Atelier d’écriture Brick à Book 326

Ce mois-ci, c’est la photo ci-dessous qui sert de déclencheur d’écriture pour l’atelier Brick a book.

 © Jay Toor

 

Et voici le texte qu’elle m’a inspiré: Rétrovision

Regarder en arrière, voilà ce qu’il n’aurait jamais dû faire ! Encore, s’il avait regardé dans le rétro il aurait pu dire qu’il n’avait rien vu, rien entendu mais là, quand leurs yeux se sont croisés…
C’est vrai qu’elle l’avait bien gonflé. Pourtant il était sympa, il l’avait embarquée alors qu’elle avançait nonchalamment sur le bord de la route, le pouce mollement levé.

  • Salut, tu vas où ?
  • Où tu vas, ça ira.

Sourires, échanges de regards, son sac à dos jeté sur le siège arrière et elle qui se laisse tomber côté passager, tout de suite à l’aise.              
Pas deux minutes plus tard, elle chipotait à l’autoradio : elle n’aimait pas la voix qui en sortait. Arrêt brusque sur une musique de dingue hurlant à la mort. Tout ce qu’il déteste ! Et elle qui se trémousse et qui hurle de concert. Trop c’est trop. Il arrête la radio en remerciant l’inventeur des commandes au volant. Et elle, elle qui ronchonne, qui le traite de ringard et le tape sur l’épaule…
D’un coup elle attrape son sac à l’arrière et décapsule une canette de soda qui pétille jusque sur le tableau de bord. Lui qui est si soigneux avec sa voiture, la première qu’il a pu se payer en travaillant et qu’il bichonne dès qu’il a du temps libre ! 
La tension monte, elle devient perceptible dans le véhicule et les enveloppe. Ils se taisent à présent, tous les deux écoutent le silence, lui avec satisfaction, elle en fulminant. Elle commence alors à fredonner un truc débile, une rengaine de gamine immature. C’est comme si elle devait remplir l’espace de sa présence, d’une manière ou d’une autre… D’ailleurs la voilà qui dépose un pied nu sur le pare-brise comme une gosse mal élevée, provocante et sexy à la fois sans se demander jusqu’où on peut aller trop loin.            
On ne lui a jamais parlé du danger qu’il y a à monter dans la voiture d’un inconnu ?
Coup de frein violent, elle se plie en deux sous le choc et peste de plus belle. Lui, d’habitude si courtois lui crie de dégager, de le laisser à ses pensées. C’est sa voiture après tout et il a cru bien faire en l’emmenant mais il n’en peut plus à présent. 
Effrayée par la violence de son discours, elle ne demande pas son reste et descend, la tête basse et les larmes aux yeux.
Mais quand leurs regards se croisent et qu’il la voit si démunie avec son sac jeté au sol il ne peut pas résister et sans aller comme si de rien n’était.

Sans réfléchir, il enclenche la marche arrière et recule jusqu’à l’endroit d’où elle n’a pas bougé d’un pouce. Elle baisse la tête et réprime à grand peine un sourire de triomphe.

Pour voir les autres participations, il suffit de cliquer ici.
              

Cet article a 11 commentaires

  1. Quel phantasme !

    1. Ah bon, tu trouves? 😉

  2. Bonjour Bernadette !
    Très dangereuses les auto-stoppeuses à la carrosserie aguicheuse et aux pare-chocs rebondis !
    Moi, je n’en prends jamais et ma chérie est bien d’accord avec moi !
    Salut ! Tu vas où maintenant ?
    Pierre

    1. Je vais nulle part, je suis déjà arrivée pour me faire voir chez les Grecs 😉
      Je suis à Kos (toujours, tu m’intéresses…)
      Bonne soirée.

  3. Bravo pour ton habileté à montrer l’exaspération de ton conducteur, j’ai bien cru que ça allait finir très mal pour la fille !!! Mais non, pas si méchant le gars finalement !

    1. Une copine m’a dit récemment à l’atelier d’écriture de ma commune que j’aimais bien quand ça finissait bien.
      C’est vrai que ce n’est pas toujours comme ça dans la vie alors pourquoi noircir mes histoires, il faut bien équilibrer non? 😉

  4. Originale cette prise de tête, pétillante à la fois, bravo !

    1. Merci Nour, bonne journée 🙂

  5. c ‘ est plutôt trash cet atelier d’ écriture, j’ ai été lire chez les autres, on ne vit plus avec des bisounours!!
    bisous à toi

    1. Bah, c’est quand même assez soft chez moi 😉
      Bonne fin de journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :