Les volets clos (7)

Une femme qui sanglote dans le noir, derrière les volets, c’est pour moi quelqu’un qui implore un peu d’amour (Henry Miller)

Figuratifs, abstraits ou géométriques, ces dessins sur volets ont attiré mon regard aux aguets en différents endroits…

J’espère qu’ils vous plairont également 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet article a 8 commentaires

  1. Belles réalisations ! Merci de remettre mon bonjour à la jolie blonde… LOL

    1. Si tu veux la voir c’est du côté d’Amercoeur 😉
      J’espère que tout va bien…

    1. Merci Pierre mais j’ai déjà mis cette chanson en illustration d’un article sur le sujet 🙂
      Bonne journée également (je viens de poster un article sur le 8 mars 😉 )

  2. L’idée qu’une femme puisse sangloter jusque derrière des portails d’on ne sait quoi me chagrine profondément. 😉

    1. Je voulais louer ta sensibilité…jusqu’à ce que je voie le clin d’œil!

  3. j’ ai vu une série identique sur des volets et portes dans les ruelles de l’ Alfama à Lisbonne
    bonne soirée
    reviens quand tu veux!!

    1. Entendu, merci 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :