L’ivresse des livres

Il y a peu, j’ai trouvé une pile de marque-pages sur le comptoir de la bibliothèque de ma commune où je vais régulièrement glaner  de quoi passer d’agréables moments.

Ce n’est que rentrée chez moi que je me suis penchée sur l’illustration de ce marque-page.

Interpellée, je me suis informée sur ce que c’était que le “book crossing“. En fait, l’idée est de déposer un livre quelque part, de le libérer, afin qu’il soit ensuite trouvé par d’autres et circule ainsi de mains en mains pour le seul plaisir de la lecture. La bibliothèque provinciale des Chiroux a ainsi libéré des centaines de livres.

Bien sûr il ne s’agit pas de se débarrasser de vieux papiers inintéressants mais plutôt de voir comment circulent les livres de mains en mains et surtout de pays en pays.

Certes, en période de pandémie ce n’est pas vraiment le genre de chose à faire (sauf si on veut faire circuler également le virus bien sûr 😕) mais j’avoue que je ne connaissais pas cette initiative que je trouve assez sympa.

On connait tous les boîtes à livres qui ont fleuri un peu partout mais ici on va un cran plus loin puisqu’on suit littéralement le livre à la trace si on joue bien le jeu.

Je me réjouis de revenir à une situation normale de manière à participer à cette chasse littéraire.

De là, j’ai laissé mon esprit vagabonder et me suis souvenue de cette photo prise un jour en allant à une réunion de travail. J’avais aimé la poésie qui se dégageait de cette installation où on voyait les mots s’envoler des livres.

Les livres ont toujours tenu beaucoup de place dans ma vie. Ils m’ont permis de vaincre la solitude, de m’échapper sans contrainte, de perfectionner ma connaissance du français tout en apprenant de nouveaux mots et de ne jamais m’ennuyer. C’est si facile de glisser un livre dans un sac et de le sortir n’importe où quel que soit le temps dont on dispose…

Contrairement à d’autres personnes, la liseuse ne m’a jamais attirée. J’aime le contact du papier, son odeur, le bruit des pages qu’on tourne et surtout choisir mon livre sur un coup de coeur pour l’illustration de couverture ou pour l’extrait proposé sur la quatrième de couverture.

Les livres, c’est aussi le moyen d’intégrer facilement les règles de grammaire, pour peu qu’on soit attentif bien sûr 😎.

Et vous, aimez-vous lire? Connaissez-vous le “book crossing”?

Vous savez que j’aime lire mais aussi rire et je n’ai rien trouvé de mieux que cette citation pour vous quitter:

«Depuis le moment où j'ai pris votre livre jusqu'à ce que je le pose, j'ai été bouleversé de rire. Un jour, j'ai l'intention de le lire".
Groucho Marx
Comédien

Cet article a 14 commentaires

  1. Maux&Cris

    Comme toi, lire sur une liseuse ou une tablette me demande un effort. Je n’y retrouve pas le contact physique avec le livre, chacun avec son caractère, son odeur, même l’inconfort de le tenir me manque…

    J’ai vu l’initiative d’une librairie, je crois à Rouen, qui lorsque l’on achète un livre, si l’on ajoute une petite somme, cette somme se cumule et permet d’alimenter de quoi donner un livre à quelqu’un qui n’a pas les moyens. C’est calé sur le principe mis en place dans certaines boulangeries. Tu achètes deux baquettes. La seconde sera laissé pour celui ou celle qui ne peut pas se l’offrir.
    Belle journée,
    Régis

    1. Photonanie

      Autant je trouve ça chouette et généreux pour la baguette autant je serais plus réservée pour le livre. La démarche me paraît plus commerciale que dans le cas des boîtes à livres ou du book crossing. Un livre, comme un chat, a la possibilité d’avoir plusieurs vies, pourquoi l’en priver? 😉
      Mes proches m’ont plusieurs fois proposé de m’offrir une liseuse mais j’avoue que, au-delà du support qui me paraît froid et “déshumanisé”, la recherche de titres dans des fichiers informatiques me rebute. Je consulte parfois le catalogue en ligne de la bibliothèque à la recherche d’un titre précis mais rien ne vaut pour moi le plaisir de déambuler dans les rayons de la bibliothèque en laissant la liberté à mon regard de choisir les ouvrages qui feront un bout de chemin avec moi.

      1. Maux&Cris

        J’ai fait de l’informatique jusqu’à la retraite. Mais le numérique et les livres ça ne va pas ensemble…

  2. Geneviève Hubinon

    Je ne connais pas le book crossing mais tenterai volontiers l’ aventure. Passer des livres et pouvoir les tracer me semble une idée très intéressante. Bonne journée !

    1. Photonanie

      Tu peux suivre le lien que j’ai placé sur “book crossing” dans l’article et découvrir le fonctionnement. Moi, ça me tente en tout cas mais…après!
      Bon après-midi Gene.

  3. passiflore

    Je ne connais pas mais ça m’intéresse…..quoique…être suivi à la trace…..ne le sommes nous pas déjà assez?
    Bizzz

    1. Photonanie

      Ce n’est pas nous qui sommes suivis mais les livres 😉
      Et si on refuse absolument d’être suivis, les solutions sont simples: ne jamais aller sur internet, de ne pas avoir de téléphone portable, refuser les cartes de fidélité, éviter de trop dévoiler de nous,… Par contre je risque d’avoir du mal à bien suivre puisque je fuis les réseaux sociaux. Faut que j’analyse ça plus en détail quand la circulation, en général, sera redevenue normale 🙂
      Bonne fin de soirée

  4. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Excellent article à… lire ! Les illustrations sont chouettes !
    Bon samedi et au plaisir de te lire !
    Pierre

  5. Pierre

    Coucou ! Les émoticônes ne passent toujours pas chez toi ( les tiens, en réponse, oui !!!!!!!!!!!!! )
    ” en général, sera redevenue normale “

    1. Photonanie

      Merci de me le signaler mais je ne sais plus quoi faire! J’ai contacté le forum WP, j’ai essayé différents trucs et rien ne passe! 🙁

  6. Pierre

    Coucou Bernadette !
    Pour les émoticônes: je clique droit pour ouvrir la fenêtre ” Emoji ” et je choisi !
    Bon dimanche !
    Pierre

  7. Pierre

    Coucou !
    A tout hasard, j’essaie des émoticônes à partir d’Edge !

  8. Pierre

    ça ne marche pas non plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. Photonanie

      Tu es décidément maudit pour les smileys, que ce soit chez moi ou chez Géhèm 😉
      Et si le problème venait de chez toi?

Un commentaire quel qu'il soit, ou presque, me fait toujours plaisir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.