Découverte: la ville de Louvain (1)

Louvain (Leuven en flamand) est une ville néerlandophone située en Belgique dans la province du Brabant flamand. Louvain est surtout connu pour être le siège de la KUL (Katholieke Universiteit Leuven) dont nous parlerons en détail dans un prochain article. Les touristes pensent rarement à visiter Louvain, ils pensent que seul Bruxelles, Bruges et Gand valent le détour pour leurs bâtisses à la flamande. J’espère vous montrer que cette ville vaut également le détour tant elle  a de belles choses à partager avec ceux qui prennent le temps de la découvrir.

Je vous invite à me suivre dans la cour de l’office du tourisme…

…et à ouvrir grand vos oreilles pour vous imprégner de la façon de parler de l’endroit.

Maintenant que vous êtes bien dans l’ambiance, si on commençait à voir quelques beaux bâtiments qui jalonnent la ville?

Pour cela il suffit de cliquer ici

A bientôt pour la suite de la visite 

Continuer la lecture
La petite reine

Pour ceux qui l’ignoreraient, l’expression « la petite reine » désigne le vélo

Si le vélo s’appelle ainsi, c’est à cause d’une reine des Pays-Bas, grande amatrice de vélo ! En 1890, Wilhelmine, âgée de 10 ans à peine, succède à Guillaume III. La souveraine prend l’habitude de circuler à vélo dans son royaume. La presse française salue cette « petite reine à bicyclette », notamment lors de sa visite en 1898.
Très populaire dès cette époque, l’expression désigne vite le vélo lui-même : la « reine Bicyclette » (devenue « petite reine » en 1911). Quant à Wilhelmine, elle a continué à pédaler jusqu’à son abdication en 1948. Son arrière-petit-fils, l’actuel roi Willem-Alexander, a perpétué cette tradition. Les Pays-Bas sont parfois surnommés la « monarchie à bicyclette ».(source)

Étonnant non le tandem ci-dessous? On l’ a surnommé le vélo belge… Faut-il y voir l’évocation d’une Belgique bicéphale avec des habitants qui pédalent parfois en sens contraires mais vont quand même dans la même direction? Peut-être… 

Je vous invite à regarder un pot pourri de photos de vélos qui ont attiré mon regard par leurs particularités. 

Si ça vous dit, suivez-moi, c’est

ici

que ça se passe.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Comme chaque samedi depuis un moment, je participe au défi de Ma: illustrer un thème différent chaque semaine. 

Cette semaine le thème est flou. Non, je n’ai pas dit que Ma n’était pas claire dans son thème mais elle nous demande d’illustrer le mot « flou » .

Comme beaucoup, j’ai tendance à ne pas garder de photos floues sauf si ce sont des flous de bougé et que j’aime l’attitude générale malgré tout.

J’ai choisi 3 photos que j’aime beaucoup dans ma photothèque pour illustrer ce thème.

Ma première est un reflet dans l’eau

Ma deuxième c’est un ciel vu à travers des branchages

Ma troisième c’est le chemin menant vers la lumière

Et mon tout est très flou, va falloir penser à faire vérifier ma vue chez Af le Flou!

A samedi prochain pour illustrer un nouveau thème.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Le thème proposé cette semaine par Ma est la pause sucrée.

Si ça me parle?   

En ces jours d’hiver où on a bien besoin de réconfort, mais aussi en été où ça fait quand même bien plaisir, pour moi qui ai le bec sucré (comme on dit au Québec), le sucre sous toutes ses formes est un vrai plaisir.

Alors j’ai d’abord pensé à partager ces coupes…

 

…mais en réfléchissant un peu je me suis dit que, en cette saison, ceci conviendrait mieux! Il s’agit d’une boutique de massepains assez fantastiques à Lübeck (Allemagne).

 

Bien sûr si on veut un peu de classe supplémentaire pour cette pause bienvenue, on peut faire appel à ce serviteur très stylé qui nous servira des thés bio de différentes saveurs. Moi je le trouvais craquant et je l’aurais bien ramené à la maison d’ailleurs 

 

A moins qu’on ne soit inconditionnel du café, auquel cas, celui-ci devrait nous combler 

 

Ici se termine ma pause sucrée en précisant que j’ai été tentée par toutes les douceurs montrées ci-dessus (pas seulement pour les photographier )et que je n’ai résisté à aucune d’entre elles, na!

