Brick a book ✍🏻

Alexandra du blog Brick a book nous propose de reprendre les habitudes d’avant Covid 19. En ce qui me concerne, ça ne change guère puisque j’ai continuer à piocher sur son blog de quoi publier le lundi 😉 .

Cette fois c’est la photo ci-dessous qui doit servir de déclencheur d’écriture. Vous trouverez, comme d’habitude, les mots qu’elles m’a inspirés juste en dessous.

©timmarshall

C’est vrai qu’il n’était pas tout à fait “beau comme un coeur”, ou alors un coeur qui avait vécu, souffert, qui était un peu cabossé, comme dans la vraie vie quoi…

Je ne sais plus lequel d’entre nous avait eu l’idée de départ: montrer à Léo qu’on tenait son coeur dans nos mains et que s’il nous quittait, comme il en avait émis le souhait, il nous laisserait les mains vides.

Nous aurions pu, comme tant d’autres, former des cœurs avec nos doigts recourbés mais nous avions voulu inscrire notre message à même notre peau. On dit de certains qu’ils ont la musique dans la peau, nous ce serait son coeur que nous aurions.

Nous ne nous étions jamais séparés très longtemps depuis que nous formions une joyeuse bande d’étudiants à la fac. “Les inséparables” on nous appelait 🙂. Nous avions commencé ensemble dans la vie professionnelle et nous retrouvions régulièrement pour de joyeuses soirées où nous continuions, comme avant, à refaire le monde. Au fil des années, nous nous étions tous mariés sauf lui. Il disait qu’il attendait le grand amour pour sauter le pas et, en attendant, il supportait nos railleries avec le sourire.

Jusqu’au jour il “la” rencontra. Il en était sûr cette fois, c’était La femme de sa vie, sans aucun doute possible. Il nous la présenta, nous l’adoptâmes directement et elle se fondit dans notre groupe.

Elle était australienne et, depuis quelques mois, elle se languissait de sa terre d’origine et de sa famille.

Nous rigolions en lui disant d’aller dans un parc animalier voir des koalas et des kangourous pour se consoler mais nos vannes la faisaient de moins en moins rire. 

Pour Léo, la question ne se posait même pas, si elle  voulait “rentrer au pays”, il la suivrait. Normal, il l’aurait suivie au bout du monde si elle l’avait voulu…

Nous avions organisé cette cérémonie d’au revoir en nous promettant de nous retrouver ici ou là-bas.

Et ce coeur qui exprimait nos sentiments pour eux nous l’avions voulu comme un signe fort mais en même temps nous avions bien pris soin de choisir une peinture qui disparaîtrait facilement à l’eau afin de le libérer, de les libérer, de tout notre coeur, tout en rendant nos mains libres de les retenir encore un peu avec nous, pour le plaisir.

Comme d’habitude, je vous conseille d’aller lire, sur le blog Brick  a book,  les autres textes nés de cette photo.

Cet article a 10 commentaires

  1. Geneviève Hubinon

    Un beau gage d’amitié ! Les gestes les plus petits sont parfois les plus marquants. Bonne journée, Bernadette.

    1. Photonanie

      Merci Gene. Je “culpabilisais” un peu de continuer Brick a book et de vous lâcher temporairement mais la démarche est différente, même s’il n’y pas plus de contacts réels bien sûr. Sur cet atelier en ligne, je dépose juste un texte spontané par semaine. Les commentaires me font toujours un grand plaisir bien sûr (ici ou sur Brick a book) mais ça me paraît plus “simple”. Je ne sais pas si tu comprends ce que j’essaye de dire 😉
      Bonne journée Gene.

  2. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Beaucoup d’imagination à partir de cette photo ! Partage, partage !
    De tout cœur avec toi !
    Bon lundi après-midi ! Beau en Normandie mais beaucoup de vent du nord-est: pas chaud !
    Pierre

    1. Photonanie

      Merci Pierre. C’est important de partager je pense…
      Pas de pluie chez moi mais pas chaud non plus et très venteux: il me semble que nous partageons souvent la même météo 😉
      Bon après-midi également

  3. Dehosay

    Touchant !

  4. Géhèm

    Avoir le coeur sur la main, déjà, quelle horreur ! Cela m’a toujours paru contraire à toutes les règles d’hygiène. Mais là, on passe les bornes, on croirait un assortiment de merguez. 🙂

    1. Photonanie

      Midi est passé mais personne ne t’empêche de faire un BBQ…de mains 😉

    1. Photonanie

      Après un commentaire plus haut qui disait “touchant”, vous dites tout sang?
      Rrhhooohhh! 😉

Un commentaire quel qu'il soit me fait toujours plaisir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.