Du côté de chez Ma

Je me demande si c’est dû à un hasard du calendrier mais le mot proposé par Ma ce samedi est…sapin 

Si c’est l’arbre en lui-même ok mais si c’est pour suggérer que ça sent le sapin, je ne suis pas du tout pressée…

Commençons par un sapin stylisé, je le trouvais pas trop mal en vrai mais en revoyant la photo il me fait penser à un kebab 

Celui décoré dans un magasin de vêtements pour enfants me plaît mieux finalement.

Ci-dessous une photo d’un sapin de Noël chez moi il y a quelques années 🎅🏼

Et pour terminer, ces mignons petits rennes réalisés en branches de…sapin bien sûr.

Et vous, décorez-vous un sapin chez vous pour Noël? Si oui est-il naturel ou artificiel?
Le prenez-vous classique ou coloré ou encore d’une essence spéciale?

J’avoue que j’avais un peu mauvaise conscience à prendre un sapin naturel chaque année, même pas en pot à replanter après les fêtes. Et puis j’ai vu récemment une étude comparative sur l’empreinte écologique des sapins naturels et des sapins artificiels 

Et donc cette année, comme les autres nous choisirons un sapin naturel qui parfumera la maison pendant le temps des fêtes 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Le mot proposé par Ma cette semaine pour son projet 52 semaines est « froid » 

La photo à laquelle je pense directement est celle prise en Islande de ce baigneur qui s’était équipé pour avoir moins froid en allant nager! Il faut dire que la plage était chauffée par géothermie (à 2°c) comme beaucoup d’endroits dans ce pays vu qu’ils ont des sources d’eau chaude gratuite un peu partout. Sinon, aux alentours il faisait glacial et enneigé.

Vous ne me croyez pas? La preuve ci-dessous

Heureusement que tout de suite après être sorti de l’eau il pouvait aller rejoindre ses copains/collègues dans le bain très chaud!

En Islande, ce type d’installation remplace le café du coin: c’est là que les hommes se retrouvent pour discuter le coup.

Étonnant non? 

Je vous dis à la semaine prochaine pour le prochain défi 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Le mot proposé par Ma en cette 46ème semaine est « ruines ».

Je vous ai déjà montré de nombreuses ruines et je n’avais pas envie de reprendre les mêmes. J’ai donc choisi cette fois de partager des photos d’un endroit qui se trouve en Albanie et que nous avons visité cette année: le site archéologique de Butrint.

Ville importante à l’époque antique, Butrint a deux histoires: une histoire mythologique et une histoire archéologique. Selon la légende, la cité aurait été fondée par des Troyens fuyant la guerre de Troie. A leur arrivée sur les côtes de l’Epire, pour honorer les Dieux, ils sacrifient un bœuf, qui, seulement blessé, continua à courir jusqu’à tomber mort sur la presqu’île de Butrint. Voyant ici un bon augure, les Troyens décidèrent de bâtir la cité Buthrotum, « le bœuf blessé ». L’histoire archéologique est évidemment tout autre. Occupé, depuis l’Age du Bronze par différentes tribus, le site prit de l’importance au VIe siècle av. J-C, lorsqu’il devint un centre cultuel avec l’édification d’un temple dédié à Asclépios (Esculape), le Dieu de la médecine. Au IVe siècle av. J-C, Butrint devint un centre administratif de la tribu des Chaoniens et se dote alors d’une agora regroupant les institutions politiques et religieuses. C’est de cette époque que date le théâtre. (source)

Temple d’Asclépios
Porte du lion (un lion mange un bœuf)
Ancienne basilique
Chapelle baptismale
Amphithéâtre

Voilà, je vous laisse méditer sur ces ruines albanaises probablement moins connues que les grecques ou les italiennes mais qui méritent quand même une petite visite…

N’hésitez pas à aller voir chez Ma les autres participations à ce projet.

