Du côté de chez Ma

Comme chaque samedi, Ma nous propose un mot à illustrer en photo. Cette semaine, il s’agit du mot composé « gros plan« .

Tout d’abord j’avais pensé photo macro puis j’ai eu l’idée de voir ce que nous dit Wikipedia à propos du « gros plan » (si on exclut bien sûr le gros plant du Pays Nantais pour lequel je n’ai pas besoin de détails ) et j’ai trouvé ce qui suit:

Au cinéma comme en photographie, un gros plan (parfois appelé close-up, terme anglais) est un cadrage qui isole une partie du corps humain (visage, main, pied, etc.) ou un objet (aux dimensions plus ou moins grandes).
C’est un cadrage intime, à la valeur esthétisante maximale, qui dévoile les qualités ou les défauts physiques.

Je vous offre donc, en primeur, ces visages qui m’ont paru bienveillants 

 

Et puis, parce que j’adore photographier les fleurs en gros plan, je vous en offre quelques-unes, rien que pour vous.

Et si vous alliez voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré la proposition de cette semaine?

Bon week-end et à bientôt.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Cette semaine le mot proposé par Ma  pour que nous l’illustrions par nos photos est balance.

Bien sûr la première idée qui m’est venue concerne celle que nous avons presque tous chez nous, celle ci-dessous (j’avais pris cette photo pour répondre avec humour au thème « légèreté » de mon club photo).

Et puis, hier matin, je suis allée visiter une maison traditionnelle grecque à côté d’un moulin et j’y ai vu les modèles anciens ci-dessous:

Sans oublier celle qui me sert à vérifier le poids de mes bagages de vacances bien sûr 

Il y a quelque temps, j’ai été interpellée également, à Arras, par le petit bâtiment ci-dessous qui permettait aux vendeurs et aux acheteurs du marché d’Arras de contrôler le poids de leurs marchandises. 

 

Allons vite voir les balances proposées par les autres participant(e)s chez Ma.

Et n’allez surtout pas croire que…

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Ce samedi Ma nous demande d’illustrer le mot « écrire ». J’aime beaucoup lire et je participe également à un atelier d’écriture appelé « Jetez l’encre » organisé dans ma commune depuis quelques années. On me pose souvent des questions sur ce que nous faisons lors de cet atelier et si on y apprend la calligraphie. Et non, comme dans l’atelier d’écriture en ligne Brick a book auquel je participe une fois par mois (le prochain texte est pour le 6 mai 😉 ) , c’est bien le contenu de nos écrits, l’histoire développée qui compte dans ces ateliers et pas les pleins et les déliés de notre écriture, d’autant plus que nos textes sont réunis dans des recueils…imprimés. D’ailleurs je rédige directement sur l’ordinateur où il me paraît plus facile de modifier des phrases, changer des paragraphes, etc. sans ratures qui finiraient par rendre le texte illisible même pour moi…

Donc, encore une fois, je me demande à quoi pensait Ma quand elle a choisi ce thème: à la calligraphie ou au sens de ce qui est écrit? (Et Antiblues va encore pouvoir dire que je me tracasse trop)

J’ai choisi de partager une photo d’un petit cadre réalisé par mon fils pour la fête des mères l’année où il a appris à écrire.

Voilà, pas de calligraphie particulière ici mais des mots qui font du bien et qui émeuvent, même si de nombreuses années se sont écoulées depuis ce temps…

Je vous invite à aller voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré le thème du jour.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Ce samedi, le mot que Ma nous demande d’illustrer est le mot « chocolat ». Je suis Belge et c’est une institution chez nous alors vous pensez bien que le chocolat m’inspire 

Et je ne suis pas la seule…

 

Mais attention, je parle de bon vrai chocolat, pas de ce soi-disant chocolat belge qu’on vend en France ou ailleurs en disant que, comme c’est du chocolat belge, c’est du bon!

Je n’ai pas de photo de magasins malheureusement mais pour moi Pierre Marcolini et Jean-Philippe Darcis  (dans cet ordre) comptent parmi les meilleurs.

Je vais quand même partager une photo d’une boutique de chocolats à tendance sexy destinée aux touristes de Bruges (la ville d’où ne provient pas Jeff quoi qu’on en dise!)

 

A ne pas mettre en toutes les mains 😂

Et comment ne pas saisir l’occasion pour évoquer également le film Chocolat avec Omar Sy?

