Agenda ironique de février: ma proposition

Avant le début de la représentation, les comédiens se demandent avec angoisse si les spectateurs seront  nombreux ce soir 😉.

Un piège bien rodé

Situation: Antoine a perdu son boulot et doit à tout prix gagner sa vie. Il a enfin reçu une convocation à un entretien d’embauche dans lequel il place tous ses espoirs. Il a mis son costume de mariage, un peu étroit et lustré mais c’est tout ce qu’il a de convenable.

Décor : dans une usine de travailleurs à la chaîne, un candidat (C) se tient debout face au Directeur des Ressources Humaines (DRH). Ils sont dans un bureau vitré qui permet au directeur de surveiller les travailleurs en tout temps. Il jette d’ailleurs très souvent un regard sur l’usine en contrebas. C’est un maniaque apparemment.

DRH : Bonjour Monsieur. Vous avez répondu à notre offre d’emploi mais je veux m’assurer que vous remplissez bien toutes nos conditions.

C : Certainement, j’ai tout bien vérifié vous savez, ça ne devrait pas poser de problème.

Un franc sourire s’affiche chez le candidat. Il essaye de se montrer sûr de lui.

DRH ; Ce n’est pas votre premier emploi en usine je suppose ?

C : Non bien sûr, j’ai même des lettres de recommandations de mes anciens employeurs.

C tend le courrier au DRH en se penchant par-dessus le bureau qui les sépare.

DRH : Bien, vous avez apporté une copie de votre diplôme de mécanicien je suppose ?

C : Oui bien sûr, je vous ai dit que tout était bien préparé. Je peux commencer quand ?

Le DRH agite ses mains devant lui de haut en bas pour calmer le candidat.

DRH : Ouh lala, pas trop vite il faut être tout à fait sûr que vous convenez. Avez-vous toute liberté pour être disponible en cas d’urgence ou de prestation de nuit ?

C : Je devrais pouvoir m’arranger. J’ai vraiment besoin de ce boulot.

DRH : Il faut que vous soyez certain, je n’engage que des personnes sur qui je peux compter.

C : Ne vous inquiétez pas, je ferai tout ce que vous voulez, je pense être la personne qu’il vous faut.

La secrétaire (S) entre déposer des documents sur le bureau.

S’adressant en souriant au candidat :

S : Bonjour Monsieur, asseyez-vous donc plutôt que de rester planté là.

C : Merci Madame, je n’osais pas, répond-il en devenant ponceau.

Le DRH regarde, avec un sourire sardonique, le candidat s’asseoir en face de lui

DRH : Et voilà, je me doutais que vous ne rempliriez pas toutes les conditions.

C : Fichtre Monsieur, mon dossier est pourtant complet et je réponds à toutes vos demandes !

DRH : au niveau des compétences et de la disponibilité, tout semble correct mais ici nous n’engageons que des personnes atteintes de kathisophobie. En effet, le travail doit être rentable et c’est le meilleur moyen que nous avons trouvé pour que vous restiez debout toute la journée devant votre poste. Nous avons essayé les sièges inconfortables, les chaises bancales ou à trois pieds, les punaises sur les sièges et même les coussins péteurs mais certains petits malins arrivaient quand même à rester trop souvent assis !
Vous pouvez donc prendre votre dossier (Soupir) ainsi que la porte. Au revoir Monsieur.

Le DRH et sa secrétaire, entièrement soumise,  se regardent avec un air de connivence. Leur duo a encore été efficace.

Voilà, ici se termine ma participation à l’AI de février dont les consignes se trouvent ici.

Dans la foulée, je vous invite à aller lire les autres propositions 👍. Pour plus de facilité, les textes reçus jusqu’aujourd’hui sont regroupés juste 😉.

Cet article a 16 commentaires

  1. Hubinon genevieve

    Une entreprise qui n’ emploie que des phobiques d’ un certain type, c’ est bien trouvé !

  2. Mo

    Bonjour,
    c’est de pire en pire pour trouver du boulot…
    Bon après-midi,
    Mo

    1. Photonanie

      J’ai oublié la mention “ceci est une fiction, toute ressemblance…” ;-)
      Bonne fin de journée.

  3. Donald

    Tant mieux pour C ! En effet, il est préférable pour lui (et pour n’importe qui d’autre) de ne jamais travailler dans un endroit aussi débile ! :wacko: ;-) Il trouvera mieux ailleurs… enfin, je l’espère ! :yahoo:

    1. Photonanie

      Oui mais parfois quand tu dois vraiment gagner ta vie… ;-)

  4. Renée

    il est tordu le dirlo! Bisous bonne semaine

  5. Eric Chamberlin

    Il vaut mieux être stasophobe, c’est plus reposant ! :-)
    Cela étant, ce garçon n’a qu’a venir en France, chez nous il suffit de traverser la rue pour trouver un boulot ! :-)
    Bien trouvé en tout cas …

    1. Photonanie

      J’ai entendu en effet que de l’autre côté de la rue on trouvait plus facilement ;-)
      Tu as raison mais les consignes sont les consignes :yes:

  6. Rotpier

    Bonjour Bernadette !
    Saleté de DRH ! Une drôle d’engeance ceux là ! :wacko:
    Qu’on les pende par le cou ou par autre chose jusqu’à ce que détachement s’en suive … épicétout ! :yahoo:
    Bon mardi !
    Pierre
    PS : Bien vu ton petit écrit, ce n’ai pas du travail de Charlot … ni de Charlotte d’ailleurs ! :good:

    1. Photonanie

      J’avais un compte à régler depuis longtemps :yahoo:
      Bonne journée.

  7. gibulene

    Il a de la chance Antoine, il n’aura pas droit aux punaises dans le postérieur :yahoo: :yahoo: :yahoo:

Laisser un commentaire

:good: 
;-) 
:negative: 
:wacko: 
:scratch: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:-) 
:rose: 
:bye: 
:-( 
:yes: 
:whistle: 
:cry: 
:mail: 
:unsure: 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.