Brick a book 359 ✍🏻

Le lundi c’est atelier d’√©criture avec Alexandra du blog Brick a book.

Le principe? Une photo différente nous est proposée chaque semaine, avec ou sans contraintes additionnelles, et nous laissons courir notre imagination pour écrire une histoire qui en découle.

©Karl Fredrickson

Voici ce qui m’a √©t√© inspir√© cette semaine:

J’√©tais entr√©e dans cette √©glise comme il m’arrive r√©guli√®rement de le faire en vacances. J’aime p√©n√©trer dans ces enveloppes feutr√©es o√Ļ les mots se chuchotent et les pas se font glissants.

Oh je n’ai rien d’une grenouille de b√©nitier, loin de l√†, mais j’aime ces endroits souvent solennels et grandioses. Peu m’importe d’ailleurs √† quelle religion est consacr√© l’√©difice si l’ambiance g√©n√©rale me pla√ģt d√®s l’entr√©e. Les √©glises protestantes ont ma pr√©f√©rence pour leur c√īt√© d√©pouill√© tandis que les orthodoxes m’√©touffent un peu par leurs surcharges d’ic√īnes dor√©es.

Je m’√©tais assise, machinalement, sur un banc inconfortable, seule. J’aimais la douce clart√© diffus√©e par les luminaires ajour√©s qui pendaient du plafond mais ce qui m’int√©ressait le plus √©tait le vitrail g√©ant face √† moi. Mon esprit s’√©vadait et je me demandais combien d’heures de travail m√©ticuleux et de patience avait demand√©es cette magnifique r√©alisation multicolore. Depuis que j’avais lu “Les piliers de la terre“, je ne regardais jamais plus une √©glise distraitement mais j’√©prouvais toujours¬† respect et admiration pour ses b√Ętisseurs.

Soudain, le silence √©clata sous le souffle de l’harmonium! J’√©tais tellement plong√©e dans mes pens√©es, somnolant presque, que je n’avais pas entendu la porte s’ouvrir derri√®re moi. La musique emplissait √† pr√©sent l’espace, le rendant joyeux, comme s’il venait de s’√©veiller en sursaut . Je ressentais moi aussi cette all√©gresse malgr√© quelques notes discordantes. Je me laissais porter par la musique et mes r√™veries prirent une autre direction, me ramenant √† mon adolescence et mes chansons pr√©f√©r√©es.

Je compris qu’en poussant cette porte, j’avais rencontr√©, sans le voir, “l’enfant des cath√©drales”! Et subitement j’√©tais redevenue l’adolescente qui r√™vait de rencontrer son chanteur pr√©f√©r√©.

L’arr√™t de la musique me laissa un peu √©tourdie, reprenant pied dans la r√©alit√©.

Je me levai et me dirigeai vers la sortie, laissant glisser, sur le dossier du banc, mon manteau de r√™ves…

Au cas o√Ļ, la chanson √©voqu√©e est celle ci-dessous.

Comme d’habitude, je vous invite √† aller lire les autres textes¬† inspir√©s par cette photo sur Brick a book.

Cet article a 8 commentaires

  1. Pierre

    Bonjour Bernadette !
    Joli r√©cit po√©tique ! J’aime aussi beaucoup les √©glises pour leurs b√Ętisseurs: un travail vraiment colossal au regard des moyens de levage de l’ √©poque ! Les vitraux et les sculptures sont aussi remarquables dans les √©glises !
    Au d√©but, j’avais pens√© que tu allais peut-√™tre te confesser !
    Je me souviens de la chanson de G√©rard Lenormand mais il y a bien longtemps que je ne l’avais pas √©cout√©e !
    Bon lundi et bonne semaine !
    Pierre

    1. Photonanie

      Tu me connais assez pour savoir que je ne suis pas folle de la messe voyons ūüėČ
      Bonne semaine √† l’abri du vent encore quelques heures.

    1. Photonanie

      Merci Marina d’√™tre venue te perdre dans mes r√™ves ūüôā

  2. Geneviève Hubinon

    Ambiance sereine et grandiose bien rendue : on dirait du vécu ! Je partage ton avis sur les édifices religieux sauf les protestants que je trouve parfois trop dépouillés. Bonne soirée, Bernadette.

    1. Photonanie

      Merci Gene. Tous les go√Ľts sont dans la nature et c’est heureux ūüėČ
      Bonne semaine.

  3. Kroum

    Tu as su nous faire voyager dans tes rêveries, bravo photonanie !

    1. Photonanie

      Je suis ravie de vous avoir emmen√©s √† ma suite… ūüôā

Un commentaire quel qu'il soit me fait toujours plaisir...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.