Toit, toi mon toit…

Des girouettes, quand y en n’a plus, y en a encore…

Il y en a un peu plus, je vous les montre quand même? 

Malheureusement un problème informatique a supprimé toutes les photos placées ici ainsi que toute indication permettant de les replacer 🙁

 

Je crois que je ne me lasserai jamais de regarder ce qui se trouve sur les toits des maisons que je croise…il y a tout un monde à découvrir!

Je vous propose de finir en chanson car, sans vent, point de nécessité de girouette 

Continuer la lecture
Toit, toi mon toit…

Bon, les voyages vous avez compris que j’aime ça mais en plus ça me permet de découvrir de nouvelles garnitures de toit, girouettes ou autres juste en regardant en l’air . Je ne vais donc pas bouder mon plaisir bien sûr. Et si en plus je peux les partager avec des personnes qui aiment savoir ce qu’on trouve sur les toits le plaisir est double.

Alors c’est parti pour une petite série

Pour terminer cette série, deux dragons gouttières, un bouquetin en altitude et un « homme en fer blanc » comme dans le Magicien d’Oz, ou peu s’en faut  

Continuer la lecture
Invitation à entrer (8)

Je vous avais dit qu’il m’en restait…alors je ne vous fais pas attendre plus longtemps et je partage…puisqu’on dit souvent que le bonheur c’est de partager.

Celle ci-dessous, je la trouve tellement belle que je n’ai voulu la mêler à aucune autre!

Ceci clôture la série…jusqu’à la prochaine bien sûr😉

Continuer la lecture
Invitation à entrer (7)

Oui je sais, ça fait déjà un bon moment que je n’ai plus partagé de photos d’enseignes extérieures mais je vous ai quand même bien baladés entre-temps non? Z’allez pas vous plaindre en plus?
D’autant plus que les enseignes que je vous présente sont, une fois encore, vraiment très jolies.  Leurs concepteurs ont été très créatifs…pour mon plus grand plaisir.

Bon, vous êtes prêt(e)s à lever la tête pour regarder? C’est parti… Non, je rigole, vous ne devez même pas lever la tête, je l’ai fait pour vous…

Si ça vous plaît, j’en ai encore autant sous le coude 

Continuer la lecture
Balade hivernale (3): Bad Münstereifel

Pour terminer cette balade nous avons eu la chance de découvrir un endroit très joli: Bad Münstereifel, charmante cité médiévale dont l’enceinte fortifiée a été restaurée. Cette ville thermale de caractère a pris naissance au début du 9ème siècle et comporte de pittoresques maisons à colombages.
Le centre historique, avec ses rues et ses ruelles étroites, peut être atteint par quatre portes d’entrée. On trouve également un château perché au-dessus de la ville.

De plus, si vous souhaitez faire du shopping à prix intéressants, vous êtes également au bon endroit puisque plus de 40 boutiques de marques jalonnent les rues de la ville. Si ça vous intéresse, vous trouverez les infos ici.

Je vous l’ai dit: cette ville est vraiment un chouette endroit où se faire plaisir! 

Vous trouverez la présentation de mes quelques photos personnelles ici et je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous pour découvrir la vie dans cette ville (les commentaires sont en allemand mais les vues sont suffisamment parlantes si on ne comprend pas cette langue).

Et si vous souhaitez passer encore un peu plus de temps, sous le soleil, dans cette ville, c’est possible ici.

J’espère que vous avez pris plaisir à m’accompagner pour cette promenade.

Continuer la lecture
La force d’aimer ❤

« Que le rêve toujours l’emporte
Et que se taisent les cloportes
Ceux qui ont condamné leurs portes
Qui colportent qu’elle est morte
La force d’aimer »
(extrait de « La force d’aimer » de G. Lenorman)

Voilà, c’est la pause tendresse et nostalgie aujourd’hui chez Photonanie 

Je partage rarement des chansons mais ça ne veut pas dire que je n’en écoute pas et que je n’ai pas de préférence. Vous avez déjà pu remarquer que j’aime beaucoup Yves Jamait, au point de me déplacer assez loin pour assister à un de ses concerts mais ce n’est pas le seul évidemment.
En général je préfère la chanson française, probablement parce que je comprends mieux les paroles, mais j’aime aussi d’autres genres.

Celui dont je veux vous parler aujourd’hui occupe une place à part depuis longtemps dans ma vie, dans mon coeur, dans ma mémoire. Je suis sa carrière depuis plus de 40 ans et il a bercé mon adolescence, mes joies, mes peines…même s’il est absent des écrans télé (ce qui n’est pas forcément un défaut d’ailleurs).

De qui je parle? Mais de Gérard Lenorman bien sûr! Pourquoi j’en parle maintenant? Parce que dimanche j’ai assisté à un concert avec plus de 200 choristes.

J’ai pu constater que « le petit prince de la chanson » vieillissait bien, était en pleine forme, toujours aussi sensible et que le public était venu en nombre pour un de ses trop rares spectacles (en Belgique en tout cas).

Bien loin de « la ballade des gens heureux » (chanson rengaine incontournable mais si peu représentative du talent d’écriture de l’artiste) j’ai pu apprécier les nouvelles orchestrations de chansons dont les paroles ont accompagné ma vie: « Il » habite toujours dans les bois, « Les jours heureux » sont toujours à vivre à deux, c’est « Ailleurs » que se perdent les remords et « le Funambule » est toujours en équilibre sur le fil de sa vie …(il n’est pas interdit d’écouter en fermant les yeux, ça évite les images « bof » et permet de se concentrer davantage sur les paroles)

Tout ce que j’espère c’est qu’il continuera à chanter

« Moi j’donne du rêve à tous les gens qui traînent des souvenirs cassés,
de la dentelle bretonne à ceux qu’ont des habits troués,
on a tous partout pareil
quelque chose à regretter
on se frotte les yeux au soleil
quand nos armes ont séché! »
(extrait de « La petite valse » de G. Lenorman)

Pour terminer en beauté j’ai envie de partager cette chanson, rarement diffusée sur les ondes, dont les paroles sont malheureusement toujours d’actualité (plus que l’allure du chanteur d’ailleurs). 

