Voyage, voyage: Barcelone (6) la Sagrada Familia (2/2)

Je vous l’ai dit, il y a tellement à voir et à admirer dans cette réalisation extravagante que ça méritait bien un deuxième partage de photos.

dscn1285-3-copier
Vue sur la crypte
dscn1276-3-copier
Confessionnal dessiné par Antoni Gaudi

dscn1281-3-copier

dscn1284-3-copier

dscn1288-3-copier
Le parvis, joliment dessiné nous invite à pousser une autre porte…

dscn1290-3-copier

dscn1291-3-copier

dscn1292-3-copier

dscn1293-3-copier

dscn1294-3-copier
A l’extérieur

dscn1295-3-copier

dscn1296-3-copier

dscn1299-3-copier

Le coin des matheux  telechargement

Des éléments de voûtes aux formes originales

Une nouveauté introduite de façon importante par Gaudí est l’utilisation de formes utilisant des surfaces plus « complexes » en particulier les hyperboloïdes de révolution (HR) et les paraboloïdes hyperboliques (PH).

Toutes des deux sont d’un point de vue mathématique des surfaces « réglées » c’est à dire que l’on peut les construire avec des lignes droites se déplaçant de façon idoine dans l’espace. Cette propriété mathématique qui a l’air abstraite est en fait très importante car elle permet de les fabriquer relativement facilement en utilisant des génératrices droites. Dans la Sagrada Familia on se sert pour cela  de la technique traditionnelle dite de la « voûte catalane » (double ou triple épaisseur de briques).

Mathématiquement l’hyperboloïde de révolution (à une nappe) est la surface formée par  une hyperbole tournant  autour de son axe non transverse. Elle est aussi générée par une droite tournant dans l’espace autour d’un axe non sécant et non parallèle.

Au sujet des surfaces réglées, Gaudí disait : « Les paraboloïdes, hyperboloïdes et hélicoïdes, variant constamment l’incidence de la lumière, ont une richesse de nuances qui leur est propre, qui rend l’ornementation, et même le modelage superflus ».

Techniquement, le choix d’hyperboloïdes pour amener la lumière dans la nef est judicieux  car cette forme permet de capter un flux lumineux important et de le diffuser à l’intérieur suivant les deux directions droites génératrices de la surface.

Des hyperboloïdes sont aussi utilisés au sommet des colonnes à l’endroit où elles rejoignent les voûtes. C’est effectivement la meilleure solution pour capter au mieux les poussées (source).

dscn1302-3-copier

dscn1309-3-copier

dscn1310-3-copier

dscn1313-3-copier

Ceci termine la visite de cette église fantastique mais, n’ayez crainte, Barcelone a encore d’autres choses étonnantes à nous faire voir…

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Barcelone (5), la Sagrada Familia (1/2)

Aujourd’hui je vous emmène à l’église mais attention, c’est une église comme vous n’en avez jamais vu ailleurs, à couper le souffle  étonné Nous avons parlé de Joan Miro précédemment mais le plus grand artiste qui a marqué Barcelone c’est quand même Antoni Gaudi dont on peut admirer les réalisations toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Pour y aller nous traversons plusieurs endroits et remarquons cette oeuvre de plein air sur laquelle je n’ai malheureusement pu trouver aucun renseignement même si j’y devine plusieurs idées…

Nous passons également devant la Casa Milà, dernière oeuvre civile d’Antoni Gaudi .

 

Cette maison assez spéciale est familièrement surnommée la Pedrera, la carrière, en raison des façades ondulées et des rumeurs disant que ce sont les falaises proches de Barcelone qui ont inspiré Gaudi.

Et si c’était vrai?

Un monument situé au croisement de l’avinguda Diagonal et ducarrer Girona, rend hommage à Monturiol. Comandité par la Mutua Metalúrgica de Seguros en 1963, il est l’œuvre du sculpteur catalan Josep Maria Subirachs.

