Brick a book 373 ✍🏻

Le lundi je participe à l’atelier d’écriture en ligne du blog Brick a book.

Les « règles » de cet atelier : écrire un court texte à partir de cette photo, le poster dans les commentaires, interagir avec les autres participants, parce que c’est toujours très sympa quand un lien se crée.”

Voilà, ça ce sont les règles sur Brick a book où je poste mon texte. Je le poste aussi ici, sous la photo, sans “règles” mais avec beaucoup de plaisir quand il y a des commentaires donc, lâchez-vous 😉.

©hesam jr

Elle pinçait les lèvres comme à chaque fois qu’elle était contrariée. Je  regardais en coin son air entre deux airs. 

Elle m’avait bien énervé cette fois. D’habitude je lui passais ses caprices et ses sautes d’humeur mais cette fois j’avais tenu bon. Il n’était pas question que je cède pour adopter un chaton.

J’avais accepté d’accueillir un chiot il y a deux ans, cédant à ses supplications, à ses airs de gamine faisant la chattemite. Résultat, j’étais seul à m’en occuper, à le nourrir,  à l’emmener chez le vétérinaire, soi-disant qu’elle ne supportait pas l’odeur du local où se faisait l’auscultation, et bien sûr à le sortir deux fois par jour. Son “petit chiot adoré” était devenu un beau grand labrador qui ne tenait plus sur ses genoux et donc elle s’en était rapidement détournée.

Oh elle m’avait bien dit qu’un chat demandait moins de soins, que c’était un peu comme une peluche vivante et douce, qu’il n’y avait pas besoin de le promener vu qu’il se promenait tout seul et autres arguments qui se voulaient convaincants. Il n’empêche que je savais que je serais seul à vider la litière et à démêler les nœuds dans les longs poils de ce croisé persan qu’elle avait vu sur une affichette en faisant ses courses.

Mon coeur se serrait malgré tout en la regardant. La vie à deux, trois avec Nestor le labrador, était si belle. Et j’aimais tellement quand elle était heureuse, épanouie, resplendissante. 

Non, ne pas céder cette fois, lui faire comprendre qu’elle avait passé l’âge des caprices. Mouais plus facile à dire qu’à faire et puis, c’est vrai qu’Alban le persan, dont elle m’avait montré la photo sur son gsm, était craquant…

Mais elle m’avait fait terriblement mal quand elle m’avait dit que je n’avais pas de coeur, que cet adorable chaton allait peut-être tomber chez de mauvais maîtres et que j’en serais seul responsable. Le chantage classique en fait… Mais je l’aimais tellement et en plus, j’adorais les chats alors, puisque je m’occupais déjà de Nestor, j’essayais de garder mon sérieux pour la faire mariner encore un peu mais je savais déjà qu’Alban serait son plus beau cadeau d’anniversaire.

Et bien sûr puisque je publie mon texte sur Brick a book je vous invite vivement à aller y lire les autres textes inspirés par la même photo. Vous verrez, c’est parfois surprenant…

Cet article a 9 commentaires

  1. Geneviève Hubinon

    Je ne suis pas très favorable à l’ idée d’ offrir un petit animal en cadeau. Cela le chosifie en quelque sorte. Mais J’ ai bien du assouplir ce point de vue quand J’ ai reçu moi- même mon petit chiot cet hiver pour mon anniversaire ! Nb je m’ en occupe ! Bonne journée.

    1. Photonanie

      Je pense que ça dépend fortement de la personne à qui on l’offre et puis, lui adore les chats et s’occupera bien d’Alban j’en suis sûre 😉
      Sinon, je suis toute prête à le recueillir (le chaton!)
      Bonne journée Gene.

  2. Comme tu décris bien le coté capricieux et malin de la fille, et l’amoureux invétéré qui ne peut que céder malgré ses bonnes résolutions de fermeté. Ton texte colle très bien à la photo tout en ayant sa propre personnalité et originalité, bravo !

    1. Photonanie

      Merci Marina. Voilà un commentaire qui me fait bien plaisir 🙂

  3. Kroum

    Quelle belle surprise ta chute. J’aurais cédé aux caprices de ma dulcinée bien avant. Bravo photonanie!

    1. Photonanie

      Ça fait partie du jeu de la faire un peu languir, la satisfaction n’en sera que plus grande 🙂

  4. Géhèm

    Excellent garçon ! Il le faut d’ailleurs pour, au fond, hésiter si peu à s’encombrer d’un troisième animal de compagnie. 😉

Un commentaire quel qu'il soit, ou presque, me fait toujours plaisir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.