Je ne sais pas vous mais moi je l’aime bien ce film 

Je vous invite à passer voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré ce mot gourmand…

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Comme chaque semaine, je participe au défi de Ma. Ce samedi, le thème qu’il nous est demandé d’illustrer est « clair/foncé ». Je suis perplexe, ne sachant pas si Ma attend du clair ET du foncé ou un des deux seulement… 

Je me réjouis de voir ce que les autres participants auront proposé parce que, ne voulant pas tomber dans le « jour-nuit » à l’instar de Jacquouille la fripouille, j’ai beau chercher rien ne me satisfait. Ne voulant pas rester bredouille ou déclarer forfait, j’ai choisi cette photo de deux de mes petits compagnons, un clair et un foncé (malheureusement le clair est maintenant au paradis des chats) .

Pour terminer sur une petite note d’humour, j’ajouterai cette photo d’une affichette vue derrière une fenêtre près de chez moi

Bon week-end à vous.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Ce samedi, le mot que Ma nous suggère d’illustrer en photo est « légume ».

J’ai quelques photos de légumes que je vous montrerai bien sûr mais l’occasion est belle de mettre à l’honneur le groupe folklorique de ma commune: les Porais. De quoi je parle? mais de poireaux bien sûr. Ceux-ci sont connus au-delà de nos frontières pour leurs nombreuses participations à des carnavals en différents endroits de Belgique mais pas que! Ils seront en juin à Saint-Quentin et en juillet aux Pays-Bas après avoir été en Allemagne au mois de mars. C’est un groupe cher à mon coeur, eux et  leur jardinier de 4,5 mètres de haut.

Passons maintenant aux vrais légumes:

Un impressionnant marché à Barcelone

 

Des gombos

Un méli-mélo de petits piments

 

Et, pour vous mettre en appétit, voilà des assiettes de légumes qui mettent l’eau à la bouche 

N’oubliez surtout pas d’aller voir chez Ma comment les autres participants ont illustré le mot légume!

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Le mot proposé par Ma ce samedi m’a posé quelques problèmes parce que je ne suis vraiment pas du matin!
Je me demandais donc quelles photos je pourrais vous proposer quand, en navigant dans mes réserves de (nombreuses) photos, je suis arrivée sur celles prises lors de petits-déjeuners au Québec.

Contrairement à ce que nous faisons en étant pressés le matin et en avalant vite un petit truc avec une boisson chaude, nous avons été charmés par la diversité de ce qu’on nous a proposé chaque matin pour bien commencer la journée dans les différentes chambres d’hôtes où nous avons séjourné.

Je vous montre?

Ce jour-là, à Québec, nos hôtes devant s’absenter le matin, avaient commandé pour nous le p’tit déj dans un chouette bistro juste à côté.

Voici encore d’autres exemples de ce qu’on nous servait le matin au cours de notre périple.

Nous avions terminé notre séjour en passant la nuit dans Les bras de Morphée où le petit déjeuner était franchement exceptionnel (plusieurs services avec du chaud et du froid à profusion). Ci-dessous, une partie de ce repas du matin…

Avouez qu’il y a pis comme découverte le matin 

Allez vite voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré le mot « matin » en espérant que beaucoup s’éveillent comme Guy Béart…

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Comme chaque samedi, je participe au projet 52 de Ma et, cette semaine, le mot à illustrer est « arbre ».

J’aime beaucoup les arbres mais immédiatement celui qui me vient à l’esprit, parce qu’il m’a marquée fortement, c’est le magnifique hêtre pleureur que j’ai découvert à Bayeux il y a déjà 14 ans.
Voici 2 des photos que j’avais prises à l’époque:

Si vous ne l’avez jamais vu, je vous encourage à aller le découvrir et à ressentir le sentiment de protection qu’on a sous son houppier, c’est impressionnant.

Dans les trésors d’internet, j’ai trouvé le film ci-dessous qu’il m’a paru intéressant de partager en complément d’information.

Si vous aimez les arbres qui sortent de l’ordinaire, allez donc jeter un oeil sur mon article portant sur les vrais faux 

J’aime les arbres et j’habite dans une commune où l’on célèbre la Fête des arbres! C’est pas beau ça?

