L’ossuaire de Navarin

Nous l’avions déjà vu en partant en vacances mais sans jamais nous y être arrêtés pour autant.

Peut-être l’écho des commémorations de la grande guerre résonnait-il encore à nos oreilles ce qui a fait que, cette fois, nous avons décidé d’aller voir de plus près ce gigantesque monument dédié Aux Morts des Armées de Champagne.

Situé à 45 kilomètres à l’est de Reims et à une trentaine de kilomètres au nord de Châlons-en-Champagne, le bâtiment  est en forme de pyramide avec, à son sommet, trois statues de soldats belliqueux, œuvre du sculpteur Maxime Réal Del Sarte.

Un peu de toponymie

Le monument se trouve sur le lieu de la ferme-auberge de Rougemeont dont un dénommé Parfait Camus était propriétaire. Deux versions populaires existent pour l’explication du nom Navarin, soit le nom est dû à la bataille de Navarin à laquelle le propriétaire aurait participé, soit en réponse aux questions des visiteurs « quoi de neuf aujourd’hui » il aurait répondu en patois « n’ava a rin » (rien de nouveau). (source)

Nous nous approchons pour mieux voir les détails des statues très réalistes et assez impressionnantes. Un peu de recherche nous apprend que:

Le visage du soldat de gauche représente le frère du sculpteur tué au Moulin de Laffaux, celui du milieu a le visage du général Gouraud commandant la IVème armée, quant à celui de droite, il représente Quentin Roosevelt, fils du président des Etats-Unis Théodore Roosevelt tué aux alentours de Cambrai le 14 Juillet 1918. (source)

L'entrée de l'ossuaire

A peine plus loin, nous voyons plusieurs cimetières militaires dont celui ci-dessous.

La nécropole nationale de la Ferme de Suippes est un cimetière militaire français de la Première Guerre mondiale et un cimetière militaire français de la Seconde Guerre mondiale situé sur le territoire de la commune de Suippes, dans le département de la Marne. (source)

Rassurez-vous, la suite de mes vacances a été beaucoup moins solennelle.  Mais je ne suis pas vraiment du style “vacances j’oublie tout”. J’aime apprendre les choses du passé et respecter ce qui fut…

Ce lieu est vraiment empreint d’émotion quand on pense à ce qui se trouve sous cette pyramide et, si vous passez, comme nous à proximité, n’hésitez pas à vous souvenir également.

Cet article a 6 commentaires

  1. Chinou

    Les stèles et monuments aux morts nous permettent de rendre hommage et de ne pas oublier ceux qui sont morts pour notre pays. Pour ma part, je préfère la simplicité des cimetières dits “américains” où juste les croix blanches se détachent sur le gazon. C’est simple mais mérite notre respect.

    1. Photonanie

      Je ne pénètre jamais dans un cimetière américain (chez nous ils sont gérés par les Américains eux-mêmes) sans une profonde émotion inspirée par le calme et l’ordre absolu qui enveloppent les centaines de croix blanches identiques de ce genre d’endroit. Celui-ci, par exemple, se trouve assez près de chez moi. Mais cet ossuaire est impressionnant en ce sens qu’il nous surplombe, nous écrase presque, ajoutant au poids du souvenir.

  2. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Un coup d’oeil au passé en visitant le présent ne peut pas faire de mal !
    Je connais la région pour y avoir fait des manœuvres quand j’étais militaire …appelé bien sûr ! Nous faisons mumuse avec des chars et j’en commandais un !
    Bonne journée et garde à vous la bleusaille !
    Pierre

    1. Photonanie

      Il paraît qu’il y avait beaucoup d’appelés mais peu d’élus, tu dois savoir? 😉
      Et en général, Dame Ginette te dit-elle “arrête ton char”?
      Bonne fin d’après-midi

  3. Merci pour ce riche partage !
    Je suis toujours intéressé par notre histoire, et je m’arrête toujours quand je suis à promixité de monuments funéraires et autres souvenirs des deux dernières guerres!

    1. Photonanie

      Ravie que ça te plaise Vivien. Je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette immense construction maintenant que je m’y suis enfin arrêtée

Un commentaire quel qu'il soit me fait toujours plaisir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.