Brick a book 357 ✍🏻

Le lundi c’est l’exercice d’écriture proposé par l’atelier en ligne Brick a book. Cette semaine, c’est la photo ci-dessous avec comme thème imposé la géographie qui sert de déclencheur d’écriture.

©MLN / CH

J’étais là, debout, submergée par l’émotion. Il y avait si longtemps que je m’étais moi-même assise sur ces bancs de bois inconfortables. Sur les tablettes des pupitres il y avait juste un trou pour y déposer l’encrier dans lequel nous trempions prudemment nos plumes Ballon. La crainte du pâté d’encre bleue pâle sur nos cahiers de papier un peu jaune n’était jamais bien loin.

Le bureau de la maîtresse était bien là lui aussi, surélevé pour marquer sa supériorité. On la respectait, elle nous faisait un peu peur quand elle élevait la voix mais on l’aimait aussi pour tout ce qu’elle nous apprenait.

Dans cette classe reconstituée à l’ancienne, mes yeux étaient rivés sur les grandes cartes colorées pendues au mur. Je me souviens que « Mademoiselle Marie » se tenait devant quand elle nous montrait avec une baguette l’emplacement de tel ou tel pays. Un jour elle nous avait fait étudier par coeur toutes les capitales des pays apparaissant sur ces cartes géantes. Un vrai cauchemar de retenir tous ces noms et de bien les situer en plus! Et pourtant… En avais-je rêvé de ces pays lointains où je pensais ne jamais me rendre. Nous étudiions aussi dans un grand atlas et nous apprenions les ressources de chaque pays, un par un.

Était-ce ces leçons qui me passionnaient déjà qui avaient fait de moi celle que je suis devenue? Peut-être un peu si j’en jugeais au degré d’émotion ressenti aujourd’hui devant ces planisphères.

L’eau avait coulé sous les ponts et, si j’étais invitée aujourd’hui à l’inauguration de cette classe du souvenir, c’est que j’avais fait mon chemin. Contrairement à ce que je pensais à l’époque, j’avais séjourné dans presque tous ces pays et même dans d’autres, plus lointains, qui n’apparaissaient pas sur ces cartes scolaires de ma jeunesse.

Mes études de journalisme s’étaient combinées à merveille avec ma passion de la découverte d’autres pays et d’autres cultures. J’étais rapidement devenue celle qu’on envoyait un peu partout pour y faire des reportages en direct, toujours bien en phase avec la vraie vie sur place. Mes nombreux voyages m’avaient donné l’occasion de réaliser des reportages moins formels et beaucoup plus personnels. Les spectateurs se pressaient nombreux dans des salles de projection pour m’écouter commenter, en direct, les films réalisés dans des contrées souvent peu connues du grand public.

J’avais un peu le tournis dans cette classe où tout avait commencé par de simples cartes de géographie suspendues au mur…

Et vous que vous inspire cette photo? Si vous souhaitez savoir ce qu’elle a inspiré aux autres participant(e)s, je vous invite à aller voir sur le blog Brick a book. Vous aurez probablement quelques belles surprises.

Cet article a 11 commentaires

  1. Antiblues

    Ah la nostalgie est toujours ce qu’elle était !
    En tous les cas, je distingue fort bien sur le bureau de la maîtresse un ordinateur dans sa pochette entrouverte ! Voilà qui nous ramène à la réalité !

    1. Photonanie

      Ah non, c’est un gros dossier voyons 😉

    1. Photonanie

      Merci Marina, ce n’est pas du tout le mien en tout cas 😉

  2. Geneviève Hubinon

    Alors ? Voilà l’ origine de ta vocation ! Cette classe a convoqué des souvenirs lointains aussi chez moi . Bonne après-midi !

    1. Photonanie

      Je détestais la géo et n’ai jamais été journaliste mais j’adore voyager et découvrir tout et n’importe quoi. Je suis une grande curieuse 😉
      Bon après-midi Gene.

  3. Kroum

    Plein de nostalgie dans ton texte et cette vocation née sur les bancs de l’école est adorable à lire. Bravo Photonanie !

    1. Photonanie

      Merci beaucoup Kroum. Bonne journée.

  4. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Ah ! l’école de notre enfance ! A la fois très loin mais toujours aussi présente dans ma tête ! Que de bons souvenirs quand même !
    Bonne journée !
    Pierre

    1. Photonanie

      Des bons et des moins bons souvenirs mais à coup sûr les bases de notre démarrage dans la vie.
      Bonne journée à toi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.