Besta-Berri ou la Fête-Dieu au Pays Basque

En vacances au Pays Basque en juin dernier, notre hôtesse préférée nous a conseillé d’aller assister aux festivités de la Fête-Dieu (Besta-Berri en Basque).

Comme nous allons régulièrement dans le Sud-Ouest, ce ne sont plus les endroits trop fréquentés par les touristes qui nous attirent mais les spécificités, les coutumes et la culture des habitants. Nous nous sommes donc rendus à Hélette.

Bien sûr le nom indique qu’il s’agit d’une fête catholique mais  la célébration religieuse est étroitement mêlée à un spectacle haut en couleur et en musique.

Ces deux dernières années, à cause du Covid, les jeunes du village n’ont pu célébrer la fête-dieu, une fête ancestrale si chère au cœur des Hélétars qui jusque-là n’avait été interrompue que durant les deux guerres mondiales.(Source)

Nous avons donc assisté avec un grand plaisir que nous n’imaginions pas à l’avance (n’étant pas trop bons clients des manifestations religieuses) au défilé des participants, détaillés ci-dessous, sur la place de Hélette.

Les sapeurs (zapurrak), les coqs (oilarrak), les sergents (sarjentak), les caporaux (kaporalak), les lanciers (alabardariak) et les porteurs de bannières (banderariak) emmènent la marche jusque dans l’église et offrent un très beau cérémonial au pas lent, avançant de six pas et reculant de quatre. (Source)

Pour voir mes photos et vidéos de cette fête, il suffit de cliquer

Il est difficile de transmettre l’émotion suscitée par cette fête mais nous avons été très touchés de voir ces jeunes gens prendre un tel plaisir dans ce défilé ainsi que d’entendre la belle voix grave des anciens.

Continuer la lectureBesta-Berri ou la Fête-Dieu au Pays Basque

Du côté de chez Ma

Le samedi on joue avec Ma et on illustre un thème par une photo personnelle. Enfin, je dis une mais il est parfois difficile de se limiter à une seule photo selon les sujets 😉.

Cette semaine nous devons illustrer le mot “traditions“.

Ma première idée était de vous parler de la tradition carnavalesque de ma commune où on fête le laetare au mois de mars. En raison de la pandémie, c’est la troisième fois cette année que les festivités sont annulées mais, si vous êtes curieux, je vous invite à jeter un oeil sur cet article de 2018 où j’expliquais comment ça se passe.

J’ai donc décidé de vous parler d’une autre tradition wallonne qui remonte au XIVème siècle, c’est la présence de ce qu’on appelle les potales. Le terme potale vient d’ailleurs du terme wallon potè, qui signifie petit trou et c’est donc une petite niche contenant une statuette de la Vierge Marie ou d’un saint protecteur.
Souvenez-vous, au Moyen-Âge, les maladies étaient considérées comme punitions divines et les potales étaient censées protéger les dévots.

Je vous en montre quelques-unes ci-dessous.

Manifestement la tradition perdure puisque, lors d’une balade, j’ai trouvé celle ci-dessous “bricolée” dans le creux d’un arbre.

Je suis certaine qu’on va trouver des tas de jolies traditions dans les participations au défi de Ma 👍.

Continuer la lectureDu côté de chez Ma