Et enfin nous approchons de notre but: la Sagrada Familia  😯

Waouw! C’est inclassable mais grandiose! Incontournable à Barcelone, cette église interpelle de loin par son apparence extérieure puis l’intérieur nous étourdit tout autant. La construction a commencé en 1882, Gaudi lui a consacré 43 ans de sa carrière et nul ne peut dire avec certitude quand elle sera terminée…même si on parle de 2026 comme d’une date possible.

C’est évidemment une oeuvre abracadabrante à ne manquer sous aucun prétexte à Barcelone. Son histoire passée et à venir est passionnante et mouvementée mais quel génie que celui de Gaudi d’avoir imaginé pareille réalisation!

Une image vaut mille mots dit-on, je vous laisse donc regarder à votre aise les quelques milliers de mots que je partage ci-dessous via quelques-unes des nombreuses photos  que j’ai prises de cette construction monumentale. J’ai été victime d’une frénésie photographique dans ce lieu où on ne sait pas trop où regarder vu qu’il y a des merveilles à voir partout.

La lumière qui traverse les vitraux modernes donne un éclairage très particulier et joyeux à l’intérieur de l’édifice.

Le Notre-Père, en relief sur une porte massive

Plusieurs cubes contenant 9 ou 16 chiffres sont gravés sur la façade de la Passion de la Sagrada Familia. Il ne s’agit pas de sudokus, mais d’un hommage au Christ: la somme des chiffres en ligne, en colonne et en diagonale équivaut toujours à 33, soit l’âge de Jésus lors de sa crucifixion.

A bientôt pour quelques autres « milliers de mots » sur le même sujet.

Continuer la lecture
Découverte: le viaduc de Millau

Aujourd’hui c’est du côté de la ville aveyronnaise de Millau que nous allons nous téléporter. 

Baladons-nous d’abord dans la ville pour prendre un peu la température du lieu, même si ce n’est pas le but premier de notre présence   se demande

 

Ci-dessus, le bâtiment très clair est l’Office de tourisme de la ville

Le Beffroi de Millau est composé de deux parties correspondant à deux époques différentes. La Tour carrée fut construite au XIIe siècle à l’emplacement du château primitif des comtes de Millau. Il assurait la sécurité de l’enceinte fortifiée dans son angle sud-ouest. Au début du XVIIe siècle les consuls de Millau firent construire au dessus la tour octogonale. La Tour carrée servira de prison du XVIIe au XIXe siècle et notamment pendant la période révolutionnaire. L’édifice est aujourd’hui privé de sa flèche, incendiée par la foudre le 29 juillet 1811 (source).

Photo du Monument Historique Eglise Notre-Dame de l’Espinasse situé à Millau

Maintenant je peux vous le dire nous n’avions qu’un seul but en allant à Millau et ce n’était pas du tout de visiter la ville, ce que je regrette maintenant, mais d’admirer la  réalisation spectaculaire qu’est le viaduc de Millau. En effet j’ai pu, dans le cadre professionnel, voir un reportage assez technique sur le sujet et c’est ce qui m’a donné envie d’aller voir de plus près cet ouvrage qu’il faut bien qualifier d’impressionnant.

DIGITAL CAMERA

Acteurs:  La technique du tablier en acier et le poussage hydraulique du tablier (solution lauréate issue du concours « Mise au point et étude complète de la solution métallique lancée ») ont été conçus par le Bureau d’études liégeois Greisch (BEG) dont les études d’exécution comprenaient les calculs généraux et calculs de résistance aux vents de 225 km/h, les calculs des phases de lançage, le dimensionnement et le calcul du tablier, des pylônes et du haubanage, le dimensionnement des équipements, la conception des méthodes d’exécution et des ouvrages provisoires. Enfin, en suivant une procédure déjà appliquée pour de multiples ponts et viaducs haubanés par ses ingénieurs, Greisch assura sur place une assistance aux opérations de lançage, de montage et de mise en œuvre des haubans sous le contrôle en temps réel du centre de calcul de l’université de Liège en Belgique. (source)

Voilà, c’était juste un peu de chauvinisme de ma part que d’aller voir une grande réalisation de ce célèbre (chez nous au moins) bureau d’architecture.

