Consoles, gargouilles et drôles de bouilles

Si vous n’aimez pas ce que vous voyez le matin dans le miroir de la salle de bain, regardez ci-dessous, ces drôles de bouilles devraient vous consoler

Et si vous souffrez de paraskevidékatriaphobie, je vous rassure  déjà, on aura de la chance!

Cet article a 11 commentaires

  1. Tout un bestiaire de gargouille qui me fait prendre conscience que finalement, ma propre bouille n’est pas si mal que ça !!!!!

    1. Hein que c’est rassurant? 😉

  2. De quoi décomplexer les gens ! . A plus !

    1. Bah, y a pas de mal à s’faire du bien 😉

  3. Certaines me font penser a quelqu un

    1. Des noms, des noms! 😀

  4. Comme disait Talleyrand : Quand je me regarde, je me désole ; quand je me compare, je me console.
    Tu ne pourrais pas, pour me faire rire, dire trois fois de suite (aussi vite que possible) paraskevidékatriaphobie ? 😉

    1. Voilà c’est fait. Comment ça tu n’as rien entendu? Faut vérifier ton sonotone voyons 😉
      La citation de Talleyrand me rappelle la chanson que nous chantait la grand-mère d’une copine d’enfance: « Quand j’vois mon crâne tout nu, de cheveux dépourvu, ça me désole. Mais quand je pense qu’au trou de leur cul, les singes n’en ont pas non plus, ça me console »
      Après ça, les mauvaises langues diront encore que ce n’est pas un blog culturel. Pfff!

  5. Bonjour Photonanie. Tu possèdes une  » belle  » collection ! Je trouve qu’il y a quand même qu’il y a une des gargouilles (la 3 à droite) qui présente une jolie courbure d’encolure …
    Merci pour l’exposition et le souci esthétique … 😉
    Bonne fin de semaine.

    1. Merci Midolu. Bonne fin de semaine également 🙂

    2. Oh je bafouille avec  » qu’il y a  » … 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :