14 juillet

Bonjour à tou(te)s 😊,

Le thème de cette 28ème semaine chez Ma est “bleu-blanc-rouge”. Logique, c’est le 14 juillet. Comme j’avais déjà préparé un article complet pour cette fête, c’est celui-là que je vous propose ci-dessous.

En ce jour de fête nationale française, je trouvais que c’était le bon moment pour vous faire connaître un endroit que j’ai découvert lors de mes vacances en Bavière: la ville de Cham.

Quel rapport me direz-vous? En fait, Cham est la seule ville d’Allemagne où le carillon de l’hôtel de ville sonne La Marseillaise pour commémorer Nicolas Luckner Maréchal de France né dans cette ville de Bavière, le . Wikipédia nous apprend qu’Il se voit confier le commandement de l’armée du Rhin en 1791 puis de l’armée du Nord en 1792.
Il accompagne La Fayette à Paris en juillet pour manifester sa sympathie à Louis XVI puis perd toute sa popularité et est regardé comme suspect après le 10 août (arrestation de Louis XVI).
En 1794, il est dénoncé par Charles de Hesse et traduit devant le tribunal révolutionnaire qui le condamne à mort et le guillotine à Paris le 
C’est pourtant à lui que Rouget de Lisle dédia, en avril 1792, son célèbre Chant de guerre pour l’armée du Rhin, autrement nommé, par la suite, La Marseillaise.

La Marseillaise s’est d’ailleurs tout d’abord intitulée Hymne de guerre dédié au Maréchal Luckner… (Source)

Représentation du Maréchal Luckner devant l’hôtel de ville de Cham

 

L’outrage des ans sur son livre…

 

Le moment est venu d’écouter le fameux carillon et de découvrir d’autres endroits de charme de Cham en cliquant juste

ici

Une chose que j’ignore toujours est le gentilé des habitants de Cham: sont-ils des Chamois ou des Chameaux? 😁

Continuer la lecture 14 juillet

Et pourquoi pas…

… répondre à l’invitation de Ma

Un blog c’est surtout un moyen de communiquer et même si j’échange déjà volontiers avec quelques autres blogueurs, j’ai envie de me lancer dans les projets de Ma d’autant plus que le thème de ce samedi a été le déclic.

En quoi ça consiste? C’est relativement simple, comme il y a 52 semaines dans une année, Ma propose, chaque samedi, un nouveau mot à illustrer par une seule photo. C’est à la fois facile, amusant de chercher et en même temps difficile de choisir LA photo qu’on a envie de partager parce qu’elle nous parle.

Cette semaine c’est le mot “livre” qui est proposé.

J’ai commencé à fouiller dans mon importante réserve de photos, j’ai trouvé quelques photos de livres ou de lecteurs puis au moment du choix, la pièce est tombée: le livre que je devais photographier pour le partager parce qu’il m’accompagne depuis que je sais lire c’est “La grammaire-index de la langue française” (1944) qui appartenait à mon grand-père maternel!

Les autres livres ne font que passer dans mes mains, plus ou moins longtemps suivant leur intérêt ou mon envie de vite connaître la fin (comme avec l’excellent Ring Est d’Isabelle Corlier qui est le dernier que j’ai dévoré) mais celui que je vais vous montrer m’a été utile très souvent et l’est encore parfois. Il est vieux, jauni (non rassurez-vous je ne parlerai pas d’héritage  ), quelques coins sont cornés mais il m’est précieux quand même.

Bon, je vous le montre 

Vous comprenez mieux maintenant pourquoi il m’est utile depuis si longtemps? Je n’ai jamais trouvé de grammaire aussi pratique à utiliser.

Sinon, côté lecture en général, mes goûts sont assez variés: polars, thrillers, romans du terroir, historiques, romantiques (meuh non pas Harlequin!),… Actuellement je suis accroc à “Le temps est assassin” de Michel Bussi. Je vous le conseille.

Une dernière chose: je n’ai pas de liseuse électronique, j’aime trop l’odeur du papier et la sensation de tenir un vrai livre entre les mains.

A samedi prochain pour un nouveau mot chez Ma 

Continuer la lecture Et pourquoi pas…