Son titre est tout simplement « Nostalgie ».

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Vienne en Autriche (1)

Pfiou! C’est une saison fort chargée que celle-ci. La Saint-Nicolas, fête des enfants en Belgique, Noël qui s’en vient et demande quelques préparatifs, les bilans de fin d’année au boulot,… Mais si vous avez du temps libre et que vous cherchez une idée d’endroit pour passer quelques jours agréables, ne cherchez plus, allez à Vienne sans hésiter  C’est une ville magnifique, impressionnante et festive, à la fois chargée d’histoire mais aussi pleine de modernité.

Pour commencer, parce que c’est ce qui m’a le plus frappée en arrivant, j’aimerais partager des photos de bâtiments qui m’ont paru assez imposants, tantôt anciens, tantôt très modernes, mais jamais banals et impersonnels: il y en a pour tous les goûts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien sûr, vous me connaissez maintenant, je n’ai pas pris que ça comme photos 

Continuer la lecture
Découverte: une artiste étonnante

Je sais que ça ne m’arrive pas souvent de rédiger un article sans photos personnelles mais j’ai été tellement impressionnée par le travail de cette créatrice japonaise  que j’ai eu envie de vous en parler ici.

D’abord, je voudrais vous poser une question: que faites-vous de vos vieux journaux?

Vous les jetez? Vous emballez vos épluchures? Vous les utilisez pour allumer le feu?

C’est vrai que, sauf s’il y a un contenu qui nous intéresse vraiment, on conserve rarement les vieux journaux. Chie Hitotsuyama, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a trouvé un moyen de créer des animaux étonnant en recyclant ses vieux papiers.

Elle roule patiemment des milliers de feuilles puis elle les assemble afin de leur donner forme et, presque, vie puisqu’elle dit elle-même:

« Je veux continuer à insister sur la réalité et à travailler grandeur nature  afin de leur transmettre la vie autant que possible. » (source)

Continuer la lecture
Voyage, voyage: Barcelone (11) et fin

Pour terminer de manière agréable notre découverte de Barcelone, je vous propose quelques photos de constructions que je trouve plutôt harmonieuses et modernes .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autres sont moins modernes mais tout aussi interpellantes à mes yeux…

Nous poursuivons par quelques oeuvres urbaines non encore évoquées:

dscn1490-2-copier
Marc (1997)

Cette sculpture en bronze de l’artiste catalan Robert LLimos porte le nom de son fils Marc décédé dans un accident. Elle a une hauteur de 4,26 m et une largeur de 3,50 m.
C’est un homme qui porte un cadre et qui se trouve, de fait, à l’intérieur de ce cadre. Les larges bandes de couleurs qui le recouvrent représentent la diversité et le multiculturalisme.
On pourra noter qu’en catalan le terme Marc signifie à la fois le prénom et le mot « cadre ».

dscn1487_david-et-goliath-2-copier
David et Goliath, créé pour les JO de 1992

Cette oeuvre du sculpteur catalan Antoni Llena mesure 18 m de haut, 12,40 m de profondeur et 16,75 m de largeur. 

David i Goliat (David et Goliath), Antoni Llena i Font: cette œuvre est souvent décrite comme un anti-monument. Érigée sur un terrain vague qui abritait auparavant un quartier démoli, elle évoque les draps séchant sur les balcons.
Pour l’artiste, il s’agit là d’un témoignage du passé de ce nouveau quartier. En rendant hommage aux immeubles disparus au profit des nouvelles constructions modernes, il affirme faire gagner le peuple sur les pouvoirs du développement urbain (d’où le nom David et Goliath).
Où? Plaça dels Voluntaris Olímpics (Vila Olímpica)
(source)

dscn1535-2-copier
Mosaïque d’Eduardo Chillida sur le MACBA
dscn1540-3-copier
La Ola

Ci-dessus, la vague, un cube noir qui a été fait par Jorge Oteiza, artiste basque espagnol.

img_2473-2-copier

Esgrafiats (Sgrafitte), Pablo Picasso: peu de gens le savent, mais la façade du Collège des architectes de Catalogne (en face de la cathédrale) est décorée par un travail de gravures ornementales effectuées par Picasso lui-même.

dscn1501-2-copier
La Casa Amatler

La Casa Amatller (à gauche) Cette oeuvre a toujours été dans l’ombre de la Casa Batlló, (à droite) l’un des grands chefs-d’oeuvre d’Antoni Gaudi. Elle fait néanmoins partie du patrimoine culturel de la ville

dscn1861-2-copier

Nous terminons en beauté avec la Casa Fajol  de l’architecte Josep Graner i Prat (1912), Cette maison est connue habituellement sous le nom de casa de la papallona (maison du papillon).
La grande originalité de sa façade est le couronnement de l’édifice qui représente un grand papillon aux ailes déployées, une polychromie spectaculaire, faite avec la technique du trencadís , si commun dans le modernisme Catalan  (source).

Comme les papillons, nous allons nous envoler mais cette fois ce sera loin de Barcelone pour aller à la découverte d’autres endroits en Espagne ou ailleurs…mais avant cela, je vous propose de regarder le film de présentation ci-dessous qui vous est offert par VacancesEspagne.fr

 

Continuer la lecture
Fermer le menu