 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine, le mot proposé par Ma est « mémoire ». Fastoche, il y a plein de commémorations de la grande guerre. Trop facile même, y a qu’à se baisser… Ne voulant pas tomber dans la facilité mais jouer le jeu quand même dans l’esprit du moment j’ai choisi de vous proposer des photos personnelles  d’endroits de mémoire qui m’ont particulièrement touchée.

  • Le Mémorial de Caen

Le mémorial de Caen est un endroit que tout le monde devrait visiter ne fut-ce qu’une fois dans sa vie pour entretenir la mémoire collective, surtout de nos jours où certains la perdent dangereusement!

Ce que j’ai aimé à cet endroit ce sont les témoignages qui nous font prendre conscience que tous les hommes ont le même coeur et que, de l’autre côté aussi, certains souffraient et n’avaient pas choisi de faire la guerre!

  • Un endroit plus confidentiel

Cet endroit se trouve dans l’enceinte d’une chambre d’hôtes où nous sommes allés quelques fois  à Ver-sur-Mer en Normandie. C’est très émouvant de se trouver là et de lire les mots ci-dessus en se remémorant ce qui s’est passé dans la région.

  • Daschau

J’y suis allée, glacée d’horreur en avançant. Le silence était aussi assourdissant que tous les cris qui avaient dû y être poussés. J’ai pris des photos, pour moi, pas pour en faire un article: il faut y aller pour s’en imprégner et un récit reste un récit, ce n’est jamais qu’un travail de mémoire par procuration…ceux qui sont tombés valent mieux que ça!

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Bizarre l’idée de Ma de choisir de nous demander d’illustrer le mot « bizarre » dans le cadre de son projet 52.

Dans la définition du mot, on trouve, entre autres, « ce qui est inhabituel ». Du coup j’ai repensé à cet instrument de musique inhabituel découvert dans un château à Wernigerode (Allemagne).

Il s’agit du Gubal, encore jamais rencontré dans mon coin de Belgique.

Ce que ça produit comme sons? Ecoutez, c’est assez zen je trouve et tout ça avec le même instrument à caresser, faire gémir du bout des doigts.

A la semaine prochaine pour une autre illustration suggérée par Ma.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Pas facile à illustrer le mot choisi par Ma pour le projet 52 de cette semaine. Il s’agit de « secret ».

Comme il me semblait difficile d’illustrer en photo un mot aussi abstrait, je suis partie sur la piste du secret de réalisation.

Par exemple, quel est le secret jalousement gardé par ces artistes de rue pour rester ainsi en lévitation?

Marche-en-Famenne
Barcelone
Berlin

Et ces maîtres verriers à Murano, savez-vous quel est leur secret pour transformer un « banal » mélange sableux en un magnifique objet de cristal? 

Et le mieux gardé des secrets, n’est-il pas celui qui nous est (presque) livré dans la vidéo ci-dessous?

A la semaine prochaine pour le nouveau défi de Ma.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine le mot proposé dans le cadre du projet 52 de Ma est « boutique ».

Là encore comment choisir?

Pour commencer je partagerai volontiers les photos d’un endroit qui m’a laissé un souvenir particulièrement agréable: l’épicerie de La Borne près de Sancerre.

C’est un endroit hors du temps où on déguste du thé savoureux dans de la poterie faite main dans ce village de potiers dont vous trouverez l’histoire ici.

Après un temps de fermeture, l’épicerie est devenue restaurant en juillet de cette année, il faudra que j’y retourne, d’autant plus qu’on y sert du Sancerre de chez Daniel Chotard ainsi que du Menetou Salon. (nous avons été très bien reçus il y a quelque temps par Daniel Chotard et nous en avons rapporté quelques petits souvenirs agréables au palais). Comment résister aux bonnes choses…

Je continue avec un tout autre type de boutiques où c’est presque du producteur au consommateur en direct et c’est au Maroc que ça se passe: on y voit deux vendeurs d’épices, un marchand d’oranges et un poissonnier qui vend les poissons tout juste pêchés.