Bah quoi, je peux aussi être fière d’être Belge de temps en temps non? smiley

Continuer la lecture
Les murmures des murs (5)

Alors, avez-vous, comme moi, posé des yeux curieux sur les murs qui vous entourent? smiley

J’ai remarqué qu’à certains endroits on trouve sur les murs des pavés décorés. Certains ont un rôle d’information mais les autres décorent, tout simplement…comme les deux extrêmes ci-dessous photographiés à Barcelone.

Et puis bien sûr on retrouve des murs décorés avec plus ou moins de soin, embellis par des artistes de passage, talentueux ou moins…mais c’est toujours un plaisir pour moi de débusquer ces traces de dessinateurs, en général, inconnus …

Celui-ci a été réalisé par un vrai artiste dont le résultat en trompe l’œil est impressionnant!

Ce dernier mur peint donne une touche plus fantaisiste à une maison vraisemblablement ancienne, les échauguettes n’étant plus très d’actualité dans la construction contemporaine. Les couleurs sont toutefois assez sobres pour garder une certaine classe à l’ensemble.

Continuer la lecture
Entrée des artistes

Il y a quelque temps, j’ai eu le plaisir de visiter une exposition en plein air d’oeuvres réalisées par différents artistes et dans différentes matières.

L’exposition avait lieu dans le très beau et très grand terrain de Brigitte Danse, elle-même artiste très prolifique dans différentes disciplines.

Une image vaut mille mots dit-on, alors j’arrête de clavarder et vous laisse rêver avec quelques-unes parmi les oeuvres rencontrées dans le jardin de cette artiste…mes préférées bien sûr…

Si la promenade vous a plu et que vous souhaitez en (sa)voir davantage sur la maîtresse des lieux, je vous propose quelques liens de vidéos ci-dessous sans garantie que l’accès soit possible quel que soit le pays où vous résidez…

Vidéo 1

Vidéo 2

Vidéo 3

Vidéo 4

Continuer la lecture
J’ai descendu dans mon jardin…

…non pas pour y cueillir du romarin comme dans la comptine mais pour y découvrir un endroit merveilleusement entretenu par une passionnée qui partage ses merveilles avec les visiteurs de passage dans le Berry, à Morogues exactement, entre Bourges et Sancerres, à côté des vignes du Menetou-Salon: le Jardin des Dietzs.

La naissance de ce jardin commence comme une histoire d’amour et c’est bien de cela qu’il s’agit entre Nicole et son mari. Malheureusement, son mari étant décédé, Nicole est aujourd’hui seule à entretenir et gérer cet endroit mais c’est également pour elle le moyen de poursuivre l’histoire qu’ils avaient rêvée ensemble…

Elle passe l’été au jardin et l’hiver dans son atelier de poterie où elle réalise de nombreuses pièces qui viendront encore embellir le jardin.

DSCN7020 (2) (Copier)DSCN7027 (2) (Copier)DSCN7029 (2) (Copier)

DSCN7032 (2) (Copier)
Tout est ici prétexte à fantaisie pour notre plus grand plaisir

DSCN7035 (2) (Copier)

DSCN7045 (2) (Copier)
Une main surgie des fourrés nous indique le sens de la visite
DSCN7048 (2) (Copier)
Des oeuvres d’autres potiers trouvent également place dans cet espace naturel

DSCN7058 (3) (Copier)DSCN7068 (2) (Copier)DSCN7076 (2) (Copier)

DSCN7078 (2) (Copier)
La rose Sylvie Vartan

DSCN7105 (2) (Copier)

DSCN7130 (2) (Copier)
L’heure de la toilette

DSCN7136 (2) (Copier)

Capture

DSCN7139 (2) (Copier)DSCN7141 (2) (Copier)DSCN7149 (2) (Copier)

Capture

DSCN7163 (2) (Copier)

Ne vous fiez pas au titre de la vidéo qui suit, il s’agit d’une erreur qui semble bien difficile à corriger. Cela ne nous fera pas bouder notre plaisir d’une rencontre avec Nicole dans son « jardin extraordinaire » fleurs

Continuer la lecture
Invitation à entrer (5)

J’ai partagé précédemment un certain nombre d’enseignes de la Forêt noire mais on trouve quelques beaux exemplaires aussi en France, quoique moins fines qu’en Allemagne.