 

Un petit ajout pour, j’espère, faire sourire les nombreux amateurs de café qui m’ont fait le plaisir de passer par ici  

Continuer la lecture
L’anamorphose paréidolique…🤨

Mais non je ne suis pas atteinte d’une pathologie contagieuse, n’ayez crainte…

En fait j’ai reçu une vidéo sur des oeuvres urbaines que je trouve vraiment très chouettes et j’ai eu envie de les partager ici. Il s’agit de dessins improvisés dans les rues par David Zinn (Michigan) selon un processus appelé «anamorphose paréidolique» ou «paréidolie anamorphique». Zinnart, vous avez dit Zinnart? Comme c’est étrange…

Vous ne m’en voudrez pas si ni la vidéo ni les photos qui la composent ne sont de moi. Mais bon, on sort à peine de la période fatigante des fêtes de fin d’année alors on va s’y remettre doucement si vous  le voulez bien.

En guise d’introduction, je vous propose simplement une traduction approximative des écrits trouvés à propos de cet artiste.
David Zinn embellit les rues par son art: ses créatures imaginatives sont toujours improvisées et réalisées à partir de craies colorées, de fusains et d’objets trouvés dans la rue elle-même.
Ses seules limites: son imagination et la taille du trottoir.
David Zinn a fait le tour du monde avec son art époustouflant qui fait sourire les passants.

En fait, il voit simplement le monde différemment et chaque fissure est un début unique pour une œuvre d’art impressionnante.
Ces grands dessins sont généralement emportés par la pluie … mais (heureusement!) les photos les capturent pour l’éternité.

Jean de la Fontaine a dit « Pour me rendre heureux, un sourire peut suffire », j’espère que mon partage aura au moins provoqué le vôtre…

Continuer la lecture
Nouvelle année, nouveaux défis!

En commençant ce blog, j’avais annoncé ne pas vouloir me dévoiler trop vite et en dire trop sur moi, vous suggérant de me découvrir petit à petit, pas tout de suite, pas trop viiiite… Vous le savez, j’aime la photo, l’humour, les échanges, les découvertes, l’apprentissage de nouvelles choses mais j’aime aussi beaucoup lire et même écrire.

Depuis maintenant plus de deux ans, je participe mensuellement à un atelier d’écriture créative dans ma commune et j’aime ça! Le nom de cette initiative: « Jetez l’encre ». Un espace Facebook propose régulièrement des infos je pense mais comme je suis un peu (beaucoup même!) rétive à Facebook…ben je ne sais jamais trop ce qui s’y passe , préférant les contacts humains « dans la vraie vie ».

Dernièrement, me laissant dériver dans le labyrinthe des blogs, je suis arrivée sur le site Bric à Book qui m’ a paru intéressant . Infos sur les sorties littéraires de différents genres et autres informations littéraires mais ce qui m’a surtout accrochée c’est l’atelier d’écriture en ligne. 

Sur base d’une photo, chacun, chacune écrit ce qu’il souhaite (il n’y a apparemment pas vraiment de contraintes, à confirmer bien sûr) et le partage se fait en ligne une fois par mois.

Les écrits pour la première participation de l’année sont demandés pour le 7 janvier 2019 (oui, demain 😉 )

Je l’annonçais dès le titre de cet article, nouvelle année, nouveau défi. Je verrai dans le temps si j’ai suffisamment d’inspiration, de temps, d’envie tout simplement pour continuer mais je me lance modestement. Alors si ça peut déjà me faire plaisir au moins en ce début 2019, pourquoi me priver?

La photo proposée pour l’atelier n°322 est celle ci-dessous

© Nick Cooper

Et voici les quelques lignes qu’elle m’a inspirée puisque, va savoir pourquoi, j’ai spontanément traduit par « café pour noirs »…et que je n’ai pas souhaité changer de cap 🙂

Black and white

Ils s’étaient assis distraitement en terrasse sans un regard pour l’enseigne de l’établissement. Personne n’avait osé faire de commentaire. La serveuse, magnifique noire élancée, s’était postée devant eux sans dire un mot. Elle ressentait leur présence comme une provocation. On disait que l’apartheid c’était du passé, que plus personne n’y pensait aujourd’hui mais à ce moment précis, elle ne pensait qu’à ça et aux humiliations vécues par ses aïeux.          
Et puis l’homme a parlé, il a demandé la carte des boissons. Impressionné par la fierté silencieuse de la jeune femme, il était sans voix. Il se contenta de pointer du doigt ce qu’ils souhaitaient consommer en indiquant « deux » avec ses doigts. Il accroissait ainsi, sans le savoir et même sans le vouloir, l’agacement de la barmaid qui y vit plutôt un signe de victoire, un de plus de la part de ces blancs qu’elle haïssait viscéralement.    
Et pourtant, ils n’avaient fait que commander deux petits blancs secs plutôt que deux cafés noirs…

 

Je vous invite à aller voir dès demain sur le site Brik a Book les autres participations, je sollicite votre indulgence à mon égard (sans fausse modestie, juré, craché!) et je vous souhaite un bon amusement.