En 1905, les futurs fondateurs de la ligue des Amis des Arbres choisirent Esneux pour célébrer la 1ère Fête des Arbres. Jean d’Ardenne en sera le premier Président. En 1907, la manifestation de la Fête des Arbres se déroulait sur Beaumont déclaré à cette occasion « site à respecter ». Sertie dans un petit rocher calcaire, une plaque de bronze aux contours de style art nouveau, ornée de feuilles de chêne, témoigne de ce vœu:
Ligue des Amis des Arbres, …
La commune … d’Esneux émet le vœu que le site de Beaumont … soit à jamais … respecté.
Le 11 août 1907, offert par la Société Cockerill.(source)

Tous les 5 ans, une plaquette commémorative est réalisée et offerte à quelques personnes. Vous pouvez voir ci-dessous les 3 que j’ai eu la chance de recevoir.

Et comme à Esneux les arbres sont décidément plus célébrés qu’ailleurs, un magnifique livre de photos a été édité pour le centenaire de cette fête des arbres.

J’aurais pu également déposer mon arbre généalogique mais ça devenait alors trop personnel 

Peut-être quelqu’un y aura-t-il pensé? Allez donc voir chez Ma comment les autres participant(e)s ont illustré le mot du jour.

Je vous souhaite une excellente journée, si possible proche de la nature.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Comme chaque samedi, je participe au défi de Ma et cette semaine  nous devons illustrer en photo le mot « proche ».

Vous le savez, pas question pour moi de mettre des photos de mes proches en vue publique mais par contre depuis longtemps on a au moins deux chats à la maison, on en a même eu trois à un moment!

Nos différents chats, au fil du temps, ont toujours été très proches de nous mais également très proches entre eux. Je profite un peu de ce qu’ils n’ont pas le droit à la parole pour bafouer leur droit à l’image…

Voici donc ci-dessous, à gauche,Lùna (croisée chartreux et persan) et Zora (croisée chartreux). Malheureusement Lùna nous a quittés après avoir partagé avec nous de longues années de bonheur.

 

Nous avons aussi recueilli Lùla, tout blanc avec la queue et un genre de béret gris foncé. Il s’est bien habitué à Zora lui aussi et ils dormaient volontiers très proches tous les deux .

 

Nos félins se sont toujours bien entendus entre eux et ont toujours bien illustré le mot « proche »
Malheureusement Lùla, très aventurier, a rencontré une voiture, vous devinez la triste suite…

Depuis c’est ma petite Shiva (croisée birman) qui a trouvé un foyer chez nous en rejoignant Zora qui, malgré son grand âge, a rapidement accepté de partager sa couverture devant le foyer.

 

Oui je suis dingue des chats et j’assume!

PS: De vraies belles trouvailles d’illustrations pour les blogs ici  

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Ce samedi, Ma nous demande d’illustrer le mot « roman ».

Je lis énormément mais le titre qui me vient directement à l’esprit est « Cobre », le 8ème roman du Belge Michel Claise.

Michel Claise est juge d’instruction, spécialisé dans la lutte contre la criminalité en col blanc. Dans son huitième roman, il a souhaité rendre hommage aux héros chiliens, mais aussi dénoncer les exactions commises par un pouvoir absolu sans respect des libertés et des droits de l’homme.(source)

Pourquoi? Tout simplement parce que c’est le dernier que j’ai acheté lors d’une soirée littéraire inoubliable organisée par l’excellente librairie « L’oiseau-lire » (et hop une pub gratuite, parce qu’ils le valent bien 😉).

Michel Claise nous a présenté son livre avec un enthousiasme non feint. Il nous a emmené au Chili à sa suite et la présence du groupe chilien Xamanek a achevé de nous ensorceler.

Quelques photos de la soirée pour vous mettre dans l’ambiance:

Michel Claise
Luis et Sergio
Victoria, leur sœur

Envie d’en découvrir davantage sur ce roman? C’est ici mais aussi là.

Envie d’entendre le trio Xamanek et sa joie de vivre communicative?

Et alors ce roman me demanderez-vous? 

Je ne l’ai pas encore lu  parce que je suis plongée dans le Brésil des années 30 dans « La couturière » de Frances De Pontes Peebles (851 pages quand même) et que ça prend du temps…mais dès que j’ai fini, je quitte le Brésil mais je ne quitte pas l’Amérique du Sud et je file découvrir Cobre et l’ambiance du Chili. 

Continuer la lecture
Fermer le menu