Découverte: le village de Sars-Poteries

C’est un peu par hasard que nos roues nous ont menés à Sars-Poteries,  village du nord de la France en plein cœur du Parc naturel régional de l’Avesnois. 

Village de 1570 habitants, son histoire remonte à une haute antiquité, témoin son « menhir » (La pierre de Dessus-Bise).
Il est appelé Sarto (aucun lien avec Sarkoyeux2) en 1100, Sars au début du XIIIème siècle, synonyme de défriché, et Sars-Poteries au début du XVIIIèle, lorsque naît la poterie de grès (les premiers habitants du village auraient été des potiers originaires de Belgique), nom qui vaudra sa renommée jusqu’à nos jours.

En 1802, on assiste à la naissance de l’industrie verrière qui atteint son apogée à la fin du XIXème avec les verreries d’En-Bas et d’En-Haut (elles comptent 800 ouvriers en 1900) qui cesseront leurs activités en 1937. (source)

Je n’avais jamais entendu parler de ce village mais, comme vous le savez maintenant, je suis souvent tête en l’air à l’affût des curiosités qui se trouvent sur les toits et là j’avoue que je n’ai pas été déçue mais étonnée: jamais encore je n’avais vu de telles garnitures de toit en verre coloré vil-respire.

Vous vous demandez de quoi je parle? Regardez donc ci-dessous, vous allez comprendre.

2016-29-11-23-32-33

Renseignements pris, il s’agit d’épis de faîtage.

Ils ont été posés au faîte des toitures sur des maisons en briques construites à la fin du 19ème siècle. La plupart de ces maisons étaient des estaminets, elles ont toutes la même forme carrée, on pourrait penser que c’est le même maçon qui les a conçues et construites avec les briques généralement faites sur place.(source)

L’histoire du verre à Sars-Poteries remonte au tout début du 19ème siècle mais, malgré les aléas de l’histoire, elle a trouvé un nouveau souffle deux siècles plus tard grâce à la construction d’un musée récemment inauguré le MusVerre dont je vous invite vivement à consulter au moins le site internet voire à vous y rendre.

Un petit film, ça vous dit?

Pour terminer, je dirai que je me réjouis que le hasard fasse parfois bien les choses puisqu’il m’a fait découvrir ce village assez discret.



2 commentaires

  1. Bonjour Bernadette !

    Décorations de toiture originales !
    … Juste une question: sur les toits brûlants des estaminets, est-ce qu’il y a plus de chattes qu’ailleurs ?
    Bon dimanche !

    Pierre

    PS: j’ai travaillé pendant 5 ans dans une verrerie industrielle spécialisée dans l’éclairage public et les optiques de phares de voiture … c’était juste pour éclairer ta lanterne !

  2. photonanie

    Grâce à toi et à ton éclairage je ne prendrai plus ma vessie pour une lanterne, c’est déjà ça 😉 sinon pour les chattes sur les toits brûlants, je n’ai pas la réponse mais je peux me renseigner…
    Bon 5 pulls si tu as la crève!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :