Voyage, voyage: Rouen

Il y a quelques jours, le copinaute Géhèm  évoquait, de manière fort cavalière d’ailleurs ce qui n’étonnera personne vu qu’on la représente souvent à cheval , Jeanne d’Arc celle que l’on a surnommée « la pucelle d’Orléans ».
Rouen fut le théâtre du martyr de Jeanne d’Arc condamnée puis brûlée en 1431, place du Vieux Marché.

Véritable ville-musée, Rouen, capitale de la Normandie, ne laisse pas de marbre avec ses belles maisons à pans de bois, ses ruelles pavées et ses églises gothiques. Rouen est aussi surnommée la « Ville aux 100 clochers ». (source)

Continuer la lecture
Voyage, voyage: le Pays d’Auge (Normandie)

Comme le copinaute Pierre n’est pas présent actuellement sur la blogosphère, je me propose de vous emmener dans sa belle région de Normandie.
J’y ai effectué plusieurs petits séjours qui ont toujours été fort agréables et j’en garde un excellent souvenir. Les maisons sont très belles, on y mange bien et la mémoire y est bien sollicitée par les souvenirs du débarquement ( un épisode de notre histoire que nous ne devrons jamais oublier!).

 

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Fécamp

Sur la côte d’Albâtre se trouve la commune de Fécamp, en pays de Caux, dans la valleuse (dépression de terrain permettant l’accès à la mer) de la Valmont (fleuve côtier).

C’est là que je vous emmène en balade aujourd’hui avec une dédicace spéciale pour Pierre qui s’y rend demain en vacances smiley

DSCN0172 (2) (Copier)
L’église Saint-Etienne

DSCN0174 (2) (Copier)

DSCN0173 (3) (Copier)
Ruines du palais ducal
DSCN0223 (2) (Copier)
Les façades des maisons, assez jolies, sont décorées avec des morceaux de silex
DSCN0226 (2) (Copier)
La falaise à Fécamp (moins spéciale qu’à Etretat je trouve mais ça n’engage que moi)
DSCN0227 (2) (Copier)
La plage
DSCN0231 (2) (Copier)
Le port

Mais pour moi, le meilleur souvenir et le plus imposant que je garde de Fécamp c’est la visite du Palais Bénédictine. Pas seulement parce qu’on y fait une dégustation et qu’on peut y acheter des bouteilles introuvables ailleurs (quoique… smiley)  mais parce que l’endroit est une vraie oeuvre d’art!

DSCN0175 (2) (Copier)
Ce qu’on voit en arrivant…
DSCN0177 (2) (Copier)
…puis en se mettant juste en face…
DSCN0178 (2) (Copier)
…et enfin en entrant dans la cour.
DSCN0179 (2) (Copier)
Avouez que c’est impressionnant non?
DSCN0180 (2) (Copier)
Au-dessus de la porte latérale, on trouve cette inscription qui a donné lieu à la légende de l’appartenance deAlexandre Prosper Hubert Legrand , inventeur de la liqueur Bénédictine, à la franc-maçonnerie.
Capture
Source
DSCN0181 (2) (Copier)
Nous entrons enfin dans ce palais
DSCN0183 (2) (Copier)
Les vitraux sont magnifiquement ouvragés
DSCN0193 (2) (Copier)
Il y a de quoi perdre la tête mais…ici c’est plus qu’une expression, on voit réellement la statue d’un saint céphalophore!
DSCN0195 (2) (Copier)
Une très belle porte finement travaillée
DSCN0202 (2) (Copier)
Et une autre porte…
DSCN0199 (2) (Copier)
…précède logiquement une belle collection de clés et de coffres à mécanismes secrets

 

IMG_2028 (2) (Copier)
Les plafonds aussi sont remarquables (vous savez que je suis souvent tête en l’air)
DSCN0189 (2) (Copier)
Un vitrail en hommage à Alexandre Legrand, créateur de la Bénédictine
DSCN0208 (2) (Copier)
Une salle de réception somptueuse…
DSCN0207 (2) (Copier)
…avec un autre très beau vitrail qu’on découvre en s’approchant.
DSCN0209 (2) (Copier)
Nous voilà enfin au coeur de la vedette du lieu: la liqueur Bénédictine, composée de 27 épices orientales et de plantes locales.

DSCN0210 (2) (Copier)

DSCN0217 (2) (Copier)
On peut aussi admirer cette exceptionnelle collection d’anciens pots de pharmacie.
DSCN0218 (2) (Copier)
Les cuves où est élaborée la précieuse liqueur.

 

Chaque bouteille de Bénédictine est munie d’un bouchon portant l’inscription : « Véritable Bénédictine » tout autour, avec en dessous le sigle D.O.M. (Deo Optimo Maximo, latin pour : « À Dieu, le meilleur, le plus grand »), et une large ligature de plomb autour du col des bouteilles avec l’inscription : « Véritable † Bénédictine ».

A Fécamp on peut aussi acheter le cocktail préparé « Bénédictine B&B » pour Bénédictine et Brandy. Ernest Hemingway aurait le premier évoqué  cette boisson dans une nouvelle intitulée « Les mercenaires » en 1919. Le B&B est ainsi devenu un cocktail populaire dans les restaurants et clubs chics américains. En 1937, la Compagnie Bénédictine a décidé de produire directement dans la distillerie du palais cette boisson à destination des Américains. Il n’est pas très facile de trouver cette boisson en Europe hors du palais Bénédictine…

Ce que je peux vous dire, c’est que cette Bénédictine est très efficace pour stopper un rhume débutant et en plus c’est drôlement bon…quand c’est consommé avec modération bien sûr (et ne me demandez pas qui c’est Modération!)

unnamed

Voilà mes souvenirs personnels sur Fécamp où, je l’avoue, j’ai été un peu déçue par la ville, ayant largement préféré Etretat. Malgré tout,  je ne regrette absolument pas de m’y être arrêtée  puisque, à mon avis, rien que le  palais Bénédictine vaut largement le détour fier

Si vous voulez en savoir davantage sur Fécamp, je vous suggère de jeter un oeil également sur le site du bout menteux que je viens de découvrir.

 

Continuer la lecture
Voyage, voyage: le château de Vendeuvre

Nous avons découvert dans la petite commune de Vendeuvre, dans le Calvados, ce château et ses jardins que nous avons pris beaucoup de plaisir à visiter.

 

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA
Ce magnifique paon blanc a fait la roue, rien que pour nous

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA
Il y a beaucoup de jeux d’eau dans ce jardin

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA
Encore de l’eau…
DIGITAL CAMERA
…et hop, un arbre arroseur

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA
Une statue entièrement en coquillage, c’est pas ce que je mettrais chez moi mais je n’habite pas dans un château 🙂

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERA

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

Encore une fois, ce sont des photos qui datent un peu (ben oui pendant les vacances on nous repasse toujours les vieux films 😉 ) et l’appareil n’était pas de très bonne qualité me semble-il mais les photos laissent ainsi un petit goût de nostalgie…

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Honfleur

Comme l’ami Pierre est en vacances, je me suis dit que ce serait bien d’aller voir dans sa région si tout était correct 😉

En fouillant dans mes richesses, j’ai retrouvé, entre autres, quelques photos (qui datent déjà de plus de 10 ans) de la jolie ville de Honfleur, en Normandie, à l’estuaire de la Seine.

C’est vraiment une ville agréable à voir et revoir et où se balader…

J’ai encore fort heureusement d’autres séries de photos normandes sous le coude mais, je ne sais pas pourquoi, j’aime bien Honfleur, peut-être parce que c’est l’armée belge (Brigade Piron) qui l’a libérée en 1944? Une sorte de lien historique en somme…

Une image valant 1000 mots, imaginez un peu tout ce que je vous raconte ci-dessous:;rirediscret;:

DIGITAL CAMERADIGITAL CAMERADIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA
Le pont-levis

MEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA
Les peintres ont toujours aimé Honfleur

MEDION DIGITAL CAMERAMEDION DIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA
Le clocher en bois de l’église Sainte-Catherine. J’ai honte de cette photo, mis à part la pointe du clocher coupée, les couleurs sont atroces et, pour vous épargner, je l’ai filtrée en noir et blanc (c’est pas parce qu’elle est très vielle 😉 ) Je crois que c’était mon premier appareil digital, pas valable du tout…Mais cet endroit est, pour moi, indissociable de l’image de Honfleur.
Continuer la lecture
J’irai revoir ma Normandie…(air connu)

Après la balade florale d’hier nous revenons dans une réalité moins poétique pour un détour par la Normandie, abordée essentiellement sur le thème du débarquement.

Nous découvrons la plaque ci-dessous à Arromanches 

juste avant de visiter le  musée du débarquement.

Nous poursuivons notre « pèlerinage » par  la batterie de Longues-sur-Mer,

dont on voit, ci-dessous, le canon en gros plan.

Nos roues nous conduisent du côté de Bayeux, à proximité du moulin à eau,

puis de la magnifique cathédrale, sous la brume,

et la crypte.

Au jardin public de Bayeux, nous tombons en arrêt devant un impressionnant hêtre pleureur d’une envergure incroyable… (il m’a longtemps servi de fond d’écran tellement je le trouvais majestueux)

En fin de journée nous regagnons notre chambre d’hôtes à Castel Provence  à Ver-sur-Mer (la Provence étant la rivière qui coule dans le jardin)  où la maîtresse des lieux nous montre les documents ci-dessous relatifs à une petite annexe dans sa propriété.

La suite de notre programme consacré au souvenir nous conduit à la Pointe du Hoc. Nous sommes impressionnés par l’état du terrain dont on imagine facilement qu’il a été le théâtre des combats sanglants qui ont conduit à notre liberté. Il y règne une ambiance prenante.

Nous terminons notre séjour par une très longue (plusieurs heures et malgré tout l’envie que ça continue pour en apprendre davantage sur notre passé) et très émouvante visite au Mémorial de Caen où nous ressentons les sentiments des soldats des deux camps…Cette approche nous fait prendre conscience, à travers des manuscrits, que le coeur des hommes bat de la même manière, quelle que soit la nationalité…Nous pensons que  tout le monde devrait visiter un jour ce territoire de la mémoire  

NB: il existe en Belgique une asbl appelée « Territoires de la mémoire » qui est un centre d’éducation à la résistance et à la citoyenneté dont le but est un travail de mémoire pour tous publics afin qu’on puisse espérer que nos enfants ne vivent « plus jamais ça ».

Remarque: les photos ci-dessus datent d’une dizaine d’années, avec un appareil peu performant, soyez indulgents pour la qualité :-/

Continuer la lecture
Fermer le menu