Voyage, voyage: l’île de Beauté (5)Porto Vecchio

La troisième commune de l’île de Beauté est Porto-Vecchio. C’est là que je vous emmène aujourd’hui même si ce n’est pas du tout ma ville préférée de Corse: beaucoup trop touristique à mon goût, touristique dans le mauvais sens du terme bien sûr…

Un peu d’histoire

C’est sur un vaste rocher d’immenses porphyres roses que les sénateurs de Gènes proposèrent en 1539 à l’Office de San Giorgio, richissime banque génoise, d’élever une forteresse permettant la mise en valeur de la plaine et l’exportation de denrées vers leur propre cité.

Ainsi naît la Citadelle de Porto-Vecchio. Malgré un golfe large et un arrière pays fertile, l’endroit n’en demeure pas moins une très forte aire de paludisme et un vrai nid de pirates barbaresques.

De 1540 à 1589, la citadelle a été trois fois détruite puis reconstruite. La République de Gênes finit par céder l’île à la France en 1768.

Un an plus tard, les troupes du Roi Louis XV prennent possession du « Bastion de France » ainsi rebaptisé et s’installent sur un espace fortifié de 3 hectares.(source)

 

L’église Saint-Jean-Baptiste, place de la République
Détail
Intérieur

Les fortifications: le Bastion de France

Pour en apprendre davantage sur la citadelle de Porto-Vecchio, c’est par ici

La porte génoise

Tortue sauvage corse

Le cimetière de Porto-Vecchio
Insectes corses au repos 😉

Notre prochaine escale corse aura lieu dans un endroit qui m’a fortement impressionnée et surtout qui m’a beaucoup plu: les Aiguilles de Bavella.

Un peu de patience…

Continuer la lecture
Fermer le menu