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

C’est reparti pour une nouvelle année chez Ma qui nous a concocté un tableau de thèmes à illustrer chaque semaine 

Nous commençons donc cette nouvelle année avec le mot agenda.

Il y a un moment que je n’utilise plus d’agenda papier mais régulièrement l’agenda en ligne de Google. Le côté pratique est que cet agenda est partagé entre mon mari et moi et que nous évitons ainsi les rendez-vous qui se télescopent .De plus, l’utilisation de couleurs différentes et les rappels automatiques sont bien pratiques .
Enfin, ça me permet de noter beaucoup de détails et surtout de synchroniser avec mon GSM que je peux consulter presque n’importe où…quand j’ai pensé à le recharger 

Bref, ne souhaitant pas céder à la facilité de me rendre dans une librairie afin d’y photographier les agendas proposés pour la nouvelle année, je me suis souvenue de deux agendas papiers que j’ai gardés pour les dessins humoristiques qu’ils contiennent. Au passage, je signale que j’adore les dessins et l’humour de Philippe Gelück, un humoriste bien Belge avec un humour très décalé comme j’aime 

Ce sont ces deux petits carnets que je vous présente ci-dessous.

A la semaine prochaine pour un autre défi.

Continuer la lecture
Supplément de voeux

Il y en a un peu plus, je vous les mets? De quoi je parle? Mais de vœux bien sûr, c’est toujours la période et les soldes n’ont pas encore commencé chez nous. Ce sont donc des vœux de première qualité que je vous propose, avec humour… 

Désolée, les liens vers les vidéos que j’avais placés ici ont été supprimés 🙁

Continuer la lecture
Demandez le programme… 🥳

Quel programme? Mais celui de la nouvelle année bien sûr!

Il y a tout juste 1 an, j’avais formulé des vœux et, en les relisant, je dois dire que je ne peux que les réitérer …avec encore plus d’enthousiasme si possible 

Vous m’avez accompagnée, commentée, fait sourire, amusée, défiée, fait réfléchir, éclairée, instruite,…bref fait vibrer et me sentir vivante, 
Ceux qui me connaissent bien connaissent également mon admiration pour Yves Jamait et c’est une de ses chansons récentes que je vous offre comme cadeau de début d’année. J’espère que vous apprécierez les paroles et l’interprétation autant que moi ou presque (plus c’est pas possible  )

Alors, ça donne la pêche non? Après ce petit moment passé ensemble, regardons vers l’avenir et même si tout n’est pas rose dans notre monde, loin de là (il y a même beaucoup de rouge et de jaune ces temps-ci), réjouissons-nous encore plus de chaque petit moment de bonheur et rangeons-le soigneusement dans notre boîte à souvenirs. Si nous n’attendons pas trop de la vie, nous serons moins souvent déçus. Ce qui n’empêche pas quelques idées folles de temps à autre quand même…

Par rapport à ce blog, même si c’est un peu bateau, mes souhaits sont de continuer à partager avec des personnes sympathiques qui m’apportent beaucoup de plaisir soit par leurs commentaires , soit lors de nos visites réciproques 

 

Je vous souhaite une très

Continuer la lecture
Du côté de chez Ma

Pour le défi de la dernière semaine de 2018, Ma nous a proposé le mot fête.

C’est vrai que c’est de circonstance puisque, comme chaque année, à peine remis de Noël, nous nous préparons à fêter la Saint-Sylvestre.

J’ai choisi de vous montrer des clichés assez récents pour rester encore un peu dans cette si particulière ambiance de fêtes de fin d’année.

Mon premier est un passage en forme de boule de Noël que j’ai trouvé assez élégant.

Mon deuxième, ce sont les lumières de la ville
Les jours sont courts et la nuit tombe très vite à cette époque surtout si la pluie est de la partie. C’est donc d’autant plus agréable de voir scintiller des lumières dans les rues, ça a un côté magique je trouve mais bon, c’est peut-être parce que j’ai gardé la capacité enfantine de m’enthousiasmer facilement…

Mon troisième c’est carrément la fête foraine mais attention, la fête foraine de fin d’année .

Et mon tout ce sont mes 

pour que cette fin d’année vous soit la plus agréable possible.

Continuer la lecture
Fermer le menu