Les deux dernières photos sont plus humoristiques à mes yeux c’est la modernité marocaine pour commencer…

…et pour terminer, ce petit chat craquant devant la boutique du boucher (au Maroc aussi bien entendu, on imagine difficilement pareille scène chez nous). 

A la semaine prochaine pour le nouveau défi de Ma (ce qui ne veut pas dire que je ne posterai pas avant bien sûr)

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine Ma nous propose pour illustrer son projet 52 le mot escalier.

La dernière marche d’un escalier qu’on gravit est toujours plus haute que les autres.(Paul Masson)

Une grande hésitation  pour illustrer ce mot de la vie courante. C’est que des photos d’escaliers j’en ai beaucoup, j’adore les beaux escaliers! Comme d’habitude, le choix reste le plus difficile…

Vais-je vous montrer l’impressionnant, escalier du roi d’Aragon à Bonifaccio?

Ou plutôt le très bel escalier en marqueterie du château de Seneffe?

A moins que je ne partage le dernier que j’ai emprunté composé d’une partie en pierre et d’une partie métallique, le tout en colimaçon donnant le tournis?
Cet escalier d’environ 250 marches au total donne accès à la tour du carillon de l’université de Leuven (Belgique) dont je vous parlerai un jour.

Mais finalement je pense que le plus parfait et le plus étonnant est probablement celui à double hélice du château de Chambord.

Comme c’est samedi aujourd’hui, je propose qu’on termine de manière ludique pour bien commencer un week-end qui s’annonce radieux.

En plus je trouve que c’est un bon moyen d’inciter les gens à faire de l’exercice en empruntant l’escalier 

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Le mot proposé à l’illustration cette semaine chez Ma est BD

Comme j’ai déjà écrit sur les murs décorés de BD à Bruxelles et à Angoulême, j’ai choisi aujourd’hui de mettre à l’honneur un dessinateur qui fait partie du gratin de la BD belge et qui a son propre musée à Bruxelles, il s’agit de Marc Sleen.

Un inconnu? Pas vraiment, en tout cas pas en Belgique néerlandophone. Il faut quand même signaler que Marc Sleen a reçu une mention dans le livre Guinness des records (en 1989)  pour avoir détenu le record du monde pour une bande dessinée écrite et dessinée par un auteur. 

C’est dans un bâtiment à la façade chargée d’histoire (ancienne maison du peuple), que se trouve un musée avec une belle scénographie: on sent qu’il a été réalisé par de vrais amateurs de l’oeuvre de Marc Sleen. Dans ces conditions, pourquoi se priver d’aller découvrir ce qui nous y est proposé?

Dès l’entrée, on est plongé dans l’univers de Marc Sleen.

Le héro principal…

…et l’auteur

Le parcours créatif

Quelques exemples de BD de Néron

Si vous êtes séduits par le personnage, vous pouvez également vous balader sur les traces de Néron en suivant ce document.

La Fondation Marc Sleen se trouve rue des Sables 31-33 à 1000 Bruxelles et, contrairement à moi, Marc Sleen est sur Facebook.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma
D’après Wikipédia, un véhicule est « ce qui sert à transmettre, à transporter ». Parmi les diverses acceptions du terme, j’ai choisi de vous montrer des véhicules qui permettent de se déplacer. Il faut dire que depuis plus de 20 ans les moyens d’être mobile ont rythmé mon quotidien professionnel…
Sans aller bien loin, j’ai pioché dans mes photos de Berlin d’où j’ai extrait quelques véhicules que j’ai trouvés « remarquables » (dignes d’être remarqués) 
A Berlin Est, c’est la fameuse Trabant qui était la plus populaire.
Toujours à Berlin, il est possible de faire une ascension panoramique en ballon et de voir la ville de haut.
Mais vu la propension des Allemands à se désaltérer en grand format, le véhicule ci-dessous est probablement le plus sympathique et le plus convivial des trois 
Continuer la lecture
Fermer le menu