C’est quand même très joli et cela me suffirait parfois à faire le choix d’aller chez des personnes qui affichent leur bon goût dès l’enseigne plutôt que chez les autres…au risque d’être déçue une fois à l’intérieur smiley

 

J’espère au moins vous avoir donné le goût de lever les yeux quand vous découvrez un endroit. Il y a tant de jolies choses à voir pour qui sait regarder caché

Continuer la lecture
Périgord noir (3): Sarlat-la-Caneda

La ville de Sarlat est probablement la plus connue du Périgord. Cette très belle cité médiévale, qui a vu naître Etienne de La Boétie, est charmante à découvrir avec ses bâtiments aux teintes ocres.

Je vous invite à m’accompagner dans la visite de cette ville, âgée de plus de 1000 ans et, si ça vous intéresse, de lire quelques mots sur son histoire .

DSCN6005 (2) (Copier)
La maison de La Boétie
DSCN5991 (Copier)
Place de la Liberté
DSCN5977 (Copier)
Les oies, oeuvre de François-Xavier Lalanne, devant le manoir de Gisson

DSCN5964 (Copier)

 

DSCN5961 (Copier)DSCN6001 (Copier)DSCN5988 (Copier)DSCN6002 (Copier)

DSCN5968 (2) (Copier)
Le badaud de Sarlat, oeuvre de Gérard Auliac

DSCN5974 (2) (Copier)

DSCN6009 (Copier)
Chuttt! On nous a à l’œil!

DSCN5975 (2) (Copier)

 

Une visite guidée organisée par l’Office du tourisme permet d’appréhender différemment la ville. Celle que nous avions choisie commençait à 22 heures et permettait de voir les constructions sous l’éclairage au gaz mis en place grâce à la loi Malraux. En 1991,  Jacques Rouveyrollis a mis en scène l’éclairage au gaz et au sol, ce qui  nous fait baigner dans une atmosphère magique pendant les presque deux heures de la visite nocturne.

DSCN6051 (Copier)DSCN6049 (Copier)DSCN6024 (Copier)DSCN6012 (Copier)

DSCN5980 (2) (Copier)
La Fontaine Sainte-Marie

DSCN6014 (2) (Copier)

DSCN6033 (2) (Copier)

DSCN6044 (2) (Copier)

J’espère que cette visite guidée de jour et de nuit (ou presque) vous aura donné envie d’aller voir sur place…

Et je ne vous ai pas parlé de la gastronomie de l’endroit! 

Continuer la lecture
Invitation à entrer (6)

J’ai photographié les enseignes ci-dessous dans différents pays (France, Allemagne, Espagne).

J’aime beaucoup le petit visage de clown de la 5ème, et vous?

DSCN6362 (2) (Copier)DSCN6681 (2) (Copier)

DSCN6731 (2) (Copier)DSCN6963 (2) (Copier)DSCN6974 (2) (Copier)

DIGITAL CAMERA

IMG_1460 (2) (Copier)IMG_1490 (2) (Copier)IMG_1492 (2) (Copier)IMG_1522 (2) (Copier)IMG_1544 (2) (Copier)IMG_1576 (2) (Copier)IMG_2496 (2) (Copier)

Vous ne m’en voudrez pas de faire un peu plus light actuellement mais je ne suis pas chez moi 😉

Je vous montrerai prochainement des photos d’où je me trouve…j’en ai déjà quelques-unes assez sympa il me semble…

Continuer la lecture
Fermer le menu