centre-ville, nous découvrons l’oeuvre de Michel Goulet « Rêver le nouveau monde ».
Cette oeuvre, composée de 44 chaises-poèmes, est le cadeau de Montréal à Québec pour son 400ème anniversaire. On y trouve, entre autres, une citation d’Emile Nelligan, fort peu connu chez nous mais de belle renommée au Québec.

Nous nous dirigeons ensuite vers le parc de la  chute de Montmorency . Avec ses 83 mètres de hauteur, cette chute dépasse de 30 mètres la hauteur des chutes du Niagara et est pourtant beaucoup moins célèbre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’y a pas qu’à Québec que les piliers de pont sont bien décorés. Depuis peu, un pilier du ring de Bruxelles (B) est garni de la tronche de Stromae 

Notre prochaine étape québécoise nous mènera de Québec à Chicoutimi.

Continuer la lecture
Voyage, voyage: la ville de Québec (1)

Souvenez-vous d’un article précédent: nous quittions Montréal par le pont Jacques Cartier en direction de la ville de Québec (environ 275 km).

Commençons par un peu d’histoire…

Le 15 mars 1603,Samuel de Champlain, sur les traces de Jacques Cartier, quitte Honfleur à bord de La Bonne Renommée  et débarque au Québec où il installera, quelques années plus tard (1608),  un poste de traite des fourrures sur la place Royale.

Source: Wikipédia

L’origine du nom Québec, 1608

Patrick Couture, Sylvio Boudreau

Deux possibilités quant à l’origine et la signification du nom de Québec. La première est qu’il viendrait de la langue iroquoise et signifierait « Là où le fleuve se rétrécit ». La seconde veut qu’il découle plutôt du mot montagnais « képak » qui veut dire «débarquez ». Champlain aurait donc pris l’invitation faite par les autochtones de débarquer pour le nom de l’endroit.

Quant à nous, pour traverser le Saint-Laurent nous empruntons un des nombreux traversiers qui jalonnent le fleuve sur tout son parcours.

Nous découvrons une ville très différente de Montréal, plus à notre mesure, moins « américaine » avec des maisons charmantes et une ambiance plus cool.
Enfin, c’est mon avis 😉

Nos hôtes, qui ont un empêchement pour le petit-déjeuner,  ont tout prévu pour que nous soyons très bien accueillis au « Cochon dingue » tout proche. On y trouve des « cochonneries », des « plaisir cochons »,… et nous sommes repus pour plusieurs heures.

Nous sommes fin prêts pour découvrir la ville en elle-même. Le fabuleux château Frontenac, où nous ne logeons pas ;-),  nous impressionne et, oserai-je le dire, nous écrase un peu. Il est inratable, incontournable et est un des symboles de la ville.

Nous poursuivons notre découverte par une visite fort bien guidée de la citadelle de Québec.

En nous promenant dans la ville, le nez au vent, nous nous croyons subitement arrivés en Ecosse mais ce sont bien des musiciens québécois qui nous amusent un bon moment sur la place Royale (voir plus bas).

Nous nous laissons baigner par la douceur de vivre de cette ville avant d’aller ravir nos papilles au « Lapin sauté ».

Retour à notre très confortable chambre d’hôtes au « Bois joli » (où j’ai dû prendre au moins 3 kg à cause des délices du petit-déjeuner!) pour un repos bien mérité avant la suite de notre visite de cette ville très agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un tout petit échantillon musical, même s’il est de faible qualité, ça vous dit?

 

Continuer la lecture
